chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Pjattaforma Elettronika għat-Tagħlim għall-Adulti fl-Ewropa

Blog

La série de l’été "Conditions et processus d’apprentissage en situations de travail" / Episode 3 : le feed-back des autres

01/09/2017
minn patrick Mayen
Lingwa: FR
Document available also in: EN DE

/mt/file/carousseljpg-0caroussel_.jpg

Les autres peuvent jouer un rôle important vis-à-vis du feed-back. Ils peuvent intervenir dans l’interaction entre celui qui apprend et son environnement selon différentes modalités.

Celui qui apprend peut comparer les effets de son action aux effets de l’action d’un pair plus expérimenté, sans même que celui-ci intervienne volontairement. Celui qui apprend compare alors les résultats qu’il a obtenus aux résultats obtenus par ceux qui agissent dans son entourage. Il peut aussi comparer certaines conséquences de son action avec celles des autres. Par exemple, il obtient une production satisfaisante mais le poste de travail est sale et désordonné, alors que celui des autres est propre, ou bien, il est épuisé ou a mal au dos alors que les autres paraissent avoir agi sans efforts excessifs.

Mais les feed-back peuvent être apportés intentionnellement par les autres, les collègues, un tuteur, un hiérarchique, un client ou usager. Les feed-back peuvent porter, comme on l’a vu dans un texte précédent, sur le produit final de l’action et sur sa comparaison avec le produit attendu, sur les opérations de l’action en cours et leur plus ou moins grande pertinence. Ils peuvent porter sur la mise en relation des conditions du travail et de l’action, ou la mise en relation des résultats obtenus avec les conditions.

Les feed-back apportés par les plus expérimentés ou plus compétents ont un potentiel plus élevé, dans de nombreux cas, que l’apprentissage sur le tas, par essais et erreurs :

  • La fiabilité des feed-back est plus grande,

  • Les feed-back peuvent porter sur des aspects non perceptibles et non accessibles (effets et conséquences non perceptibles, à moyen et long terme, etc.)

  • Les feed-back sont plus complexes puisqu’ils peuvent exprimer aussi les relations causes-conséquences entre action et effets, entre conditions et action, entre conditions et effets, ce qui est difficilement accessibleou beaucoup plus long sans aide,

  • La présence de l’autre oblige celui qui apprend à diriger son attention vers les aspects les plus déterminants de l’action et des conditions ainsi qu’à maintenir un degré de conscience plus élevé.

     

L’intérêt de l’aide apportée par d’autres en matière de feed-back tient en quelques points essentiels :

Avant l’action :

  • Permettre à celui qui apprend d’accéder à des modèles des résultats attendus,

  • Préciser et désigner les critères de qualité (de réussite),

  • Préciser et diriger l’attention vers les effets et conséquences indirects de l’action et des choix d’action,

  • Diriger l’attention vers les conditions du travail à prendre en compte pour l’action,

  • Faire exprimer, par celui qui apprend, les résultats attendus et les critères par lesquels il pourra estimer la qualité de son action et du produit et des effets de son action ;

Pendant l’action :

  • Fournir des feed-back en cours d’action, pour chaque opération de l’action, en mettant en relation buts intermédiaires et opérations, conditions, effets directs et indirects,

  • Diriger l’attention de celui qui apprend vers les caractéristiques les plus déterminantes des conditions, vers les sources de risques, vers les indices d’échecs, de dérives, de réussite,

  • Demander à celui qui apprend de rechercher et d’exprimer les feed-back « fournis » par l’environnement,

Après l’action :

  • Mettre ou faire mettre en relation les résultats obtenus et les buts visés,

  • Valider ou invalider plus ou moins l’action effectuée,

  • Mettre en relation ou faire mettre en relation les résultats obtenus, l’action et les conditions,

  • Envisager les conséquences indirectes,

  • Proposer ou faire proposer des ajustements de l’action.

Le feed-back des autres suffirait à lui seul à transformer une situation d’apprentissage sur le tas en situation de formation. Le potentiel d’apprentissage offert par une formation qui prête une attention suffisante au feed-back a une triple influence : sur la fiabilité de ce qui est appris, sur le temps nécessaire à la maîtrise de l’action, sur la profondeur de ce qui est appris.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn