chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Elektronisch platform voor volwasseneneducatie in Europa

Blogs

Comment financer un projet européen lié au sport dans l’éducation et la formation des adultes ?

04/10/2018
door Hélène Paumier
Taal: FR

/nl/file/swimmer-16783071920jpgswimmer-1678307_1920.jpg

Le sport, pratiqué au niveau professionnel ou amateur, contribue à l'insertion et à l'intégration sociales, participe au processus d'éducation non formelle, favorise les échanges interculturels et crée des emplois au sein de l'Union européenne.

Le traité de Lisbonne a fait du sport un domaine de compétence de l'Union européenne pour appuyer, coordonner et compléter les actions des États membres.

Un Livre blanc publié par la Commission européenne donne des orientations stratégiques sur le rôle du sport au sein de l'Union européenne, notamment au niveau social et économique.

  • le «rôle sociétal du sport», soit ce qu'est le sport en tant que phénomène social ;
  • la «dimension économique du sport», soit la contribution du sport à la croissance et à la création d'emplois en Europe ;
  • l’«organisation du sport», soit le rôle de chacun des acteurs (publics ou privés, économiques ou sportifs) dans la gouvernance du mouvement sportif.

 

Le programme Erasmus+

Erasmus+ Jeunesse et Sport

Le programme européen Erasmus+ (2014-2020) comporte un volet Sport. 

Il est doté d’un budget de 265 941 000 € sur 7 ans.

En introduisant un volet Sport dans ses actions, l’Union européenne souhaite promouvoir :

  • L’intégrité du sport (lutte contre le dopage, contre les matches truqués, contre la violence, contre l’intolérance et les discriminations) ;
  • la bonne gouvernance dans le sport et la double carrière des athlètes ;
  • les activités de volontariat et à travers l’insertion sociale, l’égalité des chances, le rapport sport/santé…

Deux types de projets peuvent être soutenus :

  • les partenariats collaboratifs
  • les manifestations européennes à but non lucratif

Les projets soutenus devront permettre le développement, le transfert ou la mise en œuvre de pratiques innovantes à tous les niveaux - du local à l’européen. Une attention particulière sera apportée aux activités de promotion du « sport pour tous » et favorisant le développement de la pratique des activités physiques et sportives.

http://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/projects/eplus-project-details/#project/557281-EPP-1-2014-1-FR-SPO-SCP

 

Erasmus+ Education / Formation

La dimension sport peut être inclue dans les 4 secteurs du programme Erasmus+ Education/Formation : le secteur scolaire, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et l’éducation des adultes.

Peuvent être également concernés des projets relatifs formations d’encadrants sportifs, de bénévoles…

Quelques exemples inspirants :

 

Fonds européens structurels d’Investissement

Pour la période 2014-2020, le FESI dispose d’une enveloppe de 28 milliards d’euros, qui sont répartis entre différents programmes dont le FSE et le FEDER. Le sport peut s’inscrire dans différentes thématiques de ces fonds européens.

La stratégie d’intervention du FSE en France fixe 6 défis :  

1. Contribuer à la personnalisation accrue de l’offre de services en direction des demandeurs d’emploi, particulièrement pour les publics qui en ont le plus besoin via, notamment, des modalités d’intervention spécifiques et des approches innovantes.

2. Améliorer l’accompagnement des jeunes, en particulier, ceux qui sont le plus exposés au risque de chômage, pour faciliter leur accès à l’emploi.

3. Développer l’emploi et les compétences pour faire face aux mutations et contribuer à la sécurisation des trajectoires professionnelles.

4. Promouvoir le vieillissement actif via le maintien et le retour à l’emploi des seniors.

5. Renforcer l’inclusion active pour lutter contre la précarité et la pauvreté.

6. Développer les projets d’innovation sociale créateurs d’emplois et de cohésion sociale.

 

A suivre pour 2019 - Exchange and mobility in sport

Un premier Appel à Projets « Echanges et mobilité dans le sport » est paru en juillet 2018 : c’est une action préparatoire, à visée renouvelable. Il s’agit de la première action de mobilité financée par la Commission Européenne dans le domaine du sport.

Le sport joue un rôle essentiel dans le développement de la cohésion sociale et de communautés plurielles.

Cette action préparatoire vise à contribuer aux efforts des organisations sportives en soutenant la mobilité de leur personnel à des fins d’apprentissage. Les échanges de membres du personnel, d’idées et de bonnes pratiques peuvent être bénéfiques pour le personnel, pour leur organisation et pour le sport en général.

Les actions de mobilité sont destinées aux membres du personnel des organisations sportives (entraineurs, managers, bénévoles etc.), aussi bien dans le domaine du sport professionnel que dans le domaine du sport de masse.
L’objectif de cette action, au-delà du développement des compétences des encadrants sportifs est de favoriser la dimension internationale du sport. C’est pourquoi  l’action intègre une dimension de coopération internationale en ouvrant son accès par « lots » : chaque projet devra donc comprendre une coopération entre au moins 3 organisations établies dans 3 États membres différents de l’Union (l'organisation demandeuse et 2 autres organisations établies dans différentes États membres) et au moins une organisation établie dans un pays tiers dans l’une des régions suivantes: Balkans occidentaux, Partenariat oriental, Amérique latine ou Asie.
 

Pour en savoir plus 

 

A suivre pour 2019 - CALL FOR PROPOSALS for Sport as a tool for integration and social inclusion of refugees 

Depuis 2016, un appel à proposition annuel est lancé par la Commission Européenne : « Le sport en tant qu’instrument d’intégration et d’inclusion sociale des réfugiés ».
L’AP 2018, clôturé en juillet, devrait financer 25 projets, pour un budget total de 1 400 000 euros.
Ces projets visent l’intégration des réfugié par le sport mais les résultats suivants sont également attendus :
- favoriser la participation directe des réfugiés et des communautés d’accueil dans des zones stratégiques à l’intérieur de l’UE;

- faire émerger une démarche européenne permettant de rendre les communautés d’accueil européennes mieux à même de mobiliser et d’intégrer les réfugiés par le sport.

Pour en savoir plus 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn