chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Elektronisch platform voor volwasseneneducatie in Europa

Blogs

So seniors would become visible

13/02/2020
door Dagmara Behrend...
Taal: EN
Document available also in: PL FR

Spaniards know how to use the many years of professional experience (but not only) of their seniors so that they can feel needed when they retire. They taught educators from Elbląg and the region how to do it. It was an international training, which took place from 23rd to 26th September 2019 at CSE (Center for European Meetings) "Światowid" in Elbląg as a part of the Erasmus+ project called "Elbląg educators for seniors".

                      

                 

CSE "Światowid" in Elbląg, having completed a number of implemented cultural projects and many years of experience in organizing educational and cultural activities, responding to the needs of seniors is preparing to create a network of senior volunteering in Elbląg. Step by step, we aim to teach ourselves and our local seniors activity that is the standard in the countries that are partners of our project. The result is to encourage older people to participate in activities offered by local institutions, and to maximize their involvement in activities for their own community using their knowledge and skills. By reaching out especially to people who have not yet used outdoor forms of spending time, we want to motivate seniors to act, and thus prevent their disadvantage, marginalization and exclusion.

When a Spaniard ends his professional life, he knows that a house or an allotment are not the only forms of spending time available to him. One of them is volunteering, in which the AIFED association from Granada specializes. Representatives of this association trained educators from our region.

- The entire society benefits from senior volunteering- explained Maria Jose Martinez Gonz-Outze from the AIFED association, which has been engaging senior citizens in volunteering for over twenty-five years. - Thanks to this form of activity, seniors do not feel alienated. In turn, younger generations benefit from their knowledge and experience. For such a volunteer, payment is satisfaction and the feeling that he is needed- explained Maria.

Volunteering in Spain has many faces. It can be a form of mentoring cooperation based on a student-master relationship when the senior engage in a specific project. Then the volunteer provides his experience to younger generations, for example in the field of management.

- Everything depends on the will and needs of the senior- said Maria Jose Martinez Gonz-Outze. - Volunteering can also be a series of monthly lectures, preparation of a project or taking care of a child.

Under its wings, Spanish AIFED brings together over a thousand members across the country. Volunteers are people with various professions, including seniors who have been successful in their professional lives. Today supporting local entrepreneurs, shopkeepers, restaurant owners. They share their knowledge and experience. They are also former university lecturers helping young people to study, or artists like our guest, Luis Miguel Prieto Ferron.

Luis Miguel Prieto Ferron was professionally associated with photography. As a volunteer, he runs cycles of workshops for the youth and seniors in Granada. In Elbląg, he also shared his skills, introducing the secrets of photography. Seniors from Elbląg and nearby towns participated in the meetings.

                      

                             

The international training was also attended by external educators invited by CSE "Światowid", who learned, among others, how to prepare good projects for volunteers - seniors, how to engage seniors in activities, changing their minds, or how to prepare good photo projects with seniors.

The leader of the project called "Elbląg educators for seniors" is CSE "Światowid" in Elbląg. The Center is a cultural, educational, media and information self-government cultural institution. The main goal of the Center is to implement voivodship tasks in the field of creativity and its dissemination, cultural education, information (including media activities), promotion of the region, education through art, sport and tourism.

The project involves the exchange of "Światowid" good practices in cooperation with institutions from three countries - Spain, Italy and Germany.

Partners: Asociación de Innovación, Formación y Empleo para el Desarrollo sostenible, Spain – EURO-NET, Italy – International Exchanges Berlin Molinari & Benedetti GbR, Germany

The "Elbląg educators for seniors" project is implemented with the support of the European Union Erasmus+ program.

Photo gallery

Author: Karolina Śluz

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

1 - 2 van 2 weergegeven
  • afbeelding van Roseline Le Squère
    Merci de cet article.

    Pour contribuer à la valorisation de vos actions, je vous propose de contacter les partenaires du projet DENTA :

    Le projet "Discovering European Neighbours in the Third Age" (DENTA) est réalisé par 8 organisations provenant de 6 pays européens différents (Italie, France, Allemagne, Serbie, Roumanie et Bulgarie). L'objectif est de découvrir la vie quotidienne des personnes âgées de 60 à 90 ans dans différents pays européens. La perception des personnes âgées dans le pays et dans les autres pays est influencée par la représentation dans les médias de masse, qui sont le plus souvent superficiels ou stéréotypés. Les résultats du projet permettront de mieux comprendre la vie des personnes du troisième âge, la diversité de la vie des personnes âgées dans leur propre pays et dans les différents pays européens du Sud, de l'Ouest et du Sud-Est de l'Europe, la diversité de leurs conditions de vie, de leurs loisirs et les défis (financiers, sociaux, sanitaires, par exemple) auxquels elles sont confrontées. Pour les récits de vie, les personnes âgées sont interviewées par des apprenants âgés de 45 ans et moins.Les résultats de ces entretiens seront présentés à un public plus large sous forme de textes, de photos et de clips vidéo sur le site web. Ils ne seront pas représentatifs, mais viseront à inciter les gens à réfléchir aux conditions de vie et aux antécédents politiques, sociaux et éducatifs des personnes de plus de 60 ans en Europe du Sud, de l'Ouest et du Sud-Est. Elles montreront ce que les personnes âgées ont en commun et ce qui est différent. La comparaison internationale des entretiens sera étayée par une recherche nationale sur les conditions de vie menée par chacun des groupes partenaires et utilisée comme base de comparaison lors des réunions des partenaires. En fournissant des études de cas et des données de base, le projet vise à améliorer la compréhension de la vie quotidienne des personnes âgées dans d'autres pays européens ainsi que dans leur propre pays. Chaque organisation partenaire trouvera des personnes âgées de 60 à 90 ans prêtes à être interviewées et des apprenants âgés de 45 ans et plus intéressés par ce sujet, au sein de leur université du troisième âge ou de leur organisation éducative, ou par des partenaires associés qui soutiennent l'idée du projet (en désignant les personnes âgées intéressantes à interviewer, les élèves et les étudiants à soutenir). Chaque partenaire formera des groupes d'apprentissage stables. Les apprenants mèneront les interviews et les documentations sous forme écrite, présenteront les textes en utilisant les nouveaux médias et les traduiront. Cette procédure aura un triple effet : les personnes interrogées âgées de 60 ans et plus se sentiront appréciées, les personnes de 45 ans et plus qui mèneront les entretiens devront réfléchir à leur propre "troisième âge" et les plus jeunes (élèves et étudiants) apprendront à connaître un âge qui est lié à la vie de leurs propres grands-parents. Les plus jeunes apporteront de nouvelles perspectives et connaissances, en particulier sur les nouveaux médias, qui peuvent être une source d'inspiration pour les personnes de 45 ans et plus, et le dialogue intergénérationnel sera encouragé, ce qui profitera à tous. Le dialogue intergénérationnel sera encouragé, ce qui profitera à tous. Une formation sera dispensée sur la manière de réaliser des interviews avec des personnes âgées de 60 à 90 ans, de documenter et de présenter les interviews par écrit, de traduire les textes dans les autres langues et de réaliser des photos et des clips vidéo numériques. La formation sera proposée au niveau national. Les résultats du projet en cours seront présentés et discutés lors des six réunions des partenaires. La communication transnationale se fera en anglais, en étant conscient des difficultés éventuelles, car beaucoup d'apprenants n'ont pas eu la chance d'apprendre l'anglais ou de l'appliquer. Par conséquent, les jeunes et les autres apprenants ayant une connaissance de l'une des langues des autres partenaires du projet peuvent assumer le rôle de médiateur linguistique. Au final, il y aura une collection de 120 entretiens et 24 études de cas approfondis. La méthodologie du projet, les résultats des entretiens et de l'analyse des données de base seront publiés sur le site web. Les résultats seront diffusés dans les bulletins d'information numériques des réseaux nationaux et internationaux dont les partenaires sont membres, ainsi que présentés lors de conférences nationales et internationales. L'objectif est d'inciter d'autres prestataires de formation pour adultes à créer de tels groupes au niveau régional ou à les appliquer dans le cadre d'une coopération plus poussée avec des villes jumelées, des programmes scolaires, par exemple. Ce projet donnera un aperçu des conditions de vie des personnes âgées dans les différents pays et invitera les gens à réfléchir davantage sur leur propre vie et sur celle des personnes âgées qu'ils connaissent, il contribuera à une meilleure compréhension des conditions de vie des voisins européens du troisième âge. Elle incitera les chercheurs à approfondir les études dans ce domaine et les éducateurs à appliquer la méthodologie et les questions centrales.

    Pour avoir rencontré les partenaires français, le travail d'interviewes a déjà bien commencé. Si vous avez besoin d'entrer en contact avec eux, faites-moi signe !
  • afbeelding van MEHMET KAYA
    Sağlık eğitim merkezleri buna öncülük edilebiliriz. Eğitimden emekli olmuşları bir araya getirip daireyi şarj edilebilir meslek guruplarıyla genişlete bilsek. Hem emekliler işe yaramanın mutluluğunu yaşarlardı.hem de tecrübe aktarımın yapmış olurduk.Bu projenizden beri teşekkür ederiz.Bize de ilham verdi.