chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Blag

«Go, Give and Get more Competencies»

18/07/2016
ag Hélène Paumier
Teanga: FR

 

/ga/file/dsc0040jpg_dsc0040.jpg

 

Le projet « Go, Give and Get more Competencies » est un consortium regroupant 5 associations territoriales du réseau CEMEA France et deux associations grenobloises étroitement liées aux CEMEA Rhône-Alpes. Il y a également 24 partenaires européens d’accueil. Les CEMEA Rhône-Alpes sont coordinateurs de ce consortium afin de mutualiser leur expertise pédagogique et technique aux différents partenaires.

Les participants sont des formateurs, des dirigeants ou des personnes encadrant des actions à des fins éducatives à destination des adultes.

La démarche du projet s’inscrit dans une double logique :

  • Une logique de réseau avec la présence de 5 associations territoriales issues du réseau CEMEA France (Aquitaine, Basse-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes). Ces 5 associations ont une activité globalement similaire car membres d’une même entité. Les CEMEA sont un mouvement d’éducation populaire structuré en organismes de formation spécialisés sur la formation des adultes, plus particulièrement des acteurs socio-éducatifs et le travail de pédagogie.
  • Une logique de territoire avec la présence de la Coordination Montagne (dont sont membres les CEMEA), association rassemblant au niveau national tous les acteurs de la montagne peu ou pas aménagée, et les Big Bang Ballers, association d’éducation par le sport et membre associé des CEMEA Rhône-Alpes.

Cette double logique se regroupe autour d’objectifs communs précis :

- rendre la mobilité accessible à tous : professionnels, bénévoles ou volontaires

- rendre l'Europe concrète pour les citoyens, en la mettant au cœur des pratiques professionnelles des personnels

- favoriser une éducation à l'Europe, en Europe et une éducation Européenne afin de créer un sentiment européen fraternel et œuvrer ainsi pour le vivre ensemble et la solidarité

Ces objectifs définis et la structuration en consortium a fait sens suite à l’identification de besoins partagés liés à la formation des personnels de l’éducation des adultes, avec deux entrées principales :

  • Besoins identifiés chez les personnels : favoriser la montée en compétences des membres sur leurs activités respectives, permettre de partager une expérience interculturelle, vivre de nouvelles expériences éducatives et participer à des formations interculturelles, structurer de nouvelles démarches pédagogiques pour l'éducation interculturelle
  • Besoins d’internationalisation des structures : impulser une dynamique collective dans le but d'amener l'association à développer son projet à l'échelon européen ; faire vivre un réseau de partenaires européens pour porter collectivement les valeurs de nos associations et internationaliser de futurs projets. Renforcer et élargir des moyens d’action ; favoriser la prise de conscience des enjeux européens éducatifs des membres des associations partenaires et prendre part ainsi aux problématiques européennes liées aux domaines de l'éducation et la formation

Pour répondre à ces besoins, les membres du consortium ont basé leurs activités de mobilité autour de trois stratégies :

MISSIONS DE FORMATION A L'ETRANGER

- Un personnel s'intègre dans une équipe internationale de formateurs pour découvrir de nouvelles méthodes/thématiques et expérimenter le travail en équipe internationale. Ces formations s'adressent à des personnels relativement expérimentés sur les questions interculturelles.

- Une équipe de formateurs donne une formation chez un partenaire européen sur une thématique particulière afin d'essaimer des bonnes pratiques dans le domaine de l'éducation des adultes. Ces mobilités impliquent des équipes de formateurs prêtes à travailler dans un environnement international.

 

/ga/file/img78632jpgimg_7863_2.jpg

 

STAGES D'OBSERVATION

- Des visites de structures sur des périodes d'observation avec des mobilités de courte durée. Les objectifs sont de découvrir de nouvelles méthodes de travail, de s'en inspirer ainsi que de tisser des liens étroits avec des partenaires européens et de préfigurer de futures coopérations. Ces stages répondent également à une logique de sensibilisation des personnels sur la mobilité et le travail en équipe internationale. Elles peuvent permettre de faire sauter des premiers freins et débloquer certaines appréhensions.

- Des immersions professionnelles individuelles et de longue durée. Ces mobilités visent notamment des jeunes ou des personnes sans emploi dans une démarche de professionnalisation de leurs pratiques.

- L'organisation de groupes de travail, temps de recherche/action qui incluent des partenaires étrangers, soit dans une logique d'échange de pratiques et d'enrichissement mutuel, soit dans une logique de sensibilisation des partenaires à un domaine d'intervention.

PARTICIPATION A DES SEMINAIRES DE FORMATION

- Un groupe de personnels spécialisé sur une question part se former chez un partenaire européen sur des formations existantes afin d'enrichir leur pratique.

- Un partenaire européen, spécialisé sur une question, construit une formation pour répondre à des besoins identifiés par l'organisme d'envoi.

Chacune de ces mobilités ont été construite en fonction des besoins de formation des personnels et des capacités d’accueil et d’apports éducatifs des partenaires européens. Globalement, ce programme de mobilité doit permettre de développer les compétences des personnels sur :

- la conscientisation des différentes étapes d'une mobilité

- le travail en équipe internationale

- l'aisance linguistique

- l'expérience de la rencontre interculturelle et de la vie quotidienne à l'étranger

- l'apprentissage de nouvelles méthodes de formation et d'intervention dans le secteur socio-éducatif

- la coordination administrative, financière et technique de programmes internationaux

Plus largement ce projet répond à des priorités régionales, nationales et européennes mais aussi à des objectifs multilatéraux et internationaux tels que le renforcement d’un réseau d’acteurs de l’éducation non formelle et la valorisation du travail associatif en Europe. Les résultats attendus devraient avoir un effet multiplicateur sur les secteurs de l’éducation et la formation, sur la cohésion sociale et le développement local, ainsi que des répercussions au niveau national et une diffusion européenne.

 

/ga/file/img7959jpgimg_7959.jpg

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn