chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Elektroniczna platforma na rzecz uczenia się dorosłych w Europie

Blog

Un projet Erasmus+ pour aider les communautés à mettre en place des systèmes alimentaires alternatifs

03/03/2020
przez Federica VARINI
Język: FR
Document available also in: EN DE

[Traduction (anglais - français) : EPALE France]


/fr/file/varinieatingcraftlogopngvarini_eatingcraft_logo.png

Erasmus+ Project EATingCRAFT_Logo
 

Tout le monde s'accorde à dire que la manière dont nous produisons et consommons notre nourriture doit changer de toute urgence afin de remplir les objectifs de développement durable (ODD), respecter l'Agenda 2030 et relever les défis mondiaux, notamment le changement climatique, le recul de la biodiversité, la pauvreté et la dégradation de la santé. Mais de façon générale, une question centrale demeure : comment rendre les systèmes alimentaires plus durables ?

Le projet « Education Towards the Creation of Alternative Food Networks » (EATingCRAFT - Éducation en faveur de la création de réseaux d’alimentation alternative) tente de répondre à cette question en concevant un programme de formation innovant et de haute qualité axé sur l'amélioration des compétences des apprenants adultes intéressés par la création de réseaux d'alimentation alternative qui garantissent des avantages pour leurs communautés locales.

Des systèmes alimentaires durables et innovants au niveau local

Partout dans le monde, les agriculteurs biologiques, les consommateurs et les organisations de facilitation ont mis au point différentes innovations visant à mettre en place des systèmes alimentaires locaux basés sur la solidarité et la participation tels que les Systèmes participatifs de garantie (SPG) et les initiatives d’Agriculture soutenue par la communauté[1] (ASC).

Dans l’ensemble, les objectifs des SPG et des ASC sont similaires : améliorer les moyens de subsistance des producteurs biologiques et accroître l'accès des consommateurs à des aliments sûrs et riches en nutriments.

Tant les SPG que les ASC favorisent la transparence et le partage des processus décisionnels, en privilégiant une approche solidaire où les responsabilités de la mise en œuvre de pratiques agricoles durables sont partagées par la communauté.

L'Europe ne dispose pas d'un environnement réglementaire propice au développement des SPG, et seuls les produits certifiés par des tiers peuvent avoir le label « Agriculture biologique ». Faute de pouvoir apposer la mention « AB » sur leurs produits, les producteurs européens certifiés SPG s'appuient sur leurs liens étroits avec les consommateurs, qui font souvent partie intégrante du SPG lui-même. Voilà pourquoi, malgré les obstacles juridiques, les initiatives de SPG se répandent également en Europe comme outil complémentaire de certification. Elles conviennent particulièrement aux groupes de producteurs et de consommateurs qui cherchent à établir des relations plus significatives entre la production et la consommation.

 

Les systèmes participatifs de garantie (SPG)  sont des systèmes d'assurance-qualité pour l'agriculture biologique, peu coûteux, ancrés localement, et qui constituent une alternative à la certification par tiers. Ils mettent fortement l'accent sur le contrôle social et le renforcement des connaissances et s’appuient sur la participation active des agriculteurs, des consommateurs, des conseillers ruraux, des autorités locales, qui se réunissent pour concevoir leurs propres méthodes d'assurance-qualité, prendre des décisions, visiter les exploitations, se soutenir mutuellement et vérifier que la production des agriculteurs est conforme aux normes biologiques. Pour en savoir plus, regardez la vidéo suivante :

 

 

L'agriculture soutenue par la communauté (ASC) est un partenariat direct fondé sur la relation humaine entre les personnes et un ou plusieurs producteurs, dans le cadre duquel les risques, les responsabilités et les bénéfices de l'agriculture sont partagés, par le biais d'un accord contraignant à long terme. Pour en savoir plus, consultez  le site Internet du Réseau international pour l'agriculture soutenue par la communauté (lien externe) ou regardez la vidéo suivante :

 

Le projet Erasmus+ EATingCRAFT

Financé par le programme Erasmus+ de l'Union européenne, le projet repose sur un partenariat stratégique entre sept organisations européennes impliquées dans la production et la consommation alimentaires durables. Les partenaires sont IFOAM - Organics International (mondial), Nature et Progrès (France), l'Association des consommateurs conscients - ACC-TVE (Hongrie), PRO-BIO Liga (République tchèque), MIRAMAP (France), Agroecopolis (Grèce) et URGENCI, le réseau international d’ASC.

Lancé en octobre 2017 pour une durée de deux ans, le projet a jusqu'à présent permis d'élaborer un programme de formation articulé en quatre modules, ainsi qu'une boîte à outils qui sera publiée sur le site Internet du projet. Chaque module a été testé dans trois pays européens : en République tchèque, en Hongrie et en Grèce. D'ici la fin du projet, l'objectif final est que ces pays disposent des outils et des capacités nécessaires pour mettre en place des initiatives pilotes de SPG.

Dans le cadre de ce projet, nous avons étudié les synergies entre les SPG et les système d’ASC. D'une part, nous avons découvert que les SPG peuvent être utiles à l'approche d’ASC de nombreuses manières, notamment en offrant un système permettant d'assurer la qualité et une amélioration continue des pratiques. D'autre part, nous démontrerons comment l'ASC peut encourager les SPG à construire une économie solidaire solide et à cultiver les relations entre les producteurs et les consommateurs en créant des systèmes alimentaires locaux sains et rigoureux. Ce projet est également l'occasion de créer un réseau d'initiatives européennes de SPG et d'organisations partageant les mêmes idées, qui peuvent apprendre et partager des expériences locales et des défis au niveau international.

Si les SPG et l’ASC se sont développés chacun de leur côté plutôt que conjointement, ils ont pourtant beaucoup à apprendre l’un de l’autre. Nous vous communiquerons les résultats du projet dans les mois à venir via la page Internet des résultats Erasmus + et la plateforme EPALE. 


/fr/file/eatingcraftpngeatingcraft.png

EATingCRAFT Mid-term Transnational project meeting, Thessaloniki, Grece, 7-8 November 2018

EATingCRAFT Réunion à mi-parcours du projet transnational, Thessalonique, Grèce, 7-8 novembre 2018


Si vous souhaitez en savoir plus sur EATingCRAFT, consultez la page Internet du projet et rejoignez notre équipe de projet au Congrès mondial de l'agriculture biologique 2020 qui aura lieu en France, à Rennes.

Cet article du blog vous a plu ? - Connectez-vous et participez à la discussion !


À propos du projet :

Organisations partenaires : UrgenciTudatos Vásárlók Egyesülete (HU), Nature et Progrès []  (FR), Pro-Bio-Liga  (CZ), Miramap  (FR), Agroecopolis  (GR).


 

 

/fr/file/varinipngvarini.png

Federica Varini, IFOAM-Organics International,
À propos de l’auteur : Federica Varini travaille comme spécialiste en politique et garantie biologiques chez IFOAM - Organics International. Elle met en œuvre des programmes qui mêlent à la fois développement durable, recherche et vulgarisation. Basée à Bonn, elle dirige le projet EATingCRAFT. Elle se concentre notamment sur les moyens d'améliorer la qualité et la conformité dans le secteur biologique par le biais de systèmes de certification dynamiques dirigés par la communauté, appelés systèmes participatifs de garantie.
 

[1] Équivalent du système des AMAP en France (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne)

 

 


 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn