chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Pjattaforma Elettronika għat-Tagħlim għall-Adulti fl-Ewropa

Blog

Comment l’utilisation de Moodle peut-elle répondre à la diversité humaine et didactique d’un cours de langue? Exemple des cours entièrement à distance au CRL de l’université Paris-Diderot

03/04/2020
minn Malgorzata Mandola
Lingwa: FR

INTRODUCTION 

Tous les ans, le CRL (Centre de Ressources en Langues) de l’université Paris-Diderot accueille des milliers d’étudiants en première année de licence de différentes spécialités. Ceci présente un véritable défi en termes de diversité humaine, ce qui mène à une diversité didactique (Ruane).

Tout d’abord, la diversité humaine se caractérise d’une part, par les différents profils d’étudiants avec leurs besoins et leurs motivations qui varient en fonction des langues étudiées et des filières suivies, et d’autre part, par celle du personnel (enseignants titulaires, vacataires, moniteurs) dont il faut prendre en compte les besoins, leur formation aux diverses ressources (Pothier) et à l’utilisation de la plateforme Moodle, et les problèmes liés à un budget restreint.

Ensuite, différentes problématiques nous mènent à la diversité didactique. Dans un premier temps, l’enseignement de l’anglais et celui du FLE nécessitent des approches différentes (Develotte, Mangenot et Zourou). Dans un deuxième temps, le nombre d’étudiants étant très différent d’une langue à l’autre, nous ne pouvons pas accompagner les étudiants de la même façon. Dans un troisième temps, tous les étudiants, quelle que soit la langue qu’ils étudient, viennent de différentes filières et il faut donc veiller à la transversalité de nos formations.

Comme la plupart des composantes universitaires, le CRL dispose non seulement d’un budget restreint mais aussi d’une équipe limitée par son nombre et fluctuante de par le statut instable des vacataires. En prenant en compte ces paramètres et ces diversités, comment alors répondre aux besoins en formation en langues des étudiants ? Nous avons essayé d’y répondre à l’aide du Perl (Pôle d'Élaboration de Ressources Linguistiques), service partagé de la COMUE Sorbonne Paris Cité, fournissant des cours 100% à distance prêtes-à-l’emploi sur Moodle. 

Le CRL de Paris 7 dispense des cours de langues espagnole, anglaise et FLE, mais dans cette contribution, nous nous focaliserons seulement sur les deux dernières langues. Nous présenterons tout d’abord le Perl et ses liens avec le CRL de notre université, ensuite les cours du CRL d’anglais et de FLE et comment elles répondent à la diversité humaine et didactique du CL, puis nous parlerons de la question de savoir quel accompagnement est nécessaire à l’adoption de ces nouvelles pratiques pédagogiques. Enfin, nous présenterons les limites que nous rencontrons ainsi que nos perspectives d’avenir.

 

  1. Le Perl et le CRL de Paris 7

Le Perl est un service partagé de la COMUE Sorbonne Paris Cité avec sept établissements partenaires que sont l’université Sorbonne Nouvelle (Paris 3), l’université Paris Descartes (Paris 5), l’université Paris-Diderot (Paris 7), l’université Paris 13, l’INALCO, SciencesPo et l’EHESP. Le Perl est un dispositif qui regroupe des dispositifs d'enseignement-apprentissage de langues variés en fonction des besoins et attentes des différents terrains. Il a pour vocation de renforcer l’accès à la formation en langues en exploitant le numérique. Il met à disposition de ces établissements des formations de langue partiellement ou entièrement à distance sur Moodle, pouvant être gratuitement utilisées, reprises, personnalisées par tous les enseignants des établissements concernés. En effet, un des grands enjeux de l’enseignement numérique des langues est d’un côté de savoir exploiter son potentiel, notamment à l’aide des différents outils proposés par Moodle (forum, questionnaire, atelier, leçon, devoir, test…) et de l’autre côté, le rendre accessible et facile à utiliser pour et par tous. L’exploitation des outils Moodle impose ainsi une formation du personnel. Cette plateforme numérique d’apprentissage favorise l’innovation pédagogique tout en répondant à certaines contraintes organisationnelles et en prenant en considération la pluralité du CL. La conception de cours du Perl et la mise en œuvre de modules au format numérique visent la valorisation et la capitalisation des compétences requises à l’université. Elles varient en fonction du profil des étudiants : pour les étudiants en L1 ce sera surtout l’autonomie ; pour les étudiants en mobilité, cela peut être la connaissance du monde universitaire d’un pays anglophone et la formation sur la recherche en anglais aidant à l'insertion professionnelle, et ainsi de suite. Il s'agira, de fait, de développer les compétences transverses / transversales à maîtriser par les étudiants qui sont non seulement linguistiques, mais aussi extralinguistiques, métacognitives ou professionnelles. 

Pour l’heure, quatre langues sont représentées au Perl : l’anglais, l’espagnol, le français langue étrangère et l’allemand. Ce pôle se compose d’une équipe de représentants d’établissement, de concepteurs et une ingénieure pédagogique. Les représentants ont pour rôle de faire le suivi de la conception et des expérimentations des formations linguistiques menées par les concepteurs, ainsi que de faire le lien entre le pôle partagé et l’établissement. Ce sont donc eux qui sont à l’initiative des demandes de création et d’exploitation des ressources, et de la formation des enseignants.

La directrice du Perl et représentante de l’université Paris-Diderot n’est autre que la directrice du CRL de la même université, d’où l’étroite collaboration entre ces deux parties. Au cours de l’année universitaire 2016-2017 et le premier semestre de l’année universitaire 2017-2018, nous avons également été coordinatrices d’anglais et de FLE au sein du CRL, tout en étant conceptrices d’anglais et de FLE pour le Perl, ce qui a encore plus favorisé et facilité les échanges entre ce dernier et le CRL. 

Le CRL de Paris-Diderot ayant des besoins importants en formations de langues pour ses étudiants, fait donc appel au Perl qui a créé des cours intitulés SPELL présentés ci-après. Ainsi, notre CRL peut être défini, dans les termes de Poteaux (2007), comme une structure « ouverte » qui « propose une formation organisée autour de supports pédagogiques variés (dont les TICE), avec des modalités de travail diversifiées, seul, en groupe, avec ou sans enseignant, offrant une souplesse de fréquentation et d'horaires ». Il est vrai que la souplesse des horaires de travail est sans aucun doute un grand avantage de nos cours à distance.

Dans l’introduction, nous avons mentionné la diversité des profils des enseignants : ce sont des maîtres de langue, des enseignants contractuels ou titulaires, des vacataires (dont des maîtres de conférences). Au total, il y a 19 enseignants-tuteurs, avec un coordinateur par niveau. Chaque enseignant-tuteur est rémunéré dix heures de travail par groupe, d’où la nécessité d’automatiser la correction de la majeure partie des cours et d’élaborer de grilles d’évaluation afin de limiter leur temps de travail. Outre les enseignants-tuteurs qui constituent la majorité de l’équipe du CRL, cette dernière est composée d’une directrice (mentionnée ci-avant), une responsable administrative, et trois moniteurs.

Les moyens humains déployés pour la conception et l’expérimentation des cours créés par le Perl pour le CRL ont été de trois conceptrices, dont deux en FLE et une en anglais.

Plusieurs contraintes institutionnelles ont dû être respectées, à savoir l’utilisation de Moodle, l’auto-correction de la majorité des activités pour faire gagner du temps aux enseignants-tuteurs, et la capacité aux enseignants-tuteurs de faire un feedback hebdomadaire personnalisé à chaque étudiant.

 

  1. Les cours SPELL du CRL

La demande au Perl de création de cours vient de l’université Paris-Diderot et consiste à créer des cours pour le cadre du programme SPELL (Suivi Personnalisé En Ligne pour les Langues) du CRL. La particularité de ce programme est que les étudiants suivent des cours entièrement à distance sur une plateforme numérique d’apprentissage, sur une durée de neuf semaines consécutives de cours à raison d’une heure et demie à deux heures de travail par semaine. Leur participation hebdomadaire est obligatoire, au risque de ne pas pouvoir valider le cours. En effet, il s'agit d'une UE (Unité d'Enseignement) gérée intégralement sous le régime du contrôle continu : il n'y a ni examen final ni rattrapage à la fin de l'année universitaire. 

Le CRL dispense des cours en anglais, espagnol et français langue étrangère. Il accueille des étudiants des filières LSH (Lettres et Sciences Humaines), SNV (Sciences de la Nature et de la Vie), SHC (Sciences Humaines Cliniques), SE (Sciences Exactes). La majorité des activités demandées sont auto-correctives pour que le travail de correction des tuteurs soit le moins chronophage possible.

