Mergi la conţinutul principal
Blog
Blog

GRALE 4: « N’oublier personne »

Quels sont les points communs entre formation continue et protection du climat ? Dans les deux cas, les gouvernements fixent des objectifs de financement « ambitieux » au niveau multilatéral. Les rapports qui sont ensuite soumis régulièrement pour examiner plus en détail les progrès accomplis dans la mise en œuvre de ces objectifs semblent, eux, moins convaincants.

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

 


Quels sont les points communs entre formation continue et protection du climat ? Dans les deux cas, les gouvernements fixent des objectifs de financement « ambitieux » au niveau multilatéral. Les rapports qui sont ensuite soumis régulièrement pour examiner plus en détail les progrès accomplis dans la mise en œuvre de ces objectifs semblent, eux, moins convaincants.

The fourth Global Report on Adult Learning and Education (GRALE 4) on EPALE

 

Le dernier Rapport mondial sur la formation et l'éducation des adultes basé sur les données de 159 pays, en est d’ailleurs l’exemple. Rendu public le 5 décembre à Bruxelles, ce rapport a mis l'accent sur le fait que la formation continue peut - ou pourrait - largement contribuer à la cohésion sociale, au développement durable, à la croissance économique et au bien-être des individus, mais que son potentiel est encore loin d'être pleinement exploité. La liste des lacunes citées est longue et, pour la plupart, elles ne datent pas d’hier. Participation à la formation continue : trop faible, en particulier dans les groupes défavorisés sur le plan social. Financement disponible : insuffisant. Mesures politiques : trop isolées, trop vagues. Base de données disponible : insuffisante. Ce bilan global ne peut même pas être nuancé par les nombreux cas de « bonnes pratiques » du monde entier, présentés dans le rapport comme des exemples positifs d'initiatives réussies (en Allemagne il existe notamment le GRETA-Kompetenzanerkennungsverfahren). Le faible niveau de l'éducation politique est pour le moins préoccupant au regard des développements actuels. Contrairement à l'éducation de base et à la formation professionnelle continue, le rapport ne montre pratiquement aucun progrès en matière d'éducation politique au cours des dernières années. Il reste encore beaucoup à faire.

 

La numérisation, porteuse d'espoir

 

« N’oublier personne : participation, équité et inclusion », tel est le titre de ce rapport qui a pour thème central la participation à la formation continue. À la lecture du rapport, il apparaît très clairement que le terme « équité » ne décrit pas l'état actuel des choses ; il s'agit plutôt d'un objectif qui est encore loin d'être atteint. Le fossé de participation, déploré et connu en Allemagne sous le nom de « Matthäus-Effekt » (« effet Matthieu ») - c'est-à-dire que les personnes déjà éduquées et privilégiées participent à la formation continue, tandis que celles qui ne le sont pas ont beaucoup moins de chances de suivre des cours de formation continue - augmente considérablement à l'échelle mondiale. La numérisation apparaît comme une solution à ce problème et suscite beaucoup d'espoir. En théorie, les technologies numériques et la généralisation des appareils mobiles permettent d'offrir une éducation plus souple à un plus grand nombre de personnes désireuses d'apprendre. Toutefois, en raison du manque de données pertinentes à long terme, ce rapport mondial ne peut pas prédire dans quelle mesure les efforts déployés pour accroître l'activité de formation continue des groupes sous-représentés sur une base plus large à l'aide de ces nouvelles technologies et de l'offre croissante de supports d'enseignement et d'apprentissage en libre accès (Ressources éducatives ouvertes) porteront leurs fruits. Il serait intéressant de voir comment cette situation va évoluer - peut-être même que l'un des prochains rapports mondiaux, dans les trois ou six prochaines années, mettra la numérisation au centre de ses préoccupations. Dans tous les cas, il faudra aussi éviter que les anciennes inégalités ne se perpétuent ou ne se renforcent du fait des nouvelles possibilités - la « fracture numérique » étant le mot clé ici.

 

L'équité doit rester à l'ordre du jour politique

Par rapport aux autres pays, l'Allemagne peut se considérer comme l'un des meilleurs élèves, avec un taux actuel de participation à la formation continue de 54 % de la population adulte. Mais ces bons résultats ne doivent en aucun cas servir de prétexte pour se reposer sur ses acquis. Comme l'a montré le dernier rapport sur l'évolution de la formation continue en Allemagne depuis 2018, les clivages connus - âge, niveau de formation, sexe, statut professionnel, lieu de résidence, etc. - existent également en Allemagne. Et ce n'est pas seulement le cas pour la participation aux cours traditionnels. Cela s'applique également aux activités de formation utilisant les médias numériques. Conclusion : le thème « Participation, équité et inclusion » doit rester une priorité politique en Allemagne, pays à la pointe de la technologie, tout comme dans le reste de l'Europe et dans toutes les régions du monde.

Il faudrait régulièrement rappeler aux décideurs les échecs (actuels) et leur donner des exemples de démarches encourageantes. C'est là une fonction essentielle du GRALE, le « Rapport mondial sur l'éducation des adultes », qui en est déjà à sa quatrième édition. Depuis 2009, l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie n'a cessé de faire avancer ce projet colossal. Et, contrairement aux trois précédents, une traduction allemande du rapport complet sera disponible, probablement début 2020. Il est à souhaiter que les mises en garde et les propositions du quatrième rapport GRALE soient plus largement entendues en Allemagne. Le rapport le mérite.


Au sujet de l'auteur : Susanne Lattke est collaboratrice scientifique à l'Institut allemand d'éducation des adultes - Centre Leibniz pour la formation tout au long de la vie e.V. à Bonn.


Pour lire d’autres articles de Susanne Lattke sur son blog, cliquez ici :

Kreativsein ist alles – Eindrücke aus einer Recherche im Rahmen des EU-Projektes CIM [DE]

“Slow and steady wins the race, or a Sisyphean task?”

Login (18)

Doriți să schimbați limba?

Acest document este disponibil și în alte limbi. Selectați din lista de mai jos.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Cele mai recente discuții

Obiectivele tematice EPALE 2021. Să începem!

Vă invităm să îmbogățiți ceea ce urmează să fie un an intens în frunte cu contribuțiile și expertiza dumneavoastră! Să începem prin a lua parte la această discuție online. Discuția online va avea loc marți, 9 martie 2021, între orele 10.00 și 16.00. CET. Discuția scrisă va fi introdusă printr-un flux live cu o introducere în obiectivele tematice 2021 și va fi găzduită de Gina Ebner și Aleksandra Kozyra de la EAEA în numele Comitetului editorial EPALE.

Mai multe