chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Elektronisch platform voor volwasseneneducatie in Europa

Blogs

La grande réforme de l'EFP en Finlande

15/01/2019
door Anni KARTTUNEN
Taal: FR
Document available also in: EN

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

La réforme de l'Enseignement et de la Formation Professionels (EFP) de 2018 est la plus importante réforme qui ait été lancée en Finlande depuis des dizaines d'années.

/nl/file/epalevetjpgepale_vet.jpg

 

Fil des événements

Le monde professionnel évolue rapidement et celui de l’éducation doit donc suivre le rythme. L’objectif de cette réforme de l'EFP est de mieux répondre aux besoins de la vie professionnelle, une tâche parfois difficile à accomplir. La planification a commencé dès 2015, et la réforme ainsi qu’une nouvelle législation simplifiée de l’EFP sont entrées en vigueur le 1er janvier 2018. L’enseignement et la formation professionnels étaient auparavant encadrés par deux législations différentes : l’une concernant les adultes et l’autre les jeunes. L’ensemble de l’EFP est dorénavant supporté par une loi unique. En outre, son administration a été simplifiée, les prestataires d’EFP ne devant plus disposer que d’une licence et de deux plans d’arrangement (un plan d’évaluation des compétences ainsi qu’un plan de développement des compétences personnelles) au lieu des multiples licences, plans et accords précédemment nécessaires. Le nombre de qualifications sera réduit (164 au lieu de 351), et le nombre d’enseignements et de spécialisations optionnels au sein de ces qualifications sera augmenté.

Il existe encore trois types de qualifications : Les Qualifications professionnelles (pour les personnes ayant peu ou pas d'expérience dans le domaine ou les personnes n'ayant aucune qualification professionnelle antérieure), les Qualifications professionnelles avancées et les Spécialisations professionnelles qui s’adressent à des personnes ayant une expérience relativement étendue dans leur domaine. Le système finlandais d'EFP est fondé sur les compétences depuis près d'un quart de siècle. La validation de l’apprentissage non formel et informel est au centre du système éducatif des adultes et est de plus en plus appliquée à la jeunesse. La réforme de l’EFP met encore davantage l’accent sur une approche fondée sur les compétences, ce qui signifie que chacun, quel que soit son âge, profitera de son propre plan de développement des compétences personnelles en fonction de ses besoins, de son expérience et de son parcours d’apprentissage.

L’ensemble du parcours de qualification (ou les qualifications partielles) est basé sur les compétences individuelles et non sur le temps. Aucun crédit n’est alloué, mais des points de compétence sont accumulés afin de démontrer les compétences acquises et non le temps passé à rester assis dans une salle de classe. Le simple fait de se présenter ne compte plus.

L’argent compte

Le système de financement de cet EFP réformé vise à prévenir les interruptions d’études et encourage la validation des acquis : 35 % du financement public total est alloué aux prestataires d’EFP lorsque les qualifications sont totalement ou en partie acquises. 15 % des fonds sont alloués en fonction de l'emploi ou de la poursuite d'études, et le reste, soit 50 %, sert à assurer une éducation et une formation dans tous les domaines et à tous les apprenants. Il s’agit d’un modèle simplifié dans la mesure où le financement provient dorénavant d’une source unique et non plus de multiples agents selon le groupe cible.

La place des apprenants

Les étudiants jouiront d’une plus grande flexibilité en termes d’études ; ils ne subiront plus de restrictions de temps, mais profiteront d’une approche personnelle de leur parcours de formation et de conseils. Ils seront donc guidés de manière à apprendre uniquement les compétences qui leur manquent ; les environnements d’apprentissage seront plus polyvalents et se concentreront davantage sur l’apprentissage en situation de travail et sur l’apprentissage virtuel ; les admissions seront flexibles et pourront avoir lieu tout au long de l’année. Les apprenants démontreront leurs compétences dans des situations de travail pratique, principalement dans un environnement de travail authentique, sans avoir à passer d’épreuves écrites ou autres formes d’évaluation. L’évaluation sera effectuée conjointement par les enseignants et les employés.

Toutefois, les préoccupations qui entourent toute cette souplesse sont tout à fait justifiées : ces jeunes étudiants disposeront-ils de suffisamment de temps et de soutien ? Leurs objectifs auront-ils été définis de manière suffisamment claire ? Qui manque d’autonomie ? Les élèves auront-ils assez de temps d’enseignement en classe ? Qui pourrait avoir besoin de plus de cours dirigés par un enseignant ?

La place des enseignants

Le rôle des enseignants subit de grandes transformations, passant des activités traditionnelles menées dans une salle de classe à une fonction d’encadrement et de médiation entre vie professionnelle et organisateur de la formation. En effet, l’essentiel de l’apprentissage et des évaluations se déroulant sur les lieux de travail, la coopération entre les enseignants et les représentants de la vie professionnelle se doit d’être toujours plus étroite. En outre, l’évaluation du parcours d’apprentissage et des compétences précédemment acquises peut représenter quelques difficultés pour des enseignants n’ayant pas l’habitude de travailler avec le système d'EFP pour adultes (dont l’évaluation des acquis d’apprentissage était déjà un élément central avant la réforme), car il est très différent d’évaluer un parcours d’apprentissage plutôt que des compétences préexistantes.

Au cours de ce processus de réforme, certaines bonnes pratiques ont pu être mises à mal : au moins un des évaluateurs de l'ancien système de formation professionnelle pour adultes estime que le spécialiste est un élément essentiel d’un programme basé sur les compétences. Il s'agissait d'un mécanisme d'assurance qualité très important, alors que le nouvel EFP n'aborde pas du tout le développement systématique des compétences.

Comment tout cela est-il mis en œuvre ?

Sur le plan pratique, un changement de cette envergure ne se produit pas du jour au lendemain. De nombreux projets de développement financés par l'État et menés par des prestataires d'EFP visent à faciliter cette transition, à développer les compétences des praticiens, à mettre en place des systèmes d'assurance qualité, à créer des réseaux avec le monde professionnel, etc. Toutefois, sur le terrain, de vives inquiétudes se font entendre ; il n’est pas si facile pour les entreprises d’embaucher des dizaines de milliers de jeunes qui font soudainement leur entrée dans la vie active. De plus, les enseignants formés et dotés des compétences appropriées pour évaluer et valider les acquis ne sont pas assez nombreux, et c’est aussi le cas des mécanismes permettant d’assurer une coopération harmonieuse et de qualité avec le monde professionnel.

Les prestataires d'EFP qui ont commencé à planifier ces changements depuis plusieurs années au sein de leur organisation et qui se sont préparés à la réforme se trouvent dans une posture bien différente de ceux qui tentent d’y faire face après son application. Certains experts considèrent cette réforme comme une occasion de commencer à procéder de manière différente, d’autres la condamnent à un échec total.

La Finlande a une longue et forte culture de l'éducation - une éducation de haute qualité. Le personnel enseignant est hautement qualifié et créatif. Les systèmes, même après une réforme majeure, peuvent et doivent être modifiés. Le chaos généré engendrera certainement des victimes au début de la réforme, mais à mesure que les points critiques seront identifiés, les bonnes pratiques effaceront les pires travers du système.

Voir la vidéo (en anglais) sur la réforme finlandaise de l'EFP https://youtu.be/mzRklnHP5iU

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email