Au début du semestre, les étudiants doivent d’abord passer un test de positionnement permettant de les répartir dans des groupes selon leur niveau de langue. La note du test n’est pas comptabilisée dans leur note de fin de semestre ; elle ne sert qu’à les positionner dans un niveau. Ensuite, le déroulement précis des cours à distance et des modalités d’évaluation leur sont indiqués lors de réunions d’information.

Les cours du SPELL anglais et ceux du SPELL FLE sont tous les deux destinés à des étudiants en première année de licence de toutes disciplines qui représentent bien la diversité humaine puisque les besoins et motivations des différents profils d’étudiants varient en fonction des filières suivies. De plus, l’enseignement de l’anglais et celui du FLE ayant des approches différentes, cela nous amène à une diversité didactique dans notre CL : en anglais, les cours du SPELL se déclinent en anglais de spécialité, alors qu’en FLE, nous avons veillé à la transversalité de nos cours pour qu’ils siéent aux étudiants de toutes disciplines, tout en proposant des approches différentes selon les niveaux.

Lorsque nous nous intéressons de plus près aux publics touchés, là encore on y voit la diversité humaine avec un public majoritairement francophone pour les cours du SPELL anglais et un public allophone pour les cours du SPELL FLE. En outre, dans chacune des langues, le nombre d’étudiants et d’enseignants-tuteurs présente une grande différence : en effet, deux enseignants-tuteurs en FLE contre 19 enseignants-tuteurs en anglais, et 32 étudiants en FLE contre environ 1000 étudiants en anglais (chiffres du semestre 1 2017-2018). Cela entraîne d’ailleurs à nouveau une diversité didactique car le nombre d’étudiants étant très différent d’une langue à une autre, nous ne pouvons accompagner les étudiants de la même façon.

 

  1.  Présentation de SPELL anglais

Chaque semestre, nous accueillons en anglais un millier d’étudiants de Licence 1 dont les niveaux d’anglais correspondent aux niveaux du CECRL de A1 à C. Ces étudiants suivent les cours sur Moodle créés pour la plupart par le Perl ou basés sur le modèle des cours du Perl. En effet, l’offre de formations du Perl en anglais est très variée par rapport au contenu, aux objectifs des cours, et aux différents niveaux proposés. 

En réponse à la diversité des disciplines de nos étudiants, les cours d’anglais sont ciblés par filières : d’une manière générale au niveau A1 et A2 avec deux formations correspondant aux sciences exactes et sciences humaines, et d’une manière détaillée au niveau B1 avec des formations ciblées sur les filières : Humanities, Psychology, Economics, Geography, Natural Science, Maths and Informatics. La formation correspondant au niveau B2/C est un atelier de perfectionnement de l’anglais ciblé moins sur les filières et plus sur la spécificité de l’anglais académique.

Voici un exemple d’une des séances du cours de niveau B1 Maths and Informatics

Figure 1. Capture d’écran de la Séance 3 du cours Maths and Informatics

Chaque séance est structurée de la même manière. Elles contiennent plusieurs steps qui correspondent aux compétences et savoirs linguistiques : compréhension orale, vocabulaire, grammaire et phonétique (la prononciation). La dernière partie Fun part est une partie ludique facultative et non notée. Tous les steps, mis à part Pronunciation composée en majorité d’activités nécessitant l’utilisation de PoodLL, contiennent des activités auto-correctives. Les formations sont composées de neuf séances correspondant aux neuf semaines de cours. Sur neuf semaines, seules trois productions écrites longues nécessitent la correction de la part des tuteurs, ainsi que les activités de production orale que les tuteurs sont censés écouter et noter. Pour leur évaluation, les tuteurs peuvent laisser un feedback écrit ou oral.

Dans les formations de niveau B2/C, les groupes étant moins nombreux, on y trouve beaucoup plus d’expressions écrite et orale sous forme de présentations qui sont dûment corrigées et notées par les tuteurs.

 

La construction des formations selon la même structure facilite leur adaptation et leur modification, ainsi que la diversification et la multiplication selon les filières. Les deux premières parties de chaque séance (step 1 et step 2) sont des activités de compréhensions orale ou écrite sur des documents en rapport avec les différentes filières et qui font l’objet du thème et du vocabulaire de chaque séance. Les autres parties (grammaire et prononciation) restent les mêmes pour chaque filière. Une telle structure nous permet d’adapter facilement une formation à une nouvelle filière car il suffit de remplacer les deux premiers steps par des sujets la correspondant.

 

Figure 2. Capture d’écran des outils Moodle utilisés dans les cours de SPELL anglais

 

De plus, les différents outils Moodle exploités (cf. Figure 2) permettent une diversification d’activités au sein de chaque formation, amenant ainsi une diversité didactique. L’outil Atelier sert à faire travailler les étudiants en binôme et à s’évaluer mutuellement, ce qui est une expérience intéressante pour les étudiants et renforce leur autonomie. Cette évaluation se passe selon des critères stricts, établis préalablement par l’auteure de la formation. L’outil Devoir est une production longue qui peut prendre la forme de production écrite ou orale. Elle est évaluée ensuite par les tuteurs qui ont à leur disposition une grille d’évaluation dans laquelle il y a des critères d’évaluation prédéfinis et un espace où ils peuvent ajouter des commentaires. Comme cela a été mentionné ci-dessus, les tuteurs peuvent aussi laisser un feedback oral ou écrit aux étudiants. L’outil Forum est un espace d’échange et d’interaction avec les enseignants et entre les apprenants. L’outil Glossaire permet aux apprenants de constituer leur propre glossaire collaboratif en ligne. L’outil Questionnaire nous permet de recueillir le feedback de la part des étudiants. Cela permet aussi de maintenir la motivation des étudiants avec leur participation évaluative de la formation. L’outil Ressource rassemble des sites ou publications à consulter et l’outil Test contient des activités autocorrectives et est un composant de chaque séance.

Le Perl offre aussi des cours à visée académique et professionnelle, comme le cours intitulé Academic English PhD, où les étudiants travaillent l’anglais via les corpus, Mobilité Internationale pour les étudiants voulant partir à l’étranger dans un pays anglophone pour faire des études, Initiation à la recherche en anglais avec un atelier d’écriture des CV, etc. Ceci correspond à la diversité du public et de ses besoins.

 

  1.  Présentation de SPELL FLE

 

Le CRL de Paris 7 accueille chaque année des étudiants étrangers dont des étudiants réfugiés, ayant besoin de progresser en français pour pouvoir suivre au mieux leurs cours de spécialité. A cet effet, ils sont donc fortement encouragés à choisir les cours de SPELL FLE plutôt que SPELL anglais pour éviter notamment qu’ils aient une seconde langue étrangère à devoir travailler. Le CRL a également été confronté à plusieurs reprises à devoir gérer des étudiants qui sur le papier présentaient un niveau B2 mais qui en réalité se situaient plutôt au niveau A2. C’est pour cette raison qu’il a commencé à proposer les cours de SPELL FLE à partir de l’année universitaire 2016-2017. 

Actuellement, trois niveaux de cours sont proposés dans le SPELL FLE, intitulés SPELL FLE A2 ou Les bons plans étudiants (A2), SPELL FLE B1, SPELL FLE B2 ou Parlons FOU ! (B2). Ces cours exigent une heure et demie à deux heures de travail hebdomadaire sur neuf semaines de cours consécutives et chacun propose une approche différente du travail de la langue. En effet, SPELL FLE B2 adopte une approche méthodologique universitaire et se divise en deux modules : « Suivre les cours magistraux » (4 séances) et « Maîtriser les écrits universitaires » (5 séances). SPELL FLE B1 se caractérise par une approche thématique où chaque séance traite d’un sujet en particulier : par exemple, comment réussir sa première année à l’université, la sécurité sociale étudiante, la street food, la vie privée sur Internet, ce qu’est une revue de presse, etc. Enfin, SPELL FLE A2 présente une approche par objectifs, ayant un format de cours construit autour de six blocs (cf. Figure 3) où les étudiants ont des activités à faire chaque semaine dans chaque bloc bordé de jaune (Le bloc « Les bons plans étudiants » regroupe toutes les activités de compréhension, « Cabinet grammatical » regroupe toutes les activités de grammaire, « Prononciation » regroupe toutes les activités de phonétique et de prononciation, « Zone d’expression » regroupe toutes les activités de production). Ce format offre l’avantage de mettre en valeur la tâche finale qui correspond au bloc bordé de violet « Votre vidéo-guide (Devoir final) » et qui constitue à rendre un fichier vidéo à la fin du cours où l’étudiant présente un bon plan étudiant.

 

Figure 3. Capture d’écran de la page d’accueil du cours SPELL FLE A2 Les bons plans étudiants.

 

  1.  Les retours des étudiants

 

A chaque fin de semestre, nous avons les retours des étudiants et recueillons des données grâce à des questionnaires. Pour l’anglais, nous avons mis en place deux types de questionnaires : facultatifs après chaque séance et un obligatoire à la fin de la formation. Pour le FLE, nous avons généralement un seul questionnaire de satisfaction à la fin du cours, et parfois à mi-parcours. Les retours que nous présentons ici sont ceux de l’année civile 2017, donc du semestre 2 de l’année universitaire 2016-2017 et du semestre 1 2017-2018. Les questionnaires pour les cours de SPELL anglais et FLE sont différents, d’où une présentation des retours de façon séparée.

 

  1. Retours en anglais

Dans les cours en anglais, trois quarts des étudiants en moyenne répondent aux questionnaires facultatifs (neuf dans chaque formation). Cette participation importante est un bon signe car cela montre que les étudiants ont envie de partager leurs avis et qu’ils sentent que leurs commentaires sont pertinents. En effet, leur faire comprendre que leurs avis impactent sur l’ensemble de la formation est aussi un bon moyen de les stimuler et maintenir leur motivation.  

 

https://lh6.googleusercontent.com/5Jh7YIm_w9pavJg1k-SHtoDPyDbS4-7vM8-O8JKYP6Wgr077dVQfs7NqQgnH2xttKVP7lfH2oefoyQS9J5Yf3qqSHdCSt5zKTfWBtnmno4uWavOwmdJlcLGtwbbTUrBnsx1X4fcT

Figure 4. Capture d’écran des réponses à la question « Quelle partie de la séquence vous a plu le moins ? »

 

Chaque semaine, les étudiants sont invités à mentionner les parties des séances (les steps) qu’ils ont le plus et le moins aimées et de justifier leurs réponses (cf. Figure 4). Ceci nous permet de nous rendre compte des préférences de nos étudiants et ainsi de répondre à la diversité des profils grâce à l’usage des différents outils Moodle.

 

https://lh4.googleusercontent.com/vKIb6mUVo3Ud_B6FhWSvdR8S6UcUy73QHyYd8Ar5nbnXrIsV1r2QUxqd49u_oAX8mTBXqeN3nwl-0U5QHv8P9--kavZEyOmGFcN9EXURsQTCvLADAgtoVwBMHs6O4PpVzosujV0v 

Figure 5. Capture d’écran des réponses à la question sur la préférence des séances divisées en plusieurs steps (« Did you like splitting the lesson on several independent parts? Why? Was it easier, clearer to understand the different parts of the lesson? »)

 

Pour diversifier le déroulement des séances, certaines sont constituées d’un seul step donc une seule activité Test regroupant tout le travail hebdomadaire, et d’autres séances se divisent en plusieurs steps. Nous constatons une nette préférence pour ces derniers modèles de séances (cf. Figure 5).

Ainsi, nous avons pu voir quel type d’activités et de contenu correspondent le mieux aux attentes et aux préférences de nos étudiants qui ont des profils variés. Sans prendre les commentaires de nos étudiants au pied de la lettre, nous essayons d'optimiser et d’adapter nos formations à la diversité humaine du notre public. 

 

  1. Retours en FLE

Pour le FLE, le graphique (cf. Figure 6) présente les avis des étudiants (N= 27), tous niveaux confondus (A2 à B2), sur trois affirmations : « le contenu du cours a répondu à mes attentes » ; « le format de cours à distance a répondu à mes attentes » ; « j’ai l’impression d’avoir progressé en français par rapport au début du cours ». Ces trois affirmations nous intéressent plus particulièrement pour cette contribution car elles ont permis de vérifier si nos cours relèvent le défi de nos différentes diversités.

https://lh3.googleusercontent.com/VJ8yVuecS0J1hGM12MUe-rCt8PQ9qM3jDusO3qnZNrJ9WDnk6xmjF2vDPFO6OD0uk1unIda6I9ARXd_id63e4FixV6bkk4aUpv-Vf-2O1eRw0MN9gqbx7SmY9OqvctD4AHtDE6NN

Figure 6. Données recueillies des étudiants des cours de SPELL FLE en 2017

 

Le choix de la diversité didactique de nos cours est conforté par les résultats positifs dans les critères sur le contenu du cours (81% ont répondu « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord ») et le sentiment de progression des étudiants (81% ont répondu « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord »). Les résultats sur le critère du format du cours à distance ont permis également de confirmer que nos cours sont compatibles avec notre diversité humaine (71% ont répondu « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord »). Par conséquent, l’utilisation de Moodle répond de manière satisfaisante à nos enjeux en rapport avec les diversités humaine et didactique.

Toutefois, nous nous sommes intéressées aux données négatives, notamment sur le fait que 19% des étudiants sont seulement moyennement d’accord avec le fait que le format de cours à distance répond à leurs attentes. Nous notons en effet dans notre CL qu’une partie des étudiants sont assez réfractaires à l’idée de suivre un cours de langue à distance. Nous avons alors essayé d’y pallier par deux moyens pratiques que nous présenterons dans notre dernière partie.

 

  1. L’accompagnement du personnel du CRL

Les cours du SPELL sont non seulement innovants pour les étudiants mais également pour l’équipe du CRL de l’université qui doit se familiariser à l’outil Moodle et aux cours créés. En outre – contrairement peut-être à certaines idées reçues – dans l’enseignement numérique, il ne s’agit pas de remplacer les humains par les machines mais de la médiation humaine à visée autonomisante (Acker).

Avec le Perl, nous avons donc mis en place une formation des apprentis-tuteurs, des enseignants-tuteurs, des appariteurs (moniteurs et personnel de la scolarité) concernant les stratégies pédagogiques mises en place dans nos cours ainsi que le travail, l’accompagnement des étudiants et le rôle en général de tuteurs en ligne. Cette formation est construite en trois modules sur Moodle. Dans le premier module, nous abordons la construction d’un cours à distance avec une définition des objectifs d’enseignement et d’apprentissage selon la taxonomie de Bloom et l’articulation d’une séance en présentiel et à distance dans le cas d’un cours au format hybride. Le second module consiste à une formation sur comment soutenir l’implication sur Moodle, en prenant en compte les différents profils d’apprenants, avec des exemples d’activités en fonction de ces profils. Enfin, le troisième module traite de la participation des étudiants et de Moodle comme espace d’échanges, et les clés pour favoriser une communauté sociale d’apprentissage à distance. 

Ces formations de formateurs sont une sorte de réponse à la nécessité de la formation des enseignants due au passage des universités sur la plateforme numérique Moodle. Le Perl conçoit en effet des formations dans le domaine de l’ingénierie pédagogique dans ce cadre. Elles portent non seulement sur la création de cours sur Moodle mais aussi sur la manière dont Moodle peut faire gagner du temps de travail aux enseignants, le tutorat d’un cours en ligne et le maintien de la motivation des apprenants.  

Par ailleurs, pour chacun de nos cours, nous avons élaboré des guides pédagogiques clairs et simples pour les tuteurs et pour les moniteurs, contenant les informations nécessaires à savoir pour l’enseignant-tuteur, des suggestions très concrètes, et les modes d’emplois de nos cours, de sorte que chaque enseignant-tuteur ou moniteur puisse retrouver facilement les informations indispensables pour aider les étudiants à construire leurs parcours en ligne. Parallèlement, nous avons aussi préparé des guides pour les étudiants, sous la forme de modes d’emploi des cours. 

Lors de la prise en main de nos cours, nous recommandons aux enseignants-tuteurs de poster régulièrement des informations et de faire les annonces du cours via le Forum des nouvelles en page d’accueil du cours. Cela permet de garder une dynamique et d’économiser du temps au tuteur en centralisant les échanges et lui éviter ainsi de répondre individuellement à chaque étudiant.  

 

  1. Limites et perspectives

 

Nos limites se situent à quatre niveaux. Premièrement, elle se trouve au niveau de ce que nous venons de voir, c’est-à-dire du personnel du CRL. Même si la plupart des enseignants du CRL sont motivés pour exploiter Moodle, certains y sont encore réticents, surtout qu’il y a souvent des changements dans l’équipe enseignante avec l’instabilité des postes de vacataire. Ces réticences sont dues à plusieurs raisons : cela peut être tout simplement un manque de temps, un manque de confiance à adopter les ressources en ligne, ou encore - et c’est la raison majeure - la nouvelle posture de l’enseignant qui doit redéfinir son rôle (Lameul). De plus, les appariteurs du CRL peuvent aussi être concernés par ce manque de confiance dans leur maîtrise de l’outil, et peuvent donc avoir des difficultés à répondre aux étudiants qui viennent souvent les voir en premier lieu lorsqu’il y a un problème technique.

Une seconde limite se situe au niveau de certains étudiants qui, comme nous le constatons dans leurs retours, sont quelque peu insatisfaits voire réticents à l’idée d’apprendre la langue à distance, souvent non pas parce que cela ne leur plaît pas mais parce que c’est une nouvelle forme d’apprentissage pour eux et qu’ils ressentent alors le besoin d’être plus informés et guidés. Trois mesures se sont avérées utiles à ce niveau : des réunions d’information en début de semestre pour rassurer et mettre en confiance les étudiants, une permanence hebdomadaire durant laquelle les étudiants peuvent rencontrer leur tuteur, et l’utilisation régulière du plug-in PoodLL afin de fournir des feedbacks oraux aux étudiants sur leur travail autant que cela soit possible, qui rassure les étudiants que leur suivi est assuré par une personne réelle.

Troisièmement, une de nos limites est technique, puisque les cours que nous créons pour le SPELL doivent également être mis à disposition pour les autres établissements du Perl, et doivent donc être transférables d’une plateforme Moodle à une autre. Parfois, cela n’est pas possible à cause de plug-ins manquants ou de la version Moodle utilisée. Il devient alors nécessaire de télécharger des plug-ins ou de mettre à jour la plateforme.

Notre quatrième et dernière limite se situe au niveau de nos cours. En effet, du fait de leur déroulement entièrement à distance, la production et l'interaction orales sont limitées et sous-représentées ; même s’il est possible de faire des enregistrements, les productions orales manquent de spontanéité. De plus, la majorité de nos activités étant auto-correctives, nous avons un réel problème d’authenticité (Cervini et Jouannaud). Cette question est d’ailleurs un axe de recherche du Perl. 

 

Les perspectives envisagées au CRL sont aussi au nombre de quatre. Nous souhaitons tout d’abord élargir l’offre de cours du CRL en proposant un plus large panel de niveaux et de langue de spécialité. De plus, nous finalisons les premières versions des tests de positionnement en anglais et en FLE créés par le Perl, qui sont expérimentées et mises en œuvre au CRL. En effet, avant l’utilisation des tests de positionnement du Perl, le logiciel Reflex’ English pour l’anglais et des sites extérieurs en ligne pour le français étaient utilisés pour répartir les étudiants dans les différents groupes de niveau. Par ailleurs, toujours afin de remédier au manque de confiance des enseignants-tuteurs à adopter le numérique dans l’enseignement, des ateliers continuent d’être organisés autour de questions technico-pédagogiques telles que « Comment travailler l’oral à distance ? Comment favoriser l’échange ? Comment gagner du temps dans ma pratique enseignante ? » Enfin, nous continuons notre collaboration avec d’autres établissements et universités pour créer et tester des cours exclusivement pour les établissements membres de la COMUE SPC pour l’instant, mais au vu de la demande croissante d’autres établissements extérieurs, des partenariats semblent envisageables avec ceux-ci et donc avec d’autres CL qui comme nous font face aux mêmes diversités. 

 

 

CONCLUSION

Moodle, l’utilisation de cette plateforme commune à beaucoup d’universités permet assurément une diversité tant au niveau humain que didactique. Le Perl, spécialisé dans la conception de cours de langue sur cette plateforme, fournit aux établissements de SPC non seulement des cours prêts-à-l’emploi pour les enseignants mais aussi une formation aux outils Moodle et à la prise en main de leurs cours. C’est ce dont a bénéficié le CRL de l’université Paris-Diderot qui a adapté ces cours à son contexte en respectant les contraintes institutionnelles qu’impose le programme SPELL. Les différents retours des étudiants montrent plutôt une bonne acceptation de ces cours de SPELL anglais et FLE par eux et aident à l’amélioration de ces cours à distance. Ces résultats ne pourraient être positifs si l’intégration de ces cours entièrement à distance dans l’offre de formation du CRL n’était accompagnée d’une formation du personnel de ce dernier. Il s’avère en effet indispensable d’accompagner toute l’équipe à la familiarisation voire la maîtrise pour les enseignants-tuteurs des outils Moodle pour que leur prise en main soit une réussite.

Nous ne pensons pas qu’il faille considérer Moodle comme un potentiel remplaçant du CL, car le CL aura toujours un rôle crucial dans l’enseignement numérique. A quoi donc sert l’espace du CL à l’époque où les étudiants peuvent travailler de chez eux, avec ces outils à distance ? Selon Reinders (2012), le CL a besoin qu’on le redéfinisse face à l’enseignement numérique, mais nous ne pensons pas qu’il ait besoin de justifier son existence, car il est essentiel dans ce type d’enseignement. Les CL disposent en réalité d’un matériel indispensable pour effectuer les cours en ligne. Du point de vue institutionnel, nous ne pouvons exiger des étudiants un travail en ligne sans leur offrir le matériel nécessaire. Par exemple, la plateforme Moodle nécessite différents logiciels installés sur les appareils (comme Adobe Flash Player), et ceux de nos étudiants ne sont pas tenus d’en être équipés. Parfois, ils ont des logiciels équivalents mais qui ne sont pas compatibles avec la plateforme Moodle. Le CL est donc un lieu indispensable car avec l’équipement nécessaire, il permet à tous les étudiants sans exception ni distinction d’effectuer leur travail. Aussi, le CL est un lieu qui offre des conseils pédagogiques sur le contenu des cours et des rappels administratifs concernant les modalités d’évaluation et la validation des cours. Finalement, nous pourrions prétendre que les évolutions technologiques et leurs effets sur l’enseignement/apprentissage des langues permettent au CL de faire peau neuve et ainsi de lui redonner du dynamisme.

 

Chae-Yeon BOURNEL-BOSSON - Université Paris Diderot
Malgorzata MANDOLA - Université Paris Diderot
 

Communication intitulée : Comment l’utilisation de Moodle peut-elle répondre à la diversité humaine et didactique d’un CL ? Exemple des formations 100% à distance au CRL de l’Université Paris Diderot, présentée lors du congrès RANACLES (RAssemblement NAtional des Centres de Langues de l’Enseignement Supérieur), les 23-25 novembre 2017 à l’Université de Corse à Corte.

 

BIBLIOGRAPHIE

Acker, Pia. « Accompagnement du développement de l’autonomie d’apprentissage en Centre de Ressources de Langues. » Quels espaces d’apprentissage et de recherche en langues à l’ère du numérique ?, Congrès RANACLES, 2016.

Cervini, Cristiana, et Jouannaud, Marie-Pierre. « Ouvertures et tensions liées à la conception d'un système d'évaluation en langues, numérique, multilingue et en ligne, dans une perspective communicative et actionnelle », Alsic, vol. 18, n°2, 2015.

Develotte, Christine, Mangenot, François, et Zourou, Katerina. Situated creation of multimedia activities for distance learners: motivational and cultural issues. ReCALL, vol. 17, n°2, pp. 229-244, Cambridge University Press, 2005.

Guichon, Nicolas. Apprentissage des langues médiatisé par les technologies : contribution à l'épistémologie de la didactique des langues. Linguistique. Université du Havre, 2011.

Lameul, Geneviève. « Les effets de l'usage des technologies d'information et de communication en formation d'enseignants, sur la construction des postures professionnelles », Savoirs, vol. 17, n°2, pp. 71-94, 2008.

Poteaux, Nicole. « Du dispositif ouvert au dispositif à distance : étude de cas pour une nouvelle transportation », in E. Triby et E. Heilmann. A distance apprendre, travailler, communiquer. Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, pp. 77-89, 2007.

Pothier, Maguy. Multimédias, dispositifs d’apprentissage et acquisition des langues. Paris, Ophrys, 2003.

Reinders, Hayo. The end of self-access?: From walled garden to public park. ELT World Online 4, p. 1-5, 2012.

Ruane, Mary. « Language centres in higher education: facing the challenge », ASp, 41-42, p. 5-20, 2003. DOI : 10.4000/asp.1127.

Site du Centre de Ressources en Langues de l’Université Paris-Diderot, « Modalités du Programme SPELL », www.crl.univ-paris-diderot.fr/doku.php?id=wiki:index. Dernier accès le 30 avril 2018.


 

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn