chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Blag

Le contexte de l’orientation tout au long de la vie en France

04/04/2018
ag Laurent LASCROU
Teanga: FR
Document available also in: EN

Cet article est issu du guide "Les pratiques d'orientation en France" publié par le réseau Euroguidance France

Le contexte de l’orientation tout au long de la vie en France

/ga/file/shutterstock603881594jpgshutterstock_603881594.jpg

 

Alors qu’elle exerçait la présidence française du Conseil de l’Union européenne, la France a fortement contribué à l’élaboration et l’adoption de la résolution du 21 novembre 2008, visant à « mieux inclure l’orientation tout au long de la vie dans les stratégies d’éducation et de formation tout au long de la vie ». Malgré quelques réminiscences d’une dichotomie entre orientation initiale et orientation continue, la France a renforcé et développé les stratégies d’orientation et de formation professionnelles tout au long de la vie depuis cette date.

« L’État définit, au niveau national, la politique d’orientation des élèves et des étudiants dans les établissements scolaires et les établissements d’enseignement supérieur » et « la Région coordonne les actions des autres organismes participant au Service public régional de l’orientation ».

UN SERVICE PUBLIC DE L’ORIENTATION

En 2009, une loi a initié une stratégie nationale de « service public de l’orientation », avec notamment la mise en place d’un service dématérialisé afin de faciliter l’accès à une information qualifiée sur un outil numérique.

En parallèle, les Régions, collectivités territoriales, se sont appuyées sur le principe d’une approche globale orientation-formation-insertion de l’individu, pour revendiquer l’exercice de la compétence « orientation ». Une loi de 2014 répond à cette demande et crée un « Service public régional de l’orientation » dans chaque région et donne ainsi une approche territorialisée de la coordination des actions des principaux opérateurs de l’orientation.

DE NOMBREUX OPÉRATEURS

Cette coordination est plus que nécessaire du fait du grand nombre d’organismes existants, près de 9 000 répertoriés. Ces structures d’information, d’orientation et de conseil se dissocient notamment selon les groupes cibles, les types de services offerts, le statut des institutions ou encore l’origine de leur financement. Très souvent elles sont organisées en réseau au niveau national, avec des implantations territoriales allant parfois jusqu’au bassin de vie ou au bassin d’emploi.

RENFORCER L’AUTONOMIE DES BÉNÉFICIAIRES

Les réformes de l’éducation et la formation professionnelles impulsées en 2013 et 2014 modifient en partie le système de l’orientation. Elles ambitionnent de renforcer l’autonomie de chacun dans ses choix d’orientation. Les opérateurs nationaux et régionaux travaillent ensemble pour garantir à tous, jeunes ou adultes, en activité ou à la recherche d’un emploi, une offre de services cohérente et homogène sur l’ensemble du territoire.

Cette offre de services repose sur un large éventail d’outils et de prestations dont les plus innovants font l’objet d’une présentation dans cet ouvrage consacré aux pratiques d’orientation tout au long de la vie en France.

LE SERVICE PUBLIC RÉGIONAL DE L’ORIENTATION (SPRO)

La loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, l’emploi et la démocratie sociale a prévu l’organisation d’un Service public régional de l’orientation, qui répond aux attentes des usagers tout en prenant compte du développement économique des territoires. Les rôles respectifs de l’Etat et des régions en matière d’orientation y sont clairement établis.

Les objectifs

  • Mieux articuler les différents réseaux de l’orientation et de l’emploi pour assurer une meilleure cohérence de service aux usagers, de l’école à l’emploi, et tout au long de la vie professionnelle.
  • Renforcer la compétence des régions en matière de formation professionnelle et d’apprentissage et les doter de nouvelles missions en matière d’orientation et de prise en charge des jeunes sortant du système de formation initiale sans diplôme ni qualification.

Le public

Un droit pour tous et toutes

Le Service public régional de l’orientation tout au long de la vie garantit à tous l’accès à une information gratuite, complète et objective sur les métiers, les formations, les certifications, les débouchés et les niveaux de rémunération ainsi qu’à des services de conseil et d’accompagnement en orientation. Le SPRO a pour mission de répondre aux besoins de chaque citoyen et s’appuie sur les principes suivants :

  • L’orientation est un droit pour tous.
  • Ce droit s’exerce tout au long de la vie.
  • Il suppose accueil et information, conseil et accompagnement.

La prise en charge des décrocheurs scolaires est également spécifiée par l’accord cadre national du 28 novembre 2014. L’objectif ? Garantir à chaque jeune sorti de formation initiale sans qualification professionnelle le droit à une durée complémentaire de formation qualifiante.

L’organisation

Chaque région est chargée d’animer, d’organiser et de coordonner sur son territoire les actions des acteurs et partenaires, qui concourent au Service public régional de l’orientation. Organisées en réseau, ces structures ont pour mission d’assurer ensemble ce service. Elles regroupent certains acteurs du conseil en évolution professionnel, Centres d’Information et d’Orientation (CIO), Information jeunesse (CRIJ, BIJ, PIJ), Services Communs Universitaires d’Information et d’Orientation (SCUIO), Centres d’Aide à la Décision des chambres de métiers (CAD-CMA),

Points A des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), organismes paritaires agréés au titre du congé individuel de formation (Opacif). Le SPRO comprend également des points relais conseils en VAE.

L’ensemble de ces acteurs articulent leur offre de service avec les acteurs du conseil en évolution professionnelle : Pôle emploi, Cap emploi, missions locales, Association pour l’emploi des cadres (Apec), Organisme Paritaire Agréé au titre du Congé Individuel de Formation (Opacif).

S’ils conservent leurs rattachements administratifs et hiérarchiques, leurs spécificités statutaires, leurs missions et leurs conditions d’exercice, les organismes membres du SPRO mutualisent leurs compétences et leurs ressources, afin de répondre plus efficacement au demandeur en assurant la continuité de sa prise en charge et de son suivi.

Textes officiels

  • Loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie.
  • Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République. Loi du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale.
  • Accord-cadre national du 28 novembre 2014 relatif à la mise en œuvre du SPRO et à la prise en charge des jeunes sortant du système de formation initiale sans un diplôme national ou une certification professionnelle.
Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn