chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Acmhainn

L'apprentissage pour relancer l'emploi

Teanga: FR

Postáilte ag Thierry Ardouin

Ce document propose d’apporter des solutions et des recommandations concrètes pour renforcer le système de l’apprentissage en France.

Nous repérons que le rapport annonce clairement un parti pris pour les entreprises, à elles de définir les formations professionnelles en fonction de leurs besoins, et le rôle de l'Etat serait de définir le cadre légal et de dispenser l'enseignement général dans les établissements de formation professionnelle. De quoi ouvrir un débat au regard de cette proposition très segmentée. néanmois, des contats nécessaires et des pistes à réfléchir.

Et si le document est annoncé comme "réservé au Président de la République", il circule sur les réseaux professionnels.

 

Le groupe de réflexion " Club économique frano-allemand", constitué de personnalités de tous horizons, a établi un diagnostic de la situation en 6 constats principaux et décline 6 mesures :

Les six constats sont :

1- L'implication des entreprise est insuffisante au regard de leurs besoins et de leur contraintes,

2- L'organisation étatique et la legislation sont très complexes, avec l'intervention de multiples acteurs, au détriment de la lisibilité et de l'efficacité des actions sur le terrain,

3- L'insertion opérationnelle et la particiaption des apprentis en entreprise sont innadaptés aux jeunes et aux entreprises,

4- En France, l'obsession du diplome diminu ele prestaige perçu de l'apprentissage,

5- Le processus de financement et le bilan économique sont en demi-teinte. L'apprentissage est perçu comme un moyen de réduire le coût du travail.

6- Peu d'opportunités sont laissées aux plus jeunes de participer activement au monde de l'entreprise en testant des métiers.

 

Face à ces contats et pour relancer l’emploi chez les jeunes, le club recommande dans son rapport de développer l’apprentissage en mettant en place les six mesures suivantes :

1. Positionner l’entreprise comme acteur central du schéma organisationnel,

2. Nommer le Ministère du Travail comme unique institution dirigeante et garantir une stabilité organisationnelle et législative,

3. Favoriser l’insertion des apprentis en allongeant leurs durées de contrat et en repensant le choix du rythme de présence en entreprise,

4. Créer un diplôme/titre reconnu par l’Etat,

5. Simplifier les circuits de financement et l’aide à l’apprentissage,

6. Créer au collège une option professionnalisante. 

 

Un vrai débat, n'est ce pas.

 

Úda(i)r Acmhainne: 
Club économique franco allemand
Dáta foilsithe:
Déardaoin, 26 Deireadh Fómhair, 2017
Teanga an doiciméid
Cineál Acmhainne: 
Staidéar agus Tuairiscí:
Tír:
Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email