Blog
Blog

Le (jeune) adulte. De qui s'agit-il au juste?

Quelle place les jeunes occupent-ils dans l'éducation des adultes ? Quelles opportunités et quels potentiels restent inexploités à ce jour ?

Junge Erwachsene

 

Quand est-on adulte ?

Suis-je adulte ? C'est une question que tout un chacun s'est probablement posée au moins une fois dans sa vie. Pour pouvoir y répondre de manière appropriée, que ce soit pour les autres ou pour soi-même, il est nécessaire de définir ce que signifie « être adulte ». Il existe de nombreuses approches et définitions, selon que l'on aborde la question d'un point de vue biologique, psychologique, sociologique, philosophique ou juridique. Les réponses possibles, dont aucune ne peut être qualifiée de factuellement fausse, seraient par exemple que l'adulte est celui qui a atteint sa pleine maturité physique et qui est capable de se reproduire, ou que l'adulte est celui qui possède la maturité nécessaire pour maîtriser sa vie de manière autonome et remettre en question ses actes de manière critique. Ou peut-être que l'adulte est celui qui est capable de se poser la question de savoir s'il est adulte ? On peut bien sûr aussi dire de manière générale : est adulte celui qui a atteint l'âge de 18 ans. Ou 21 ans révolus. Ou 27 ans.

 

Pourquoi est-on adulte ?

Peut-être faudrait-il faire un pas en arrière et se demander dans quelle mesure il est important, si cela revêt toutefois d’une quelconque importance, de soulever une question à laquelle on ne peut manifestement pas apporter de réponse uniforme et convaincante. Poussé à l’extrême : pourquoi devrait-on se soucier de savoir si une personne quelconque peut être considérée comme adulte ou non ? Dans la vie quotidienne, il importe peu de s’intéresser à la manière dont les autres personnes sont perçues par leur entourage, ni à la manière dont les autres personnes se voient elles-mêmes. En règle générale, on peut aussi se moquer de savoir si les autres me considèrent comme adulte ou non. Les exceptions à cette règle seraient par exemple le concessionnaire qui ne veut pas me vendre de voiture parce qu'il pense que je suis pas adulte (= capable de faire des affaires) ou le juge qui me considère comme suffisamment mûr pour être condamné selon le droit pénal des adultes et non selon le droit pénal des mineurs, même si je n'ai pas encore atteint l'âge de 21 ans. Mais dans ces cas, il ne s'agit pas à proprement parler de savoir si je suis adulte ou non, mais si certains droits et devoirs liés par la société au statut d'adulte me sont attribués ou imposés ou non. L'âge adulte est ici un indicateur, presque un simple moyen de réglementer et de structurer certains aspects de la vie en société.

Wenn man ehrlich ist, ist die Kopplung des Erwachsenseins an andere Faktoren pure Willkür: eine Woche vor meinem 18. Geburtstag darf ich kein Auto fahren, eine Woche nach meinem 18. Geburtstag (Führerschein vorausgesetzt) darf ich es. Dass ich in diesen wenigen Tagen tatsächlich genau die hierfür erforderliche Menge an Reife und Kompetenz erworben haben soll, wenn diese mir vorher tatsächlich gefehlt hat, darf doch stark bezweifelt werden. Noch anschaulicher wird es beim Vergleich verschiedener Länder und damit Kulturen: in einigen Ländern wird Menschen mit 16 Jahren ausreichend Verantwortungsbewusstsein zugesprochen, um eine mehrere Tonnen schwere Maschine bedienen zu dürfen und damit abstrakt das Leben anderer Menschen zu gefährden. In anderen Ländern dürfen Menschen mit 21 Jahren noch keinen Alkohol trinken, weil der Gesetzgeber glaubt, dass diese Menschen nicht reif genug sind, ihr eigenes körperliches Wohl zu verantworten, selbst wenn damit keine Gefährdung anderer einhergeht.

Si l'on est honnête, le fait de lier l'âge adulte à d'autres facteurs est purement arbitraire : une semaine avant mon 18e anniversaire, je ne peux pas conduire de voiture, une semaine après mon 18e anniversaire (à condition d'avoir le permis de conduire), je peux le faire. Il est fort douteux que j'aie acquis en quelques jours la maturité et les compétences nécessaires à cet effet, alors que je n'en avais pas auparavant. La comparaison entre différents pays et leurs différentes cultures est encore plus éloquente : dans certains pays, on estime que les personnes de 16 ans ont suffisamment de sens des responsabilités pour pouvoir utiliser une machine de plusieurs tonnes et mettre ainsi arbitrairement la vie d'autres personnes en danger. Dans d'autres pays, des personnes n'ont pas le droit de boire de l'alcool à 21 ans, car le législateur estime que ces personnes ne sont pas assez mûres pour assumer la responsabilité de leur propre bien-être physique, même si cela ne met pas les autres en danger.

Ces exemples ne doivent pas être considérés comme une critique du système, car ce n'est pas le but ici. Il s'agit simplement d'illustrer les faiblesses du système, qui font qu'il n'existe pas, ou ne peut pas exister, de définition universelle et convaincante de ce qui constitue un adulte dans tous les domaines de la vie, car toute limite serait forcément aussi arbitraire qu'une autre, et pourtant, ne serait-ce que pour des raisons pratiques, une limite quelconque doit être fixée. En ce sens, il peut donc être intéressant pour d'autres personnes de savoir si une personne donnée est adulte/majeure/mûre, même si toute formule sur laquelle repose cette évaluation est forcément erronée ou du moins pas totalement convaincante.

 

Pourquoi est-on adulte dans l'éducation des adultes?

Mais en quoi la question de savoir quand une personne est adulte est-elle pertinente pour l'éducation des adultes ? Et bien, en termes simples, parce que le terme « éducation des adultes » contient le mot « adultes ». Ou, de manière plus détaillée, parce que les adultes constituent le groupe cible de l'éducation des adultes et qu'il est donc nécessaire de définir ce groupe cible afin de le rendre identifiable. L'éducation des adultes s'adresse à des personnes qui - du moins en théorie - devraient disposer d'une certaine culture générale, d'une certaine maturité et d'un certain sens des responsabilités. Il va de soi qu'il ne convient pas d'appliquer des concepts pédagogiques issus de l'école maternelle pour rendre les cours d'éducation des adultes attrayants et efficaces. Plus le public cible est défini avec précision, plus l'enseignement peut être adapté et efficace. Les jeunes adultes ont des besoins différents de ceux des seniors, même si les deux groupes peuvent être identifiés comme public cible de l'éducation des adultes. Le groupe des jeunes adultes mérite peut-être une attention particulière dans ce contexte.

 

Entre les âges – les jeunes adultes

Les jeunes adultes ont un rôle clé à jouer dans la société. Les jeunes adultes sont au début de leur vie active, viennent de terminer leur scolarité, se posent certainement la question "suis-je adulte ?" et cherchent leur place dans la société. D'un point de vue quantitatif, ils sont, si l'on peut s'exprimer ainsi, "plus importants" pour le marché du travail que les travailleurs plus âgés, car ils seront plus longtemps à sa disposition. Dans le cadre de l'évolution démographique, le nombre de personnes quittant la vie active sera plus élevé que le nombre de personnes entrant dans la vie active, ce qui signifie que les débutants, c'est-à-dire les jeunes adultes, devront assumer plus de travail qu'auparavant. Cela s'accompagne d'une pression potentiellement plus forte sur les jeunes adultes, à un moment où, comme nous l'avons mentionné plus haut, ils essaient de toute façon pour la première fois de s'orienter et de se positionner dans le monde du travail. Un monde qui évolue de plus en plus rapidement, qui se numérise et dans lequel il est impossible de prévoir aujourd'hui quels profils professionnels existeront encore ou auront disparu dans cinq ou dix ans, peut encore renforcer le sentiment d'insécurité et de perdition.

Du point de vue de la formation des adultes, il existe un certain risque de négliger quelque peu cette période de la vie entre "enfant" et "adulte" : pour celui qui vient de sortir de l'école, de l'école professionnelle ou de l'université et qui termine une formation d'une décennie et demie à deux décennies et demie, le besoin d'une formation pour adultes en prolongement immédiat de sa formation n'est peut-être pas immédiatement évident - ni du point de vue du jeune adulte, qui n'a peut-être pas envie de s'inscrire directement à des cours du soir alors qu'il vient d'échapper aux amphithéâtres et aux bibliothèques poussiéreux, ni du point de vue du formateur d'adultes qui, en général, a peut-être une autre image - plus âgée - de son public cible moyen et qui a peut-être aussi plus de facilité à s'adresser à un public plus âgé et à le motiver. Dans ce contexte, il est d'autant plus important de s'adresser aussi et surtout aux jeunes adultes et de leur offrir un soutien.

L’année 2022 a été désignée par la Commission européenne comme l'Année Européenne de la Jeunesse. La base légale correspondante stipule notamment ce qui suit : "L'Année européenne doit promouvoir la mise en œuvre réussie du premier principe du pilier européen des droits sociaux, selon lequel toute personne a droit à une éducation, une formation et un apprentissage tout au long de la vie de qualité et inclusifs". Il est important de ne pas penser de manière compartimentée :

la jeunesse ne s'arrête pas là où commence l'âge adulte ou la majorité. Les jeunes adultes se trouvent à la croisée des chemins entre deux étapes de la vie, et ils ont le potentiel, la possibilité, l'opportunité et la chance d'être impliqués de manière profitable dans ces deux étapes, pour les adultes (plus âgés) en partageant leurs expériences et en leur servant de modèle, et pour les jeunes adultes en apportant de nouvelles impulsions, de nouvelles perspectives et approches. Le revers de la médaille est que c'est précisément cette tranche d'âge qui risque d'être oubliée par les deux camps, si l'on veut les qualifier ainsi, ou d'être systématiquement attribuée à l'autre catégorie.

C'est aux jeunes adultes eux-mêmes, mais aussi à chaque institution, organisation, de veiller à ce que les jeunes adultes soient également vus et entendus, qu'ils soient soutenus et qu'ils aient l’opportunité de soutenir. Les jeunes adultes sont aussi jeunes. Les jeunes adultes sont aussi des adultes. Et c'est précisément à ce moment-là que la jeunesse et l'éducation des adultes peuvent se rencontrer. Il ne s'agit pas de considérer ce qui nous sépare, mais de ce qui nous unit.

 


Parcours professionel

Depuis novembre 2018 je travaille à l'Agence Nationale pour les programmes de financement européens Erasmus+ et le Corps européen de Solidarité (située au Bureau de la Jeunesse de la Communauté germanophone de Belgique).

Au départ, j’ai été responsable de l'évaluation et du traitement des demandes et des projets dans les domaines de l'enseignement scolaire, de la formation professionnelle et de l'enseignement supérieur. Depuis janvier 2021, je coordonne également la plateforme Youth Wiki en Communauté germanophone, l'encyclopédie en ligne sur les différentes politiques de la jeunesse en Europe. En janvier 2022, j'ai cédé les domaines de l'éducation et j'ai pris en charge le domaine de la jeunesse (à la fois Erasmus+ et le Corps européen de solidarité) à la place.

Avant de travailler au bureau de la jeunesse, j'ai étudié le droit à l'université de Trèves avec un focus particulier sur les systèmes juridiques internationaux. En dehors de mon travail, je suis actif au niveau syndical. Les langues, la littérature, la culture et les questions sociétales constituent mes autres points d’intérêts.

Autres publications

 

Login (4)
Étiquettes

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus