Hoppa till huvudinnehåll
Blog
Blog

Le mentorat à la une !

Pour faire à la crise Covid et à ses nombreux impacts notamment sur les plus jeunes, plusieurs mesures et dispositifs ont été mis en œuvre en France. De nombreuses initiatives solidaires spontanées ont également vu le jour. Parmi ces mesures, le mentorat est aujourd’hui mis en avant dans le cadre de l’initiative « 1 jeune, 1 mentor ». Mais de quoi parle-t-on vraiment ? Quels en sont les principes et les apports ? Les limites et les perspectives ?

Quelle actualité du mentorat ?

Si la crise Covid-19 n’épargne personne, les impacts sur la jeunesse sont très importants et sur de nombreux plans : santé, études interrompues, stages et emplois impossibles d’accès ou repoussés à une date indéterminée, injustices sociales accentuées, imprévisibilité et doutes sur les choix à faire...Ces difficultés déjà présentes ont été amplifiées notamment pour les publics ne bénéficiant ni des ressources matérielles ni des réseaux pour faire face à la situation.

Des mesures importantes sont actuellement déployées pour prendre en compte ces situations et en réduire autant que faire se peut les impacts notamment dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution ». Se pose à nouveau avec une grande acuité la question de l’égalité des chances. L’état souhaite aller plus loin et développer de façon significative le bénévolat en faveur de la réussite scolaire et professionnelle des jeunes. L’initiative annoncée le 1er mars 2021 est appelée « 1 jeune, 1 mentor ». Nous proposerons dès avril un service de mentorat pour les jeunes. 100 000 jeunes seront suivis dès 2021 par des adultes volontaires pour les aider dans leurs parcours. L’État s’engage ainsi à mobiliser 30 millions d’euros cette année pour soutenir les associations engagées dans le mentorat. Le gouvernement poursuit également l’évolution de la plateforme « 1 jeune, 1 solution »(link is external) qui recense d’ores et déjà 100 000 offres d’emploi. Et dans les semaines qui viennent, un simulateur d’aides y sera intégré pour faire connaître les dispositifs qui peuvent répondre à leur situation. Et cela en complément du travail d’accueil et d’accompagnement réalisé par le réseau des Missions locales.

La situation des jeunes préoccupe. On le voit dans les débats actuels sur l’attribution du RSA jeunes pour lutter contre la précarité. Cela se manifeste dans la mobilisation de nombreux acteurs : puissance publique, réseau des missions locales qui a développé le parrainage depuis plusieurs décennies et qui est au cœur du dispositif « 1 jeune 1 solution », associations et entreprises que l’on retrouve impliquées en nombre.  Concernant le mentorat, un collectif regroupant des associations a été créé, la période Covid ayant accru les besoins et la mobilisation de nouveaux mentors. Cela s’inscrit dans une volonté à la fois de développement quantitatif mais également de lisibilité et de sérieux. En effet, la fonction de mentor, si elle est volontaire et bénévole, n’en est pas moins une relation qui suppose un cadre et des conditions de clarté et de pertinence.

Mentorat : de quoi parle-t-on ?

Concrètement, il s'agit de faire bénéficier les personnes jeunes de l’appui d'un « mentor ». Il accompagne des jeunes, parfois dès le début du collège, en leur consacrant une à deux heures par mois. Mais face à l’utilisation multiple du terme, de quoi parle-t-on vraiment ?

Le collectif mentorat propose la définition suivante. Le mentorat désigne une relation interpersonnelle d’accompagnement, de soutien, une relation bénévole, en profondeur, sur le moyen-long terme et basée sur l’apprentissage mutuel. Son objectif est de favoriser l’autonomie et le développement de la personne accompagnée en établissant des objectifs qui évoluent et s’adaptent en fonction des besoins spécifiques. Ce binôme agit au sein d’une structure professionnelle encadrante (formations, suivis, évaluation…).  

On trouve son origine dans l’Odyssée d’Homère :  Mentor fut chargé par Ulysse de l'éducation de son fils Télémaque lors de son absence pendant la guerre de Troie. De nombreux débats sémantiques ont lieu depuis l’émergence du terme en France. Très utilisé au Québec et dans les pays anglo-saxons (mentoring), il était moins présent en France où on avait recours au terme générique d’accompagnement, celui plus spécifique de parrainage ou encore de coaching. Sans entrer dans des débats sémantiques, le mentorat peut se décrire à partir des caractéristiques suivantes :

  • Une relation interpersonnelle de soutien, d'aide, d'échanges et d'apprentissage mutuel
  • Une démarche volontaire
  • L’appui d’une personne d’expérience qui va faire bénéficier de sa sagesse, de son réseau et de son appui (ce qui va le différencier du soutien entre pairs)
  • Le mentor, s’il apporte son appui, considère la personne comme détentrice d’un potentiel et cherche à en favoriser le développement. Le mentor vise à faciliter l’implication de la personne dans l’action
  • La relation est inconditionnelle et la personne accompagnée n’a pas à justifier des actions non achevées
  • Il ne réduit pas son intervention à des conseils mais noue une relation de confiance basée sur la considération de l’autre et la mise en œuvre de ses propres solutions
  • Le mentor peut être lui-même source d’inspiration de par son expérience.
  • Des objectifs sont co-élaborés en fonction de la situation et des priorités de la personne accompagnée.

Il ne s’agit donc ni de cours ou de formation individuelle, ni d’une consultation de type conseil. C’est d’abord une rencontre et la construction d’une relation de co-apprentissage. Par ailleurs, la notion de personne d’expérience est à préciser. Cela n’implique pas nécessairement un âge avancé. Des mentors jeunes s’impliquent aujourd’hui dans de nombreux dispositifs d’appui en apportant leur expérience.

Un enjeu d’égalité des chances

Cette démarche s’inscrit dans une lutte contre les inégalités à la fois sociales et territoriales mais vise aussi à lutter contre l’auto limitation des choix de jeunes qui n’ont pas tous les réseaux pour les soutenir.  Il s’agit aussi de réduire pour eux, avec eux, la complexité du système social, scolaire et leur permettre à la fois de le décoder et de l’utiliser au service de leur propre cheminement. Plus largement, c’est bien la question de l’engagement de tous et d’une société plus solidaire qui peut se retrouver dans l’apport du mentorat.

Évidemment, le développement du mentorat ne nous dédouane pas d’une analyse socio-économique sur le développement des inégalités sociales et les moyens de les réduire. Et toutes les initiatives qui peuvent aller vers plus d’équité sociale et qui permette à chacun de vivre une vie qui a de la valeur à ses propres yeux sont importantes à mobiliser. Mais des questions se posent.

Quelles perspectives ?

Le mentorat est une relation. S’y jouent également des processus d’influence, d’autant que la situation actuelle génère des vulnérabilités. Or le mentorat ne relève ni de la seule qualité relationnelle ni de la simple bonne volonté (même si elles sont indispensables) mais aussi d’un savoir-faire construit par l’expérience. Car si le mentor donne de son temps, il le fait à la fois au service d’une conception d’une solidarité intergénérationnelle et dans un cadre précis ayant ses limites. Cela ne se résume ni à de la morale ni à des conseils prescriptifs. Ce point est un vieux débat du bénévolat. Car dans certaines activités sensibles, les professionnels ont un savoir-faire qui est difficilement remplaçable. Cela implique que les mentors soient au clair sur les enjeux et les limites de leur contribution. Le travail réalisé par le collectif mentorat et tous les acteurs impliqués depuis des années mais également le cadre posé par l’état, vont dans le sens de cette clarté de positionnement. Un certain nombre de ressources sont d’ailleurs mises à disposition des mentors potentiels et actifs.

Car l’accompagnement est aussi un métier qui requiert la maîtrise de gestes professionnels spécifiques dans des situations qui peuvent être délicates. Et le professionnalisme est aussi une responsabilité.

 

Par ailleurs, au moment où cette annonce de développement du mentorat intervient, l'ONU a publié le 17 mars 2021 son tout premier rapport consacré à l'âgisme. Car la crise Covid-19 a également généré des tensions intergénérationnelles évidentes. « Les personnes âgées ont souvent été vues comme uniformément frêles et vulnérables, alors que les jeunes sont présentés comme invincibles, ou imprudents et irresponsables", est-il écrit. "...les gens de tous âges vont devoir continuer à faire face à différentes formes d'âgisme", et il "nous faudra combattre l'âgisme pendant et après la crise si nous voulons garantir la santé, le bien-être et la dignité des gens partout dans le monde".

Selon les auteurs, pour combattre les discriminations liées à l'âge, "la priorité devrait être accordée ...à : « l'adoption de politiques et de lois, et la mise en œuvre d'interventions éducatives et favorisant les contacts intergénérationnels ». 

Ainsi, dans cette perspective, le mentorat peut être une modalité très pertinente à condition que l’on intègre et développe l’idée d’un apprentissage mutuel : le jeune a aussi de très nombreuses choses à apprendre au mentor. C’est dans cette relation, cet échange réciproque, que se construit une manière apaisée de vivre ensemble, au service de ce qui nous est commun, que nous tenons à protéger et qui n’exclue aucun débats et tensions légitimes.  Et nous n’avons pas nécessairement de leçons à donner à la jeunesse mais aussi besoin de l’écouter et d’apprendre d’elle.

https://www.gouvernement.fr/le-mentorat-un-levier-essentiel-pour-les-jeunes(link is external)

https://www.centre-inffo.fr/site-centre-inffo/actualites-centre-inffo/le-quotidien-de-la-formation/articles-2021/emmanuel-macron-mise-sur-le-mentorat-pour-favoriser-la-reussite-des-jeunes(link is external)

https://www.lementorat.fr(link is external)

https://www.1jeune1solution.gouv.fr/espace-jeune#Accompagnement(link is external)

https://www.who.int/fr/publications/i/item/9789240020504(link is external)

Login (1)

Users have already commented on this article

Logga in eller Registrera dig så kan du kommentera.

Vill du byta språk?

Detta dokument är också tillgängligt på andra språk. Du kan välja språk här under.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

De senaste diskussionerna