chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Piattaforma elettronica per l'apprendimento degli adulti in Europa

Blog

Les six compétences clés pour apprendre tout au long de la vie et vieillir tout en restant actif

24/11/2020
di Altheo VALENTINI
Lingua: FR
Document available also in: EN ES BG CS ET DE SV HU LV NL PL SL

The six key competencies for life learning in later life and active ageing

[Cet article a été publié en anglais et traduit en français par EPALE France].

L'inclusion sociale des personnes âgées est l'une des politiques phares de la Commission européenne. Si elle a très régulièrement été à l'ordre du jour dernièrement, elle a également été promue par de nombreux instruments et programmes de financement de l'UE. Cela a permis de mettre en évidence les multiples aspects qui peuvent contribuer à sensibiliser plus largement le public à la valeur sociale et culturelle que représente la participation active des personnes âgées au développement durable de notre société.

Il y a quelques années, grâce à la mise en œuvre d'un projet très ambitieux financé par le Programme pour l’éducation et la formation tout au long de la vie de la Commission européenne et visant à faire participer les personnes âgées à une analyse critique du cinéma européen et à une expérience pratique de réalisation de films (CINAGE - Le cinéma européen pour un vieillissement actif), j'ai eu la chance de participer à l'identification et à l'analyse des six compétences les plus pertinentes pour vieillir tout en restant actif.

Afin d'inspirer et de mobiliser les membres de la communauté EPALE pour qu'ils contribuent activement à la prochaine discussion en ligne sur « l’inclusion sociale de la population vieillissante et l'apprentissage intergénérationnel » prévue le mercredi 28 octobre, j'ai rassemblé une liste de récits marquants et de bonnes pratiques, officiellement reconnues comme telles par la Commission dans le cadre du programme Erasmus+. Je vais vous présenter ces six compétences clés dans les différentes rubriques.  

  1. Apprentissage
    Cela porte sur les possibilités d'apprendre à un âge plus avancé, y compris par l'auto-apprentissage, les possibilités de mettre à jour ou de développer des compétences, les possibilités d'apprentissage créatif et la formation aux nouvelles technologies.
    « Old Guys Say Yes to Community » est un projet Erasmus+ qui vise à favoriser l'inclusion des citoyens âgés dans les activités d'apprentissage et d'éducation afin d'avoir un impact positif sur leur bien-être, leur santé et leur vie sociale. Ce projet étalé sur deux ans a débouché sur de nombreuses réalisations différentes ainsi que sur la création d'une plateforme de REL (Ressources éducatives ouvertes) regroupant les supports d'apprentissage de Old Guys.
  2. Civisme et communauté
    Il s'agit d'être un citoyen âgé actif, participant à des activités bénévoles ou rémunérées qui profitent aux individus et à la société. La communauté à laquelle un individu contribue peut être une famille, une association locale, un quartier, une ville, une région, une nation ou une communauté mondiale. L'activité civique peut également contribuer à la cohésion intergénérationnelle.
    Un très bon exemple de cette compétence est le projet 
    Mobility Scouts qui vise à impliquer les personnes âgées dans les processus de prise de décision et à leur permettre de contribuer en tant que coproducteurs à la création d'environnements et de services qui leur sont adaptés. Les partenaires des Mobility Scouts ont élaboré un Cours de formation en ligne disponible en cinq langues différentes, qui fournit des informations de base, des exemples inspirants et des outils pratiques pour participer à la création d'environnements adaptés aux personnes âgées. 
  3. Santé
    Il s'agit de préserver le bien-être des personnes âgées, à la fois physique, mental et social. Le mode de vie, la qualité des services et du soutien, ainsi que les possibilités de liens sociaux, de soins et de sécurité peuvent influencer la santé et le bien-être. Étant l'un des sujets les plus présents dans le panorama des projets Erasmus+ ciblant les personnes âgées, si Vivifrail a été choisi comme initiative inspiratrice pour cet article, c'est parce que l'ensemble du projet repose sur l'idée que la santé des personnes âgées doit être mesurée en fonction de son bon fonctionnement et non sur la base d'une maladie qui détermine l'espérance de vie, la qualité de vie et les ressources ou formes de soutien dont chaque population a besoin. En outre, les ressources en ligne créées par le partenariat Vivifail sont disponibles dans 11 langues de l'UE et sont actuellement utilisées par plus de 5 000 professionnels de la santé, couvrant ainsi plus de 15 000 personnes.
  4. Émotionnel
    Il s'agit de préserver l'autonomie et la dignité des personnes âgées, et de fournir et recevoir de véritables liens sociaux et émotionnels, ainsi que des soins et un soutien, aussi bien à domicile que dans la communauté.
    Handling Multiculturality in Care est un autre projet très utile qui aborde la combinaison des défis démographiques et interculturels. L'implication directe des aidants dans la co-conception de leurs propres supports de formation, l'engagement des professionnels dans les activités de formation et, plus généralement, la coopération très étroite entre la vie professionnelle et l'éducation dans le développement et la planification globale du processus pédagogique font de ce projet l'un des plus pertinents en matière de compétence « émotionnelle ».
  5. Financier/économique
    Il s'agit des aspects de l'environnement économique qui ont un impact particulier sur le vieillissement actif et la sécurité, à savoir, les revenus, les possibilités de travail et la protection sociale (par exemple les pensions et autres allocations). Et à propos de Warehouse of Opportunities ? Il s'agit d'un éventail de moyens et de ressources où les personnes de plus de cinquante ans peuvent trouver des outils pour les aider à organiser leur vie et à réaliser leurs projets d'avenir. Elles peuvent utiliser ces outils pour acquérir de nouvelles compétences et s'épanouir dans la vie, entamer une nouvelle carrière, créer une entreprise, trouver de nouveaux amis ou avoir une vue d'ensemble de leurs finances. C'est le principal résultat du projet Catch the Ball qui, en collaboration avec Académie des opportunités vise spécifiquement à répondre aux besoins du troisième âge afin de leur permettre de trouver de nouvelles voies et de nouveaux moyens de se développer et de grandir, de sorte que leurs dernières années de vie puissent être actives et agréables.
  6. Technologique
    Cela concerne l'accès et l'utilisation de la technologie, y compris les ordinateurs, les téléphones portables et les applications (réseaux sociaux, communication électronique, apprentissage en ligne). Cela concerne également les technologies d'assistance, par exemple pour la mobilité afin de vieillir tout en restant actif, ou pour obtenir des soins afin de favoriser l'indépendance, par exemple les télésoins. Dans ce dernier domaine de compétence, il convient de mentionner le Projet AcTive dont l'objectif général est de créer des supports de formation qui accordent une attention particulière aux besoins spécifiques des personnes qui n'ont pas l'habitude d'utiliser des appareils technologiques (par exemple, des smartphones ou des systèmes d'appel d'urgence). Ces supports de formation peuvent être utilisés par les pairs, les amis et la famille, mais aussi par les professionnels pour répondre aux questions et démontrer les avantages que la technologie offre au quotidien. Ces supports de formation sont disponibles sur une plateforme en ligne.

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email
  • Ritratto di Marta Kaźmierczak
    Dziękuję za ciekawe przedstawienie tematu. Skłoniło mnie ono do refleksji. Praca z seniorem to praca na jego wartościach. Przyjmując, że człowiek to CUD, bo składa się z Ciała, Umysłu, Duszy, nie można zapomnieć o posiadanym przez niego doświadczeniu, potencjale  oraz wartościach, które zmieniają się w zależności od etapu życia, na którym jest. Mam wrażenie, że człowiek uczy się przez całe życie bo nie tylko chce, ale  i ma zasoby. Zauważam, że wielu seniorów stwarza sobie warunki do dalszej edukacji i doświadcza jej z radością. Rozwój jest dla nich odpowiedzią na to, czego szukają na tym etapie życia, na którym są. Oczywiście fundamentem rozwoju jest zdrowie. Pozdrawiam serdecznie.
  • Ritratto di Ieva Kalvāne
    Es piekrītu rakstam. Noteikti šīs 6 prasmes ir nozīmīgas senjoriem. Izlasot pirmo punktu "Mācību prasmes" mani iepriecina, ka senjoriem ir iespēja dalīties savā pieredzē. Manuprāt, tas ir galvenais, ka viņi paši var izpaust savas pieredzes, jo to gadu laikā noteikti ir bijis daudz. Man tas liekas pārdomāti. Protams, ka šajā sarakstā ir arī prasmes, kas saistās ar socializēšanos, veselību un tehnoloģijām.  
  • Ritratto di Sylwia Fogel
    Wszystkie poruszone w artykule punkty są niezwykle istotne dla prawidłowego egzystowania. Zadowalające jest to, że powstaje tak dużo dużo świetnych inicjatyw dla seniorów. Do myślenia daje jedynie fakt, że duża część z wypisanych projektów opiera się na platformie internetowej, co może być dużą barierą dla osób w podeszłym wieku. Nie mniej jednak założenia są przemyślane i należy mieć nadzieję na ich dalszy rozwój. 
  • Ritratto di Mateja Gris
    Povezava "gradiva za starejše moške" ne deluje.
    Rezultate projekta bi rada preučila. Morda bi se jih dalo povezati/razširiti na področje aktivnosti starejših za ozaveščanje in širjenje znanj o varnosti na osebnem nivoju, nivoju družine, bivalnega okolja.
    Mateja Gris 
  • Ritratto di Marta Kosińska
    Większość tych kategorii jest ze sobą skorelowana i w dużym stopniu zależy od zgromadzonych w ciągu życia kapitałów społecznych i kulturowych. W obliczu pauperyzacji osób starszych w Polsce, w szczególności kobiet, praktycznie wszystkie z wymienionych kryteriów często będą okazywały się niemożliwe do osiągnięcia. Projekty adresujące je w polskich warunkach będą musiały mieć bardzo kompleksowy charakter, aby wyjść poza edukację już wyedukowanych seniorów z klasy średniej. 
  • Ritratto di Anna Lavei
    Nõustun autoriga, et emotsionaalsuse kui pädevuse esiletõstmine on oluline nii eakate elus kui ka hooldajate töös. Hooldajate teadlikkus erinevatest kultuuridest, LGBTQ teemadest ning teistest võimalikest väärtussüsteemidest, milles nende hoolealused elavad, tagab emotsionaalse pädevuse rakendumise. See aga eeldab, et hooldustöötajate õppe raames antakse tulevikuhooldajatele edasi artiklis välja toodud võtmepädevuste teadmised ja oskused. Nii saavad hooldajad tõsta hoolealustega töös tunduvalt suhtlemise kvaliteeti.
  • Ritratto di Kristel Pohlak
    Alustuseks: aga MIKS peab juba eos põlvkonnad eraldama mingisugustesse spetsiaalselt neile loodud kogukondadesse või (õppe)gruppidesse? Sellepärast, et vanad on aeglasemad ja noored viledamad uudses maailmas/tehnoloogias orienteeruma? Tegelikult on vanad nagu väikesed lapsed - veidi kohmakad, uudishimulikud ja õpihimulised ning alati valmis noortega koos harjutama, sest (saladus) vanainimese hing ei vanane! OK, keha on vähe rohmakas ja voldiline. On palju asju, mida kõik vanusegrupid koos saavad õppida. Tegelikult mitmetes riikides ka tõepoolest ongi kursuseid, kus vanaduspiiranguid ei ole - tule või ratastoolis kohale! Ja milline armas sünenergia neil koolitustel valitseb! Tõsi, enamasti on need käelist tegevust arendavad või kunstikursused, sest ega tahagi noored mujal oma kalleid pärusmaid juba kord neil radadel olnutega eriti jagada. Konkurendid ikkagi! Pealegi targemad, kogenumad. Just see kogemuste pagas, mis vanades on ja ehk lisaks ka jonnaklik paindumatus muutumiste ees, on need kaks põhjust, mis võivad põlvkonnad konflikti viia. Ometi, USA-s on täiesti normaalne, et vanad ja noored kõike koos õpivad, kui vanad just juba vanadekodudesse pole sattunud. Ka Hollandis pole vahet, kui vana on kursist. Kui ta tahab õppida ja suudab kursusele tulla, on ta igati teretulnud. Ja seal maal oskavad ka kaak-posid vanemaid austada - nad on vanadega ühiskonnas harjunud. 
    Mina olen juba otsustanud -  hakkan Eestis kunsti ja kunstiettevõtlust õpetama kõigile... korraga. Sest seda tegi ka minu meister/õpetaja Hollandis ja see toimis suurepäraselt. Inimesi ei peaks vanuse, arvatavate võimete või kuuluvuse järgi lahterdama, arvan ma, sest kus on soov, seal on ka vägi. Harva, kui vägi enne lõppu otsa saab, olgu see lõpp siis vähemalt lõbus! Pealegi, muidu me ei õpigi austama üksteist ja arvestama erinevustega.