chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Le premier tweet à 91 ans ... parce que l’apprentissage dure toute la vie

06/08/2019
par Nina Woderska
Langue: FR
Document available also in: PL DE

Traduction du polonais - NSS Pologne

Le fait que l’apprentissage dure toute une vie, je l’ai appris officiellement en première année d’études pédagogiques. Y a-t’il des clichés ?  Pendant une conférence, lors de séminaires, nous avons lu les extraits du rapport de l'UNESCO de la Commission internationale de l'éducation pour le 21e siècle sous la présidence de Jacques Delors : "L'éducation : un trésor caché" (souvent appelé le rapport Delors), pour examiner ce problème et en discuter. Nous avons tous convenu que c'était comme ça - nous apprenons toute notre vie - et ... nous sommes rentrés chez nous.

Le fait que ce ne soit pas un cliché ou un slogan, mais un fait et un processus qui se produisent dans diverses situations - pas seulement dans les écoles - ont été l'occasion pour moi d’observer et de me convaincre à plusieurs reprises. De plus, quelques années plus tard, après ces observations et expériences, j'ai compris ce que vous pouvez lire dans le dernier rapport de l'UNESCO sur le fait que l'apprentissage tout au long de la vie est important non seulement pour les individus (pour moi ou pour vous, cher lecteur), mais aussi pour les villes, les nations ou les états. Cet apprentissage tout au long de la vie contribue à la justice sociale, au développement durable et à la citoyenneté mondiale. [1]

Pour approfondir la compréhension et, surtout, intérioriser la signification multidimensionnelle de ce processus, il me fallait du temps et une participation à plus d’une situation éducative dans laquelle on m’a donné l’information toute prête. Cette expérience de vie a eu un impact significatif sur l'adoption de cette perspective d'apprentissage [2].

L’expérience de la vie est une caractéristique particulière aux personnes âgées. Comme le note Tomczyk (2015, p. 64), l'activité éducative dans la période de la vieillesse résulte du fait d'avoir été actif dans ce domaine dans le passé. Prenons l'exemple de Brian May, guitariste du légendaire groupe Queen, qui, après une interruption de 37 ans, avait soutenu à l'âge de 60 ans sa thèse intitulée "Vitesse radiale dans le nuage zodiacal de poussière cosmique" et il est devenu titulaire d'un doctorat en astrophysique [3]. Professeur de Français, Géographie et Histoire, Colette Bourlier, a également défendu son doctorat à 80 ans[4] ou bien ce notaire, professeur émérite Miguel Castillo,  redevenu étudiant à 80 ans et a participé au programme Erasmus + [5].

/fr/file/deleece-cook-1161834-unsplash1jpgdeleece-cook-1161834-unsplash_1.jpg

Photo by Deleece Cook on Unsplash

Pour paraphraser, ces aînés qui apprennent plus souvent au cours de la vieillesse, sont aussi ceux qui l'ont fait volontiers plus tôt. J’ai donc décidé que cela valait la peine d’être replacé dans le contexte des quatre piliers de l’éducation pour le genre de personnes âgées qui apprennent : savoir, agir, vivre ensemble et savoir être. [6]

Il convient d'examiner de plus près les piliers de l'éducation, y compris dans le contexte des nouvelles technologies et des universités du troisième âge, grâce auxquelles les personnes âgées qui entreprennent des activités éducatives peuvent mieux comprendre l'espace social et technique qui les entoure et fonctionner dans la société de l'information. [7]

Selon l'Office central des statistiques, en 2018, il y avait en Pologne 640 universités polonaises du troisième cycle (UTW) - entités ayant pour objectif principal l'activité éducative, l'intégration et l'activation des personnes âgées afin d'améliorer la qualité de la vie et de participer davantage à la vie sociale. [8] Leur offre est large : outre les conférences et les séminaires, il est proposé, entre autres, « Participation à des cercles d’intérêt, à des manifestations ou à des activités culturelles et artistiques au bénéfice des personnes dans le besoin, ainsi qu’à des activités sportives et de mouvement, à des cours de langues ou à des cours d’informatique, des voyages ou des rallyes ». [8]

Les aînés peuvent y :

apprendre à savoir, c'est-à-dire à acquérir des outils de compréhension ; acquérir de nouvelles connaissances afin de comprendre le monde qui vous entoure et vous-même ;

apprendre à agir - c'est-à-dire se préparer à une utilisation plus efficace des connaissances accumulées, à façonner les traits de personnalité et de compétences qui protègent une personne du sentiment d'impuissance et permettent une adaptation rapide à la réalité changeante ;

apprendre à vivre ensemble - vivre sur une base de coexistence harmonieuse, apprendre à résoudre les conflits en acquérant des compétences de médiation, de négociation ou des compétences sociales fondées sur l'acceptation et la tolérance ;

apprendre à être - viser le plein développement, acquérir les compétences nécessaires pour fonctionner librement dans l’espace environnant. [9]

Cependant, quand il y a un total de plus de 113 000 places sur 640 UTW, seulement 1,4 % des personnes âgées peuvent utiliser cette offre. - C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes attendent une place - dit le prof. Piotr Błędowski de la Société de gérontologie polonaise [10].

Les nouvelles technologies peuvent donc être une alternative certaine. Comme le dit Tomczyk - l’éducation du pilier - apprendre à savoir - fait référence au rappel d’informations précédemment acquises, de connaissances, de capacité à utiliser des activités et d’opérations liées à la recherche, au codage, au traitement de l’information et à la connaissance. Les caractéristiques des nouveaux médias constituent donc une excellente base pour la mise en pratique des hypothèses mises en exergue. [11]

Toujours dans le domaine de l’éducation, dont l’essentiel est d’apprendre à se préparer à passer à l’action, l’auteur souligne les nouvelles technologies et la nécessité de connaître et d’utiliser divers services électroniques (administration en ligne, communication en ligne, achat en ligne ou banque en ligne). Ces services sont de plus en plus souvent proposés et dédiés à la partie la plus ancienne de la société. Apprendre à vivre ensemble, est à mon avis aussi très juste, l’auteur s’est attaché à surmonter les barrières intergénérationnelles résultant du fait d’avoir (par les jeunes) ou de manquer (par les personnes âgées) de compétences numériques. [12]

Résumé

"Je suis heureux de vous fournir des informations. Cette année, j’aurai 88 ans en juillet. J'ai vendu la voiture. J'ai un vélo électrique. À Varsovie - je vole chez mon fils – Compagnie aérienne nationale polonaise LOT -. Je pars en voyage avec le club Cybinka. J’ai une maladie cardiaque. Mon médicament est d'être heureux. Avec mes salutations Mieczysław. "

M. Mieczysław m'a envoyé un tel message électronique, il connaît très bien les quatre piliers de l'éducation - non pas en théorie, mais en pratique. Depuis plus de dix ans, il crée ses propres présentations multimédia avec passion. En fonction de l'idée, du thème et du besoin, M. Mieczysław a appris (sur la base d'essais et d'erreurs) à créer des diapositives, à mettre des images et des sons (à la fois vocaux et musicaux). Il y a quelques années, il a eu le plaisir de participer à l'un des projets intitulés. "Yeux", dans lequel, avec les participants du club senior, nous avons récité des phrases concernant les miroirs de l'âme. Je vous encourage à vous familiariser avec l'effet. (lien externe)

Et pour l’âge, j’ai demandé à M. Mieczysław non par indiscrétion, mais par curiosité de me le dire, après avoir appris que c’était la reine Elizabeth qui avait posté son premier message sur le réseau social Twitter à l’âge de 91 ans ! [13]

Selon la Commission de l’éducation internationale pour le XXIe siècle sous la direction de Jacques Delors, chacun des « quatre piliers de la connaissance devrait faire l’objet d’une attention égale dans l’éducation structurée, afin que l’éducation apparaisse comme une expérience globale et complète, tant sur le plan cognitif que social, pratique pour chaque citoyen en tant que personne et membre de la société ". [14] Il est important de noter qu'une éducation pro-senioriale basée sur ces piliers peut aider à réduire le niveau élevé d'aliénation parmi les personnes âgées, ainsi qu'à promouvoir et améliorer la qualité des services qui leur sont fournis. [15]

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

dr Nina Woderska - Docteure en sciences sociales dans le domaine de la pédagogie. Chercheuse et formatrice en éducation civique. Animatrice d'activités volontaires et pro-senioriales. Grâce à la combinaison du travail de l’employé du gouvernement local et du responsable de la mise en œuvre du projet dans les organisations non gouvernementales, elle fonctionne globalement dans l'intérêt de l'intégration intergénérationnelle et de l'activation sociale. Auteure de publications scientifiques et de vulgarisation. Elle travaille également comme conférencière universitaire. Elle partage volontiers ses connaissances non seulement avec les étudiants, mais également avec les jeunes, les aînés, les employés de sociétés multinationales ou les prisonniers. Elle est constamment à la recherche de nouvelles inspirations et de nouveaux défis professionnels. C'est pourquoi elle a fondé en 2019 le « Laboratoire d’Intégration Générationnelle ». Ambassadrice d'EPALE.

[1] ANNUAL REPORT 2018 UNESCO Institute for Lifelong Learning pobrane: http://uil.unesco.org/sites/default/files/doc/Info/uil_annual_report_2018.pdf  (12.04.2019)

[2] Hejnick-Bezwińska, T. (1996). Związek teorii pedagogicznej z praktyką edukacyjną. Bydgoszcz. Wyd. Wydawnictwo Wyższej Szkoły Pedagogicznej w Bydgoszczy Pobrane: https://repozytorium.ukw.edu.pl/handle/item/2386 (12.04.2019)

[3]Brian May Biography, https://www.biography.com/people/brian-may-20970809 (8.04.2019)

[4] 90-latka obroniła doktorat. Pracę w całości napisała odręcznie,

https://dobrewiadomosci.net.pl/10408-90-latka-obronila-doktorat-prace-w-... (15.04.2019)

[5] 80-letni student z Hiszpanii uczestnikiem programu Erasmus+!. (2018), https://erasmusplus.org.pl/aktualnosci/80-letni-student-z-hiszpanii-ucze... (15.04.2019)

[6] Delors, J. (1996). Edukacja: jest w niej ukryty skarb.Wyd. UNESCO, pobrane: https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000109590 (02.04.2019)

 [7], [11], [12] Tomczyk, Ł. (2015). Edukacja osób starszych. Seniorzy w przestrzeni nowych mediów. Warszawa: Wyd. Difin, s. 56-64.

 [8] Seniorzy  w kolejce na uczelnie. Uniwersytety Trzeciego Wieku są oblegane (2019), pobrane: https://forsal.pl/artykuly/1407795,seniorzy-w-kolejce-na-uczelnie-uniwersytety-trzeciego-wieku-sa-oblegane.html?fbclid=IwAR0M1b0AHCli3FXuhhW01PeuNWsZYneFbmIIZO0rUFAjn82RsntwgirE_wY (15.04.2019)

[9] Hejnicka-Bezwińska, T. (2008). Pedagogika ogólna. Warszawa: Wyd. Akademickie i Profesjonalne, s. 155-158.

 [10] Główny Urząd Statystyczny (2019). Uniwersytety trzeciego wieku w Polsce w 2018 r. pobrane: https://stat.gov.pl/obszary-tematyczne/edukacja/edukacja/uniwersytety-trzeciego-wieku-w-polsce-w-2018-r-,10,2.html (12.04.2019)

[13] Pierwszy tweet królowej ! „Mam nadzieję, że będzie się podobać. Elżbieta R.” (2014). https://www.polishexpress.co.uk/mam-nadzieje-ze-bedzie-sie-podobac-elzbi... (8.04.2019)

[14] [6] Delors, J. (1998). Edukacja: jest w niej ukryty skarb. Warszawa. Wyd. Stowarzyszenie Oświatowców Polskich.

 [15] Załącznik do uchwały Nr 160/2013 Rady Ministrów z dnia 10 września 2013 r.m Perspektywa uczenia się przez całe życie, Warszawa, wrzesień 2013, pobrane: https://archiwum.men.gov.pl/wp-content/uploads/2014/01/plll_2013_09_10za... (10.04.2019)

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn