chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Piattaforma elettronica per l'apprendimento degli adulti in Europa

Blog

"Rencontrer l’Autre, c’est avant tout l’occasion de se rencontrer soi-même" - expérience de mobilité

18/07/2016
di Hélène Paumier
Lingua: FR

Témoignage d’une responsable pédagogique au sein des CEMEA Rhône-Alpes, organisme de formation et mouvement d’Education Nouvelle.

2 semaines de formation à Lisbonne ou « rencontrer l’Autre, c’est avant tout l’occasion de se rencontrer soi-même »

  • Les apports liés à la mobilité

Cette mobilité m’a permis de réfléchir à mes propres pratiques et conceptions en tant que formatrice de la formation professionnelle, à travers les différents temps de formation et la rencontre avec d’autres pratiques pédagogiques. Les visites de structures et les rencontres avec les professionnels portugais ont suscité beaucoup de questionnements et remises en question sur nos modes d’intervention en France, notre manière de concevoir l’Education et la formation en France. Elles m’ont également permis d’acquérir des connaissances sur le système socio-éducatif portugais et de nouvelles manières d’Agir autour de problématiques communes.

Vivre une expérience de mobilité permet également de conscientiser les différentes étapes d’une mobilité, de vivre une expérience de « citoyenneté européenne » et de saisir ses enjeux. Mais aussi vivre une expérience de mobilité accompagnée par les organismes d’envoi et d’accueil permet de supprimer certaines craintes à aller « ailleurs », et de déconstruire certaines de mes représentations. En effet, Voyage en terre inconnu aurait pu être le titre de la première partie de cette mobilité… ! Puis on y reste 15 jours, un temps assez long pour s’immerger, le temps nécessaire qui fait passer de l’appréhension de l’Autre à l’envie de communiquer et de partager. Quand l’envie de partager devient plus forte que la crainte du début… voilà l’immersion qui commence ! L’organisme d’accueil m’a toujours donné envie d’aller plus loin, sans forcer les échanges. Cette démarche progressive m’a permis d’envisager d’aller plus loin dans les rencontres. J’ai pris conscience que parler la même langue n’est pas forcément indispensable pour se rencontrer, l’Activité nous le permet plus aisément ! On se dit au départ du voyage que beaucoup de choses nous séparent des gens et du pays que l’on va rencontrer. On en ressort finalement avec une expérience de vie qui nous enrichit dans notre personnalité et notre manière d’appréhender le monde et l’Autre. Et faire l’effort de la rencontre nous enrichit plus que ne nous menace, constater qu’il a plus de choses qui nous rapprochent que ne nous séparent…

Et quelle belle occasion pour nous, à travers la rencontre de l’Autre, de nous connaitre nous-mêmes. Nous nous connaissons mieux individuellement dans nos possibilités et fragilités, dans notre manière de voir le Monde. Et nous nous connaissons mieux collectivement d’avoir partagé cette expérience ensemble.

  • La formation en milieu de travail

Agissant dans le domaine de la formation professionnelle des acteurs éducatifs et de la recherche pédagogique, vivre une expérience de mobilité m’est apparu essentiel pour plusieurs raisons. Tout d’abord aller à la rencontre de l’Autre permet d’enrichir ses propres pratiques et d’alimenter une remise en question constante de nos manières de faire. Cela m’a alors permis de monter en compétence dans mon domaine d’intervention et d’étoffer mes propres contenus de formation.

Ensuite se ressaisir de mes pratiques me permet de faire connaitre et rendre accessibles les projets européens, et les différentes étapes qui les composent. C’est ainsi devenir « un passeur de l’Europe » sur le territoire dans lequel j’interviens (tant auprès de nos partenaires que des apprenants).

De plus, être source d’apports autour de ces questions permet de répondre à une demande de formation croissante des apprenants sur l’Union Européenne et ses sources de financements.

  • Les suites liées à la mobilité

Ces expériences de mobilité vont permettre d’améliorer nos contenus de formation auprès des apprenants et de sensibiliser aux questions européennes. Elles vont également permettre d’offrir une nouvelle offre de formation à la gestion de projets européens.

Ce projet a aussi pour ambition de rapprocher des acteurs éducatifs de l’UE afin de renforcer un réseau européen de l’éducation non formelle.

A l’avenir, ce projet va permettre d’européaniser et de tendre à l’internationalisation de notre organisme de formation. 

 

 

 

 

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn