chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Pjattaforma Elettronika għat-Tagħlim għall-Adulti fl-Ewropa

 
 

Blog

Stratégies pour l'apprentissage de compétences de base durables

17/08/2016
minn Jonny Lear
Lingwa: FR
Document available also in: EN DE IT PL ES

/mt/file/strategies-sustainable-basic-skills-learningjpgstrategies for sustainable basic skills learning.jpg

strategies for sustainable basic skills learning


Ces deux dernières années, le projet Erasmus+, Autonomous Literacy Learners – Sustainable Results (ALL-SR), a permis de déployer des recherches sur l'application d'un coaching non directif visant à soutenir l'apprentissage autodirigé en matière d'alphabétisation, de maîtrise du calcul et de la langue.

Pourquoi un apprentissage autodirigé en matière d'alphabétisation et de maîtrise de la langue? Pourquoi le coaching à l'appui de cette méthode?

Le projet repose sur le fait que les adultes ont besoin de compétences d'alphabétisation, de maîtrise du calcul et de la langue pour résoudre les problèmes soulevés et reflétés par l'évolution continue de la vie quotidienne (que ce soit au travail, au niveau des finances personnelles, etc.). Pour résoudre ces problèmes, les adultes ont non seulement besoin de connaissances en matière d'alphabétisation, de maîtrise du calcul et de la langue, mais également de compétences de résolution des problèmes, d'alphabétisation, de maîtrise de la langue et du calcul, et de la confiance nécessaire pour appliquer ces compétences dans la vie réelle, face aux difficultés.

La capacité à y parvenir est probablement une définition plus utile des compétences d'alphabétisation, de maîtrise du calcul et de la langue que celle de certaines normes et certains programmes d’enseignement détaillés avec lesquels nous travaillons actuellement. Après tout, ce type de compétences de résolution des problèmes, d'alphabétisation, de maîtrise de la langue et du calcul ne représente-t-il pas exactement la manière dont les apprenants efficaces en alphabétisation et en maîtrise du calcul et de la langue (en d'autres termes, vous et moi) entretiennent, améliorent et développent ces compétences ?

Cette approche nécessite de privilégier l'autonomie de l'apprenant plutôt que l'instruction, et de considérer les apprenants comme des apprenants de compétences de base autodirigés plutôt que comme des consommateurs de formations. C'est ici qu'intervient la notion de coaching non directif.

Le coaching non directif est une approche spécifiquement conçue pour aider les personnes à gagner en efficacité en tant qu'apprenants autodirigés. Le coach questionne l'apprenant de manière réflexive pour l'aider:

  • à clarifier ses objectifs,
  • à former un « projet d'apprentissage » limité dans le temps pour atteindre ces objectifs,
  • à suivre et à évaluer ses propres progrès au fur et à mesure de la mise en œuvre de son plan d'action.

Le coach fait uniquement appel à des questions réflexives et de soutien, sans jamais enseigner ou orienter (ce qui serait synonyme de perte de responsabilité pour l'apprenant) et aide ainsi l'apprenant à réfléchir à son propre rythme et dans ses propres termes. De cette manière, le coaching sensibilise l'apprenant et l'aide à développer la confiance et les stratégies dont il a besoin pour assumer la responsabilité de son propre apprentissage.

Le coaching non directif s'est déjà avéré extrêmement efficace dans de nombreux contextes, mais nous en savons relativement peu sur son potentiel dans le domaine de l'alphabétisation des adultes et de l'apprentissage de la langue. Qu'a-t-il à offrir ? Quelles en sont les limites ? À quoi le coaching pour un apprentissage autodirigé dans les domaines de l'alphabétisation et de la langue ressemble-t-il dans la pratique ?

Le projet ALL-SR a exploré ces questions grâce à des programmes pilotes de formation complémentaire, d'apprentissage communautaire et d'apprentissage sur le lieu de travail en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Tous les résultats seront disponibles cet automne, et nous les partagerons sur d'autres blogs, mais il est déjà clair que cette approche présente un beau potentiel.

Et pour citer un coach de l'un de ces programmes pilotes, « l'apprenant est habilité, engagé, impliqué et respecté. » Les apprenants eux-mêmes ont rapporté une amélioration significative de leur confiance (ce qu'ils ont directement attribué au sentiment de contrôle induit par le processus d'apprentissage) et le développement et l'application de nouvelles stratégies d'apprentissage personnel efficaces.

Références

OCDE (2013a), OECD Skills Outlook 2013, Principaux Résultats de l’évaluation des Compétences des Adultes. Paris : OCDE.

OCDE (2013b), Des compétences pour la vie ? Principaux résultats de l’évaluation des compétences des adultes. Paris : OCDE.

Whitmore, J. (2002), Coaching for Performance (troisième édition). Londres : Nicholas Brealey Publishing.

Cet article est une traduction de l'anglais

Auteur: Alexander Braddell

Alexander Braddell est membre de l'équipe en charge du projet ALL-SR. Basé au Royaume-Uni, il a travaillé de nombreuses années dans le domaine de l'alphabétisation et de l'apprentissage de la maîtrise du calcul et de la langue au travail, et s'intéresse plus particulièrement à l'apprentissage non formel et informel. Les autres travaux européens récents incluent le projet de transfert d'innovation TDAR, et le Language for Work Network.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn