chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Blag

L'intelligence artificielle : un outil contrôlé par l'homme dans le futur également

08/06/2020
ag Markus Palmén
Teanga: FR
Document available also in: FI EN SV EL LV CS

Le professeur Teemu Roos, qui étudie l'intelligence artificielle, pense que les machines seront, dans le futur, à notre service , et non l'inverse.
Photo : Maarit Kytöharju

[Traduction (anglais - français) : EPALE France]

 

L'intelligence artificielle est une mégatendance, et la comprendre fera partie des compétences de base des adultes dans un avenir proche. C'est pourquoi il est essentiel de développer l'offre de formation des adultes sur ce sujet. Au cœur de cette nouvelle compétence civique se trouve la capacité d'observer l'émergence de l'intelligence artificielle avec une approche analytique. 

 


L'intelligence artificielle est une mégatendance croissante qui affecte et affectera toutes nos activités. L'intelligence artificielle, c’est la capacité des ordinateurs à résoudre les problèmes de manière indépendante en imitant la capacité humaine à apprendre. Avez-vous récemment effectué une recherche sur Google ou lu un article recommandé par votre smartphone ? Si oui, vous avez utilisé l'intelligence artificielle. Si peu d'entre nous se sont essayés à la conduite d’une voiture robot, l'intelligence artificielle devrait toucher un bon nombre de personnes dans le futur. 

La technologie de l'intelligence artificielle va également révolutionner la formation et l'enseignement (voir encadré informatif à la fin de l'article). Dans cet article de blog, nous nous intéresserons à l'intelligence artificielle comme un élément de la culture numérique. Bien que des formations pour développer cette nouvelle compétence civique soient déjà disponibles, il est crucial d’améliorer l'offre pour les adultes débutants.
 

Le besoin de formation en matière d'intelligence artificielle 

Alors que les applications d'intelligence artificielle deviennent omniprésentes dans notre société, il devient crucial, au regard de la culture numérique et des compétences de base des adultes, de la comprendre. Les enseignants de l'éducation des adultes doivent montrer la voie en matière de compréhension de l'intelligence artificielle, car il leur appartient de transmettre à leurs étudiants leur vision et leur compréhension de ce phénomène. 

Alors que les possibilités pour les citoyens de se familiariser avec les bases de cette technologie sont limitées, même à l'échelle mondiale, la situation est en train de changer, et la Finlande est à l'avant-garde de ce changement. D'éminents chercheurs en intelligence artificielle, dont Rose Luckin de l'University College London, considèrent le cours en ligne, intitulé Elements of AI (éléments de l’IA), de l'Université d'Helsinki, comme une initiative d'importance mondiale dans l'enseignement de l'intelligence artificielle. Ce cours en ligne ouvert et gratuit, composé de plusieurs modules, constitue une introduction au thème. La première partie du cours ne nécessite pas d'études préalables ni de compétences en programmation. Elle se concentre non seulement sur la technologie, mais aussi sur les impacts de l'intelligence artificielle sur la politique et la vie professionnelle. Plus de 200 000 Finlandais se sont déjà inscrits à ce cours, et environ un sur dix a effectué tous les travaux et obtenu un certificat. 

Parmi les cours similaires destinés aux citoyens d'autres pays, on peut citer le cours national d'IA, compilé par l'Université d'Amsterdam, et le cours intitulé l’IA pour tous, axé sur les entreprises, proposé par l’Université de Stanford.
 

L’objectif ? Banaliser l’IA !

Quels sont les éléments constitutifs de cette nouvelle compétence, dont le but est de comprendre l'intelligence artificielle ? Le cours sur les éléments de l’IA du professeur Teemu Roos répond à un objectif bien précis. À l'issue du cours, les étudiants seront en mesure de se faire une idée scientifiquement détachée et équilibrée des impacts sociétaux créés par l'intelligence artificielle. Il repose en grande partie sur les informations contenues dans les médias.

« Le débat public et les reportages des médias sur l'intelligence artificielle sont polarisés. Cette évolution est soit considérée comme conduisant à une dystopie (« Big Brother is watching »), soit discutée sur un ton frôlant l’hystérie (« les machines prennent le contrôle de nos emplois »). Notre objectif est de rendre banaliser l’intelligence artificielle », déclare Roos, le sourire aux lèvres.
 

L'IA est un outil

Teemu Roos perçoit deux scénarios possibles pour le développement de l'intelligence artificielle. Dans le premier, la programmation d'algorithmes simples d'intelligence artificielle devient une compétence générale qui est déjà enseignée au niveau de base. Plutôt que de faire de nous des codeurs, cela donnerait à tous les professionnels de l'information la capacité de comprendre le potentiel de l'intelligence artificielle et de concevoir des applications dont la mise en œuvre technique serait laissée aux programmateurs professionnels.

Le second scénario suggère que les outils d'IA seront si avancés que les compétences techniques de codage ne seront plus nécessaires. Dans ce cas, l'intelligence artificielle formera une partie importante mais relativement discrète de notre vie quotidienne.

Les deux descriptions soulignent le rôle de l'intelligence artificielle en tant que serviteur plutôt que maître, et la compréhension de ce rôle fera partie des nouvelles compétences civiques. Le rôle des humains en tant qu'experts créatifs en la matière prévaudra. La technologie ne fera pas non plus de quiconque un expert de quelque sujet que ce soit : elle n'est ni plus ni moins qu'un outil.

« Avec les progrès technologiques, les outils risquent de devenir si faciles à utiliser que les utilisateurs se font des illusions sur