Blog
Blog

Comment inclure la science dans l'éducation des adultes et dans quelle mesure l’art peut-il servir de support ?

L'éducation des adultes peut jouer un rôle clé dans la démystification des processus scientifiques complexes. Qu'en est-il de l'art?

Grey and blue abstract painting photo

[Traduction : EPALE France]

L'éducation des adultes peut jouer un rôle clé dans la démystification des processus scientifiques complexes ou des informations erronées. Mais en quoi les approches artistiques peuvent-elles aider ?

A-t-on récemment eu vent d’actualités, en Europe ou dans le monde, qui ont inspiré d'autres sentiments que le pessimisme ? Peut-être ne serez-vous pas d’accord mais, selon moi, oui. La NASA vient par exemple de publier des images fascinantes des tréfonds de l’univers.

Je fais bien sûr référence aux photos prises grâce au télescope spatial James Webb, qui a été lancé en décembre 2021 et qui est depuis pleinement opérationnel. Le télescope Webb a le potentiel de découvrir de nouvelles informations sur les étoiles, les exoplanètes et les galaxies. Il nous a déjà fourni les images les plus détaillées de l’univers. Quand j’ai vu les photos pour la première fois, j’étais convaincu qu’il s’agissait d’œuvres d’art. Je vous laisse en juger par vous-même.

Par ailleurs, l'art joue un rôle important dans les communications concernant le télescope Webb, sa mission et, à mesure que nous progressons, ses résultats. Avant le lancement du télescope, 22 artistes ont été invités à produire des œuvres d'art basées sur les informations reçues de la part du personnel du projet. Cela dit, il n'est pas nécessaire d'être un artiste sélectionné par la NASA pour présenter ses œuvres : tout le monde peut soumettre ses créations sur le groupe Flickr consacré au télescope Webb.

En Europe également, le potentiel de collaboration entre l'art et la science n'est pas passé inaperçu. Le site New European Bauhaus invite chacun à réimaginer l'avenir en associant la science et la technologie à l'art et à la culture. Dans l'enseignement primaire et secondaire, les enseignants réclament le remplacement dans les programmes d'études de l’acronyme « STEM » par « STEAM », consistant à rajouter l’art à la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques. La coalition « Éducation pour le climat » de l’UE compile quelques ressources et initiatives inspirantes qui sensibilisent à la crise climatique à travers l’art. Malheureusement, si vous tentez d'ajouter vos propres ressources, vous constaterez rapidement que « l’éducation des adultes » ne figure nulle part dans la liste des secteurs éligibles.

Cela m'amène à poser deux questions : les approches artistiques ont-elles leur place dans l'éducation scientifique des adultes ? Et pourquoi avons-nous besoin de l'art pour communiquer sur la science en premier lieu ?

Picture of an art workshop.

Pourquoi utiliser l'art dans l’enseignement scientifique ?

La raison la plus flagrante est que l'art peut illustrer la beauté de la science, qui pourrait autrement sembler complexe et inaccessible. Là encore, les images du télescope Webb et celles qui s’en sont inspirées en sont un bel exemple. L'art peut également donner lieu à une « distanciation esthétique », permettant d’aborder des sujets connus sous un autre angle. Allant au-delà de l’esthétique, certaines études considèrent que l'art est plus susceptible d'attirer l’attention et de susciter des émotions, en mettant l'accent sur le côté affectif plutôt que cognitif de l'apprentissage. Ce concept peut être particulièrement bénéfique pour l'enseignement des sciences du climat. Les cours sur la crise climatique peuvent déclencher différentes émotions, souvent négatives, comme un sentiment d'anxiété, d'impuissance ou de détresse. L'utilisation de l'art peut non seulement encourager les citoyens à agir, mais aussi les aider à gérer ces émotions complexes et à réfléchir à leurs propres valeurs.

Ceux qui travaillent dans le domaine de l'éducation non formelle des adultes connaissent très certainement les concepts d'approches participatives et centrées sur l'apprenant. Sans surprise, ils font également partie des approches artistiques de l’apprentissage. Selon les résultats de ParCos, un projet de l’UE à l’horizon 2020 sur la communication participative de la science, les approches artistiques peuvent favoriser la mise en œuvre de processus participatifs pour donner du sens aux données scientifiques. Le manuel produit par les partenaires du projet passe en revue l'utilisation de méthodes basées sur l'art pour encourager les participants à collecter et à interpréter leurs propres données. On retrouve par exemple une exposition vidéo qui a généré des prévisions météorologiques personnalisées pour les participants. Mise en place par la société publique de diffusion flamande VRT en collaboration avec l'école des arts LUCA, elle avait pour but d'inciter les familles participantes à explorer et à tirer des conclusions des historiques des données météorologiques. Elles étaient également invitées à saisir leur date de naissance, afin d’avoir accès à des informations plus globales sur le changement climatique.  

Enfin, l'importance de l’éducation artistique est de plus en plus reconnue pour préparer les scientifiques à présenter leurs travaux au grand public. Prenons l'exemple d'un scientifique qui a participé à un cours de théâtre d'improvisation et qui a adopté le concept du « Oui, et… », qui consiste à accepter ce que les autres artistes déclarent et à développer leur ligne de pensée. Son expérience de l'improvisation s'est avérée particulièrement utile lors de ses interventions à des séminaires scientifiques. Elle lui a permis de lutter non seulement contre sa peur de parler devant un public, mais aussi à accepter de répondre à toutes les questions posées.

Picture of an exhibition about the universe.

L’approche artistique de l’éducation scientifique, et bien plus encore

Il est encourageant de constater qu'il existe déjà de nombreuses pratiques dans l'éducation non formelle des adultes dont nous pouvons nous inspirer pour explorer le lien entre l'art et la science. Un certain nombre de projets d'upcycling sont menés à bien partout en Europe et mettent en évidence l'impact des déchets plastiques à travers la création d’objets d’art et d’artisanat. On peut par exemple parler de l'atelier Humade Crafts, géré par le Centre de soutien Mosaik à Lesvos, en Grèce, qui invite les apprenants à créer des objets artisanaux à partir de déchets. En juin dernier, le Festival Great Exhibition Road à South Kensington, au Royaume-Uni, a organisé des ateliers, des conférences, des expositions et des spectacles qui offraient notamment la possibilité de créer ses propres instruments de musique ou de donner une seconde vie à ses vieux vêtements. Les musées constituent également un moyen fascinant de découvrir la science à travers l’art, comme nous l'avons évoqué il y a quelques mois dans notre Podcast EPALE. Personnellement, je me souviens encore de cette exposition au Musée du Design d'Helsinki, qui présentait de manière créative des « Radical Ocean Futures », réalisables sur le plan scientifique.

L’art est en effet un outil radical, inspirant et source de réflexion. Mais peut-être vous demandez-vous encore s’il peut réellement donner aux adultes les clés pour relever les défis de la vie quotidienne ? Peut-être pas. Peut-être que ce n'est pas toujours le but. Mais laissez-moi vous donner un dernier exemple. En tant qu’amateur de théâtre immersif, j’ai appris l'existence d'une pièce de théâtre entièrement immersive à Londres, intitulée Space Plague, qui invitait les familles participantes à réagir à une pandémie imaginaire. Comme un fait exprès, la pièce a été créée en février 2020, juste avant que la pandémie de COVID-19 ne s’installe au Royaume-Uni et dans le monde. Même si elle a été rapidement stoppée pour des raisons éthiques, des recherches préliminaires ont révélé que les participants ont trouvé l'expérience utile pour faire face à la pandémie qui a suivi.

Et vous ? Avez-vous des exemples inspirants d'enseignement des sciences par l'art ? Partagez votre expérience ci-dessous !

 

Crédits photos (par ordre d'apparition)

Photo de Daniele Levis Pelus, source: Unsplash

Photo de Jeswin Thomas, source: Unsplash

Photo de ephst, source: Shutterstock

Login (3)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus