chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Eiropas Pieaugušo izglītības e-platforma

 
 

Emuārs

Comment lutter contre les stéréotypes sur les migrations ? Des pratiques renouvelées de l’Education Populaire

10/04/2019
David LOPEZ
Valoda: FR
Document available also in: EN DE CS

Certains pensent que les migrations sont un problème. Les Objectifs du Développement Durable (ODD), issus des Objectifs du Millénaire de Dakar traitent des questions d’éducation, de développement, de social. Les migrations ne sont pas un des ODD. Pourtant, la pauvreté, les pays de départ, les pays d’accueil sont autant d’éléments qui lient intimement migrations et ODD.  Trois associations se sont unies pour déconstruire les idées sur les migrations. Une séance a eu lieu dans le Pas de Calais en Mars. D’autres auront lieu d’ici juin 2019, dont une rencontre le 21 juin 2019 à Lille. 

/lv/file/photo1png-0photo1.png

 

Le GRDR (Migrations, citoyenneté, développement) , Lianes Coopération  (réseau multi acteurs de coopération internationale Hauts de France, la Ligue de l’enseignement du Pas de Calais  ont organisé un apéro formation à Liévin (Pas de Calais) ayant pour thème les migrations et les stéréotypes. Une soixantaine de personnes du département ont réfléchi sur les migrations à partir de jeux de situations animés par des représentants des trois associations.

D’abord le lieu d’accueil vaut à lui seul le détour. Le LAG (Lieu autogéré), créé en octobre 2011, à Liévin dans une zone de reconversion industrielle. Fondé par des associations et des collectifs militants pour partager des visions collectives sur les « différentes luttes » (droits des migrants, droits des femmes, chômeurs, écologie,….). Chaque membre participe par une adhésion volontaire de 15 à 60 euros annuelle. Chaque membre doit tenir une permanence. 2 fois par semaine c’est ouvert, un magasin gratuit existe pour redonner une deuxième vie aux choses. Zéro subvention pour préserver la liberté d’action et de parole.  

De quoi parle t-on lorsqu'on évoque des méthodes d'animation en éducation populaire ? 

Il y a souvent confusion entre les méthodes d’animation, celles d’éducation non formelle ou éducation populaire. Il s’agit d’un ensemble de méthodes issues de différentes « familles » professionnelles : travail social, animation, formation d’adultes et même formation en entreprise pour mobiliser les personnes, les participants. La méthode est nécessaire, mais les objectifs ou les conditions de l’animation sont le plus important. Je vais essayer de donner quelques repères :

  • Des activités actives, ou le formé, le participant est au centre de l’activité pour qu’il joue un rôle central.
  • Des activités avec un ou des objectifs à atteindre. Ceux-ci doivent être connus et explicités dès le début par l’animateur.
  • Une dimension ludique ou le plaisir de faire et d’apprendre est au centre.

L'apéro-formation sur la lutte contre les stréréotypes sur les migrations. 

La soirée a vu différents moments. D’abord des « brises glaces » moments de jeu sur les définitions de migrations. La pratique du débat mouvant, très utilisé dans les actions jeunesse. Puis une pratique des savoirs : savoirs chauds et savoirs froids. Il s’agit du savoir de l’expérience des témoins et du savoir des scientifiques, des chercheurs. Sur une carte des environs, chacun a placé des évènements, des lieux, des personnages liés aux migrations. Les animateurs ont également apporté des chiffres sur la situation dans le Pas de Calais. 

Durant l’apéro formation, il a été donné à plusieurs petits groupes un point de départ d’une « histoire de vie ». Par exemple « un couple de réfugiés Afghans sans papiers, sans enfant arrivés en 1990 en France. Il arrive dans le « bassin minier » avec très peu d’argent ». Le petit groupe 1 créé l’histoire de ce couple 1 an après. Ensuite les groupes tournent et un autre groupe continue l’histoire en se centrant 5 ans près, puis un troisième groupe 15 ans après et le dernier groupe 40 ans après. Les histoires de vie sont ensuite lues devant tout le groupe et un dialogue débute, en se centrant sur les stéréotypes, les éléments indiqués, et le regard des non migrants sur la vie quotidienne.

Passionnant de vivre et de revivre des actions formatives, où chacun apprend de l’autre, par ses connaissances, mais aussi ses visions, ses pensées. L’éducation populaire au cœur du bassin minier !

Pour qui cet événement est destiné ? 

Les publics de l’apéro formation étaient « doubles » :

D’un côté les militants habituels, engagés dans des associations du type Amnesty, Cimade, etc…. Leur objectif était d’acquérir des méthodes actives pour faire parler et se positionner sur la question des migrants.
D’un autre côté, des animateurs de la ligue, du lieu autogéré, du réseau régional multi acteurs (Lianes coopération), du GRDR. Leur objectif : partager des pratiques d’animation, dialoguer avec les associations s’intéressant aux migrants, apprendre et partager.

Ce travail conjoint des trois associations continue. Le 29 juin à Lille un évènement sur les villes inclusives aura lieu, avec des rencontres entre élus, acteurs associatifs, habitants. Ce sera un évènement clôture d’un projet financé par le programme Erasmus+, secteur Jeunesse,  sur la valorisation d’actions de jeunesse entre Belges, Espagnols, Italiens et Français sur le thème des migrations.

Quelques liens internet :

Pour rentrer en contact avec ces acteurs, n’hésitez pas à me contacter

/lv/file/davidloperjpgdavid_loper.jpg

 

 

David LOPEZ est  coordinateur thématique EPALE « Education Populaire ». 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Tiek rādīts 1. - 2. no 2
  • Lietotāja Mesut EREN attēls
    Göç ile mücadele etmenin en iyi yöntemi insanlara insan olması hasebiyle değer verilip, gelişmişlik farkını ortadan kaldırmaktır. Göç etmek zorunda kalan insanlarının kaynaklarını kendilerinin kullanımına yönlendirmektedir.
  • Lietotāja J Christophe Wells attēls
    This initiative provides a concrete example of how to look for effective strategies to this highly important current need in our society. The model would be transferable to other regions and EU member states and represents an important step in the integration of migrant groups into our European society. Bravo!