chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Elektronisch platform voor volwasseneneducatie in Europa

Blogs

Etre européenne faire partie de mon identité, mais n’en est qu’un des aspects

13/02/2018
door Markus Palmén
Taal: FR
Document available also in: EN FI HR

/nl/file/european-identityEuropean Identity

European Identity

2018 est l’année européenne du patrimoine culturel. La députée européenne Sirpa Pietikäinen affirme qu’il n’existe pas une identité européenne unique. Au contraire, les Européens sont unis dans leur diversité, comme une famille dont les membres sont différents. Selon S. Pietikäinen, un programme commun d’apprentissage tout au long de la vie, développé et financé par l’UE, amènerait à une meilleure compréhension entre les membres de cette famille.

 

L’apprentissage tout au long de la vie et l’éducation des adultes sont essentiels pour l’avenir et le développement de l’Europe. Ils peuvent contribuer à réduire les inégalités, nous permettre d’utiliser pleinement le potentiel des personnes, et nous aider à approfondir notre compréhension de phénomènes mondiaux complexes.

Les défis mondiaux nécessitent une compréhension culturelle.

La mondialisation et les défis qu’elle pose sont complexes et interdépendants. Il ne suffit pas de connaître les faits et les chiffres. Les phénomènes auxquels nous faisons face, comme le changement climatique, la croissance démographique et la numérisation sont tous interdépendants et s’influencent les uns les autres. Pour être en mesure de vraiment comprendre ce que sont la mondialisation, la pensée systémique et l’utilisation efficace des ressources, nous devons comprendre la situation d’ensemble et prendre conscience que tout est lié. Il est nécessaire de passer du savoir factuel à la pratique.

Pour surmonter les défis mondiaux, nous devons prendre conscience du fait que le monde n’est pas si grand. La Terre a des limites : l’espace et les ressources naturelles y sont en quantité limitée. Pour surmonter ces limitations, nous devons être capables de vivre en paix et de nous comprendre les uns les autres. Avoir conscience que nous partageons une humanité commune, vouloir comprendre et connaître les autres cultures nous aide à nous respecter les uns les autres.

Dans la vie quotidienne, il est essentiel de développer des compétences de négociation et de résolution des conflits. Moins nous comprenons le point de vue de l’autre, en raison de sa complexité et de son étrangeté, plus nous avons tendance à être sceptiques, et plus nous éprouvons du ressentiment. Cette tendance humaine est trop souvent mise à profit par les partis extrémistes dans leurs manipulations politiques.

 

Année du patrimoine culturel : unis dans la diversité

2018 est l’année européenne du patrimoine culturel. Elle célèbre la diversité et la richesse de notre patrimoine européen. Un de ses objectifs est de promouvoir la diversité culturelle, un dialogue interculturel et la cohésion sociale. Comprendre les différences culturelles et faire de la diversité un atout est un des principaux défis auxquels l’Europe fait face.

Ces dernières années, les divisions à l’intérieur de l’Europe et les affrontements entre différents groupes ont augmenté. Beaucoup de groupes populistes ont acquis du pouvoir et du soutien au sein de la population en divisant les gens et en cherchant à imposer leur propre idée de la culture européenne. Les identités nationales qui sont trop fortes sont souvent artificielles et peuvent être toxiques. Or, la culture n’est pas statique ; elle évolue, se développe et se modifie. Elle subit des influences intérieures et extérieures. L’Europe partage un patrimoine commun, mais ce patrimoine ne fut pas créé à partir de rien, il a subi des influences du monde entier, et cela continuera à l’avenir. 

Quand nous parlons d’une identité européenne commune, il s’agit d’une identité parmi beaucoup d’autres. Il n’existe pas d’identité unique ; nous possédons tous plusieurs identités qui se complètent. Par exemple, en ce qui me concerne, j’ai grandi dans une famille d’artistes, je suis finlandaise et citoyenne du monde, et tout cela en même temps. Les différentes identités que je reconnais en moi ne se restreignent pas les unes les autres, elles font de moi ce que je suis. Etre européenne fait partie de moi, mais mon identité ne se limite pas à cela.

Les européens sont unis dans la diversité, comme le dit la devise de l’Union européenne. Nous partageons des valeurs européennes communes : le respect de la dignité humaine et des droits de l’homme, la liberté, la démocratie, l’égalité et l’état de droit. Nous sommes comme une famille : même si nous sommes souvent en désaccord et nous disputons beaucoup, nous restons unis quand c’est vraiment nécessaire.

 

Nous avons besoin d’un programme commun d’apprentissage tout au long de la vie

L’apprentissage tout au long de la vie et l’éducation des adultes peuvent contribuer à engendrer de la compréhension sociale et de la tolérance. En outre, ils constituent de précieux outils pour le développement personnel et l’actualisation des compétences de base.

L’UE devrait créer un programme commun d’apprentissage tout au long de la vie pour promouvoir les compétences et les connaissances que tous les Européens peuvent partager. On débat de la création d’un programme pan-européen depuis un certain temps maintenant. Cependant, aucun modèle ou contenu concret n’a encore été suggéré. Quoi qu’il en soit, cet hypothétique modèle devrait accorder beaucoup d’attention à la validation des apprentissages préalables, que ceux-ci aient été formels, non-formels ou informels puisque, à mon avis, la plus grande partie de notre apprentissage a lieu en dehors de l’éducation formelle.

En outre, l’UE devrait développer les contenus et financer la mise en oeuvre de ce programme commun. L’apprentissage tout au long de la vie et l’éducation des adultes nous permettront de tirer parti du potentiel sous-utilisé des Européens.


Sirpa Pietikäinen, députée européenne, est une femme politique finlandaise du Parti de coalition nationale, qui fait partie du Parti populaire européen (EPP). Alors qu’elle a été membre du parlement finlandais et ministre finlandais de l’Environnement de 1991 à 1995, S. Pietikäinen est députée européenne depuis 2008.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn