Skip to main content
Blog
Blog

Éducation financière de base – Bien plus que savoir compter

En quoi consiste l'éducation financière de base ? Un modèle de compétences, élaboré dans le cadre du projet CurVe, décrit les exigences concernant la gestion de l'argent dans la vie courante. Ce modèle peut servir d'outil d'analyse, de contenu de formation, de base didactique ou d'instrument de réflexion.

This content has been translated from Germanand is also available in English.Les liens réfèrent aux sources originales en allemand.

Éducation financière de base – Bien plus que savoir compter

par Monika Tröster et Beate Bowien-Jansen

Dans notre société, bien savoir gérer son argent fait partie des obligations de la vie quotidienne. Outre les compétences minimales en lecture et en écriture (literacy), la définition de la formation de base comprend aussi les « compétences fondamentales pour pouvoir participer à la vie dans ses dimensions culturelle et sociétale ». Il s'agit de la maîtrise du calcul (numeracy), des compétences informatiques (computer literacy), des connaissances en matière de santé (health literacy), des compétences sociales de base (social literacy) et des compétences financières (financial literacy) qui font explicitement partie de la formation de base. Ces dernières années, en Allemagne, l'alphabétisation et la formation de base ont gagné en importance au niveau de la politique de formation et de la société, ce qui se traduit notamment par la Décennie nationale pour l'alphabétisation et la formation de base, lancée en septembre 2015. La définition de la formation de base souligne l'importance de la langue écrite pour la vie quotidienne et englobe les différents domaines susmentionnés (ministère fédéral allemand de l'Education et de la Recherche (2012). Accord sur une stratégie nationale commune pour l'alphabétisation et la formation de base des adultes en Allemagne, 2012-2016).

Qu'entend-on par éducation financière de base ?

Au niveau national et international, il existe un certain nombre de termes qui, en fonction de leur discipline d'origine et/ou de l'approche idéologique, diffèrent et sont utilisés parfois dans un sens similaire, parfois dans un sens un peu différent. Généralement, « l'éducation financière (de base) » est considérée comme un élément de la formation économique (de base) et y est intégrée (Mania, E. & Tröster, M. (2015). Modèle de compétences pour l'éducation financière de base. La gestion de l'argent comme thème de la formation de base). Dans le projet « Conseils en surendettement comme point de départ de la formation de base – Mise en réseau et passerelles » (CurVe)) et dans le projet associé « Programme et professionalisation de l'éducation financière de base » (CurVe II), l'expression « éducation financière de base » se rapporte aux « exigences de base théoriques et pratiques pour gérer les questions financières au quotidien » (Mania, E. & Tröster, M. (2014). Education financière de base – Création d'un modèle de compétences. Hessische Blätter für Volksbildung, 64(2), 136-145).

Quelles compétences fondamentales sont nécessaires pour apprendre à gérer correctement son argent et ses finances ?

Cette problématique était au coeur du projet CurVe. Elle a donné lieu à l'élaboration du modèle de compétences « Education financière de base », fondé sur la théorie et la pratique. Ce modèle décrit et structure les exigences liées à la gestion quotidienne de l'argent. Axé autour des flux de trésorerie, il comprend six domaines : revenus, argent et paiements, dépenses et achats, ménages, prêts et dettes, prévoyance et assurances (Mania, E. & Tröster, M. (2015). Education financière de base : planifier les programmes et les offres (lien externe)). Les actions cognitives à entreprendre sous classées sous forme de descriptifs de compétences suivant quatre dimensions : savoir (déclaratif et procédural), lecture, écriture et calcul. La catégorie Savoir englobe les connaissances et les faits (déclaratif), mais aussi les connaissances liées à l'application et aux processus (procédural) dans ce domaine, comme les bases de la tenue d'un compte, les droits aux allocations et leur sollicitation ou encore les droits et devoirs des consommateurs. Les critères de lecture englobent la lecture de textes et de documents, comme des relevés de compte bancaire, des descriptifs de produits, des contrats et des factures. La dimension Écriture comprend la rédaction de différents textes, mais aussi le remplissage de demandes et formulaires.  Le volet Calcul couvre les opérations de calcul liées à la gestion quotidienne de l'argent. Souvent, une estimation approximative et un calcul sommaire suffisent pour pouvoir comparer les offres ou calculer le montant d'un achat (voir ibid. p. 17 et suiv.).

Ce modèle se présente sous forme d'un tableau et peut être téléchargé ici .

À quoi peut servir le modèle de compétences « éducation financière de base » ?

Dans la planification du programme et de l'offre, ce modèle peut servir d'outil d'analyse, de contenu de formation continue, de base didactique ou d'instrument de réflexion.

Ce modèle offre aux professionnels du conseil un outil en matière de diagnostic. Cela peut les aider à mieux identifier les exigences complexes liées à la gestion quotidienne de l'argent. Ce modèle montre que l'éducation financière ne consiste pas uniquement en compétences arithmétiques, mais aussi en compétences pratiques très diverses issues des domaines du « Savoir », de la « Lecture », de l' « Écriture » et du « Calcul » (Schwarz, S., Christiani, H., & Tröster, M. (2015). Éducation financière de base : identifier les besoins et agir. Un concept d'atelier pour sensibiliser les professionnels de la formation, du conseil et de l'accompagnement).

L'éducation financière de base ne se résume donc pas au calcul ou à la lecture et l'écriture. Elle englobe aussi les compétences quotidiennes qui sont nécessaires et indispensables à l'épanouissement personnel ainsi qu'à la participation à la société et au monde du travail.

Monika Tröster est collaboratrice scientifique à l'Institut allemand pour la formation des adultes (DIE) et coordinatrice du projet CurVe II . Ce projet, intitulé « Programme et professionalisation de l'éducation financière de base », a démarré en janvier 2016 et fait suite au projet CurVe « Conseils en surendettement comme point de départ de la formation de base. Mise en réseau et passerelles ».

Beate Bowien-Jansen est assistante technique du projet CurVe II à l'Institut allemand pour la formation des adultes (DIE).

Le document d'EPALE en la matière est également intéressant Education financière en Irlande, Angleterre et Ecosse.

Login (2)

Želite vsebine v drugem jeziku?

Dokument je na voljo tudi v drugih jezikih. Izberite jezik.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Zadnje razprave

Spletna razprava EPALE: razvoj digitalnih spretnosti, kot priložnost dostopa za učenje

Od aprila do junija se EPALE posveča razvoju digitalnih spretnosti, kot priložnosti dostopa za učenje in tej tematiki bo posvečena tudi letošnja druga spletna razprava.

Več