Skip to main content
Blog
Blog

Les démons de la médiation muséale ont resurgi

Dans le contexte de la pandémie, les vieux démons de la médiation muséale ont resurgi. Ils semblaient oubliés, ou du moins profondément endormis, mais ont été réveillés par les quarantaines en vigueur presque partout dans le monde.

Traduction du polonais, NSS Pologne

Dans le contexte de la pandémie, les vieux démons de la médiation muséale ont resurgi. Ils semblaient oubliés, ou du moins profondément endormis, mais ont été réveillés par les quarantaines en vigueur presque partout dans le monde.

Je veux dire ces démons qui négligent la médiation culturelle. Les institutions muséales la considèrent souvent comme un parent pauvre, comparé aux autres missions :  protection des collections, activités scientifiques, de recherche et d'exposition... Qu'est-ce qui me fait dire ça ? La situation dans laquelle les médiateurs des musées se sont retrouvés dans ce contexte de pandémie. C'est l'expression d'une d'hypocrisie profondément cachée. En effet, les musées déclarent souvent qu'ils se soucient avant tout de leurs visiteurs et de la sensibilisation des publics à l'art. Ils le font surtout parce que cela rapporte politiquement et financièrement ; ces déclarations renforcent leur image publique et leur permettent de lever des fonds pour leurs activités. Mais le statut professionnel des médiateurs de musée, c'est-à-dire, du personnel effectuant directement les activités en lien direct avec les publics, dont le spectre social, économique et culturel, est beaucoup plus large que celui des activités scientifiques et de recherche des musées, sont précaires presque partout dans le monde.  Trop de médiateurs de musées ont une situation professionnelle très instable. Ils occupent des postes d'indépendants, saisonniers, des CDD, des stages, etc., sans parler du bénévolat qui est particulièrement répandu dans la médiation muséale.

En conséquence, les médiateurs ne peuvent pas participer pleinement au fonctionnement des musées et à leurs stratégies à long terme. Lorsque la situation financière devient difficile, ils sont souvent licenciés.

    

 

Un exemple marquant, commenté dans les médias et les musées, a été la décision du Museum of Modern Art de New York, l'un des musées les plus importants, prestigieux, et riches du monde, de rompre les contrats avec tous les médiateurs. Deux semaines seulement après la fermeture du Musée aux visiteurs, le lundi 30 mars après-midi, les médiateurs employés à temps partiel  ont été informés par e-mail par leurs responsables que leurs contrats avaient été rompus. Cette décision était justifiée par "la crise économique sans précédent provoquée par la pandémie de COVID-19 et la fermeture du Musée". Cette situation, qui affecte malheureusement de nombreuses personnes dans le monde, est choquante dans le contexte muséal car elle concerne en premier lieu les médiateurs alors que ces institutions déclarent souvent la prévalence de la sensibilisation et de la médiation. Le Museum of Modern Art en fait partie, tout comme le Whitney Museum et de nombreux autres musées - et ce pas seulement aux États-Unis. La consternation provoquée par la décision de licencier 76 employés du Whitney Museum a conduit l’administration à temporiser la situation en annonçant la création d'une plateforme d'e-learning impliquant les médiateurs diponibles. 

La situation pandémique actuelle prouve la fragilité des médiateurs, et donc de la sensibilisation dans les musées. Partout dans le monde, des milliers de médiateurs de musées ont soudainement perdu leur emploi déjà instable, sans soutien financier et juridique. Cette situation est aggravée par la situation d'emploi encore incertaine lorsque les musées ne peuvent être visités. L'ouverture des musées annoncée dans différents pays ne signifie pas nécessairement une amélioration de la situation. En Pologne, les recommandations du gouvernement présentées par le ministre de la Culture et du Patrimoine national mettent expressément en garde contre l'organisation d'événements avec la participation collective du public. Dans la pratique, cela signifie que le ministre déconseille l'activité éducative des musées, et donc le retour à l'emploi d'un grand nombre d'éducateurs, qui dans notre pays travaillent également souvent sur la base de contrats de droit civil.

Par conséquent, si le public est une priorité pour les musées, une plus grande attention devrait être accordée à la situation des employés et aux formes d'emploi des médiateurs des musées. Employez des médiateurs à plein temps et traitez-les comme des employés à part entière du musée. Cela est maintenant demandé par des organisations de musées du monde entier, comme le Comité international pour l'éducation et l'action culturelle ICOM.

Si le public et l'éducation occupent réellement une place aussi importante dans les priorités des musées, comme le déclarent les musées, il est grand temps de le confirmer par des formes adéquates d'emploi de médiateurs de musées. Par conséquent, des conclusions devraient être tirées de la crise actuelle qui permettra aux déclarations formulées par les musées, quant à l'importance du public et de l'éducation, d'être suffisamment solides pour résister aux chocs les plus graves de l'avenir.

  

Sites internet:

MoMA Terminates All Museum Educator Contracts

Projecting $7M in Losses in 2020, Whitney Museum Lays Off 76 Staffers

Wytyczne dla muzeów, galerii sztuki oraz innych instytucji kultury działających w obszarze polityki pamięci i ochrony dziedzictwa

Covid 19 threatens severely museum education

 

dr Marcin Szeląg – historien de l'art, éducateur de musée et conservateur, il travaille à la Faculté d'éducation artistique et au conservatoire de l'Université des arts de Poznań.

Login (2)

Trid lingwa oħra?

Dan id-dokument huwa disponibbli wkoll f’lingwi oħra. Jekk jogħġbok agħżel waħda hawn taħt.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

L-aħħar diskussjonijiet

EPALE 2021 Thematic Focuses. Let's start!

We invite you to enrich what is set to be an intense year ahead with your contributions and expertise! Let's start by taking parto in this online discussion. The online discussion will take place Tuesday 9 March 2021 from 10 a.m. to 4 p.m. CET. The written discussion will be introduced by a livestream with an introduction to the 2021 Thematic Focuses, and will be hosted by Gina Ebner and Aleksandra Kozyra of the EAEA on the behalf of the EPALE Editorial Board.

More

Diskussjoni ta’ EPALE: Il-forniment ta’ tagħlim ta’ ħiliet bażiċi

Il-ħiliet bażiċi huma trasversali. Dawn mhumiex rilevanti biss għall-politika edukattiva, iżda huma rilevanti wkoll għall-politiki tal-impjiegi, tas-saħħa, soċjali u ambjentali. Il-bini ta’ miżuri ta’ politika koeżivi li jappoġġjaw lill-persuni bi ħtiġijiet bażiċi ta’ ħiliet huwa meħtieġ mhux biss biex il-Perkorsi ta’ Titjib tal-Ħiliet ikunu suċċess, iżda wkoll biex jgħinu fil-bini ta’ soċjetajiet aktar reżiljenti u inklużivi. Id-diskussjoni online se ssir f’din il-paġna fis-16/17 ta’ Settembru bejn l-10:00 u s-16:00 CET u se tkun immoderata mill-Koordinaturi Tematiċi ta’ EPALE tal-EBSN

More