chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Blag

Le développement durable à travers l'économie circulaire transfrontalière (SCRCE)

17/06/2020
ag Camille POIRAUD
Teanga: FR
Document available also in: DE EN EL RO ES HU IT LV

[Article paru dans sa version originale en anglais, posté par Volker Ludwig et traduit par EPALE France.]

Temps de lecture : environ 4 minutes. Lisez, aimez, commentez !


« Une belle réussite pour l'Objectif de développement durable 12 : l’ODD 12 des Nations Unies « Consommation et production responsables » implique de transformer l'économie en une économie durable organisée de manière circulaire. »

En octobre 2018, nous avons lancé avec la Suède, l'Italie, la Grèce et l'Allemagne un partenariat stratégique pour l'éducation des adultes et un partage de bonnes pratiques (Projet n° : 2018-1-DE02-KA204-005230) afin d'examiner de près cette déclaration. Ce partenariat est né d'une enquête basée sur un questionnaire élaboré par l'un des partenaires. 

Circular Economy by ERPS

« Économie circulaire » par l'EPRS (CC-BY 4.0

L'économie circulaire face aux modes de consommation

Au départ un peu naïfs, nous pensions que, dans un monde basé sur les importations et les exportations, l'aspect « transfrontalier » de l'économie circulaire serait notre principal défi. Mais relativement tôt, nous nous sommes heurtés à la question suivante : à quoi ressemblerait une économie circulaire basée sur les modes de consommation actuels ? Tous les partenaires se sont alors mis à chercher des exemples de bonnes pratiques d'entreprises ainsi que de projets d'économie circulaire sur lesquels nous avons beaucoup discuté lors de nos réunions et sur Internet. Puis nous avons commencé à avoir un semblant de réponse sur ce qui détermine une « économie circulaire » et nous avons même trouvé quelques résultats pour l'aspect transfrontalier. Nous avons également pu identifier des différences culturelles par rapport à des cycles spécifiques : ce qui fonctionne dans un pays ne fonctionne pas forcément dans un autre. Et nous en sommes venus à la conclusion que l'économie circulaire pourrait être un moyen durable de mettre fin à l'exploitation actuelle des ressources naturelles, de la production et de la consommation, considérées comme un véritable enjeu pour la survie de l'humanité.

Économie circulaire et éducation des adultes

Vous vous demandez peut-être quel est le rapport entre les deux ? Les autorités publiques ne peuvent pas imposer aux consommateurs et aux producteurs de rentrer dans une économie circulaire transfrontalière. Cela ne fonctionnerait pas, car tous ceux qui seraient obligés de s'y soumettre n'ont pas forcément les connaissances ni les compétences nécessaires. S'il en est ainsi, c'est parce que l'économie circulaire est un mode de vie plutôt qu'un modèle économique. Et un mode de vie peut s'enseigner et donc relever de l'éducation des adultes.

Notre voie vers le succès

Nous avons donc essayé de développer une approche éducative basée sur l'échange de bonnes pratiques afin que les experts et les citoyens commencent à réfléchir à un mode de vie économique circulaire. Nous voulions découvrir à quoi pourrait ressembler ce mode de vie et proposer des pistes. Dans le cadre de notre partenariat stratégique, nous avons appris comment identifier les exemples de bonnes pratiques en la matière et découvrir en quoi elles contribuent à l'économie circulaire. Nous avons amélioré le questionnaire pour trouver des exemples et avons développé des mécanismes d'éducation favorisant la prise de conscience. Nous prévoyons de les présenter dans un manuel à l’occasion de notre grand événement de clôture en septembre 2020, à Bonn. Nous avons beaucoup appris en améliorant les questionnaires puisque cela nous a permis d'identifier les obstacles à la compréhension de l'économie circulaire et de trouver des approches possibles pour faire de l'économie circulaire un système international complet.

Mécanismes d'éducation pour le SCRCE

Nous avons tous constaté que, dans l'ensemble, la société n'a pas le savoir-faire nécessaire pour pouvoir mettre en œuvre l'économie circulaire. Nous avons donc décidé de trouver dans un premier temps une approche uniforme pour atteindre les experts, les décideurs politiques et les adultes en général, sans nous concentrer sur un groupe cible spécifique. Les experts devraient être encouragés à mettre en place les ressources et les capacités nécessaires, les décideurs politiques devraient être en mesure de mieux évaluer les mesures d'accompagnement à mettre en place et le grand public devrait adapter son mode de vie en conséquence. Nous travaillons actuellement à la rédaction de notre manuel qui pourrait être utilisé par tous les adultes pour se sensibiliser à la question.

Concernant le blog, nous souhaitons faire participer nos lecteurs à nos discussions et présenter divers aspects de l'économie circulaire transfrontalière afin de guider les futurs utilisateurs de notre manuel et de leur offrir une aide et des suggestions pour leur propre processus d'éducation et de sensibilisation.

Connectez-vous dès maintenant pour rejoindre la discussion !

https://epale.ec.europa.eu/sites/default/files/picture-60560-1550140637.pngÀ propos de l’auteur : Volker Ludwig a étudié le génie industriel et le management à l'Université technique de Darmstadt et dirige depuis 2002 une société de conseil technique à Bonn. Il est également responsable de la section internationale de l'Association allemande pour la gestion des déchets e.V., à Berlin, et coordonne le projet SCRCE sur la gestion transfrontalière du recyclage en tant que PDG de son entreprise https://www.godesk.it de Bonn, Allemagne, avec les partenaires Changemaker en Suède http://changemaker.nu, Godesk en Italie www.ludwig-germany.com, EKOGREECE en Grèce https://ekogreece.com et l'ONG NEST Berlin à Berlin en Allemagne http://ngonest.weebly.com.


Sources des images :

Économie circulaire par EPRS utilisé sous CC-BY 4.0 International / Utilisation des deux images ensemble.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email
Refresh comments Enable auto refresh

1 - 2 as 2 á dtaispeáint
  • Teodor GHITESCU's picture
     The circular economy is an intellectual manipulation for the new generations to accept the survival of the most destructive system for the welfare of mankind, the capitalist system of "free market". The most renowned scientists have shown that the polarization of wealth (a capitalist phenomenon, due to governments based on liberal political doctrine) leads humanity to self-destruction. Consequently, the path to prosperity is the elimination of the cause - the capitalist system, with a pro-democratic system, called the "third way" (the Yugoslav model created by I. B. Tito, current Chinese, ....).
  • Marlene Röder's picture
    Vielen Dank für diesen interessanten Beitrag. Ich finde es sehr spannend zu lesen wie die Erwachsenenbildung hier ansetzen kann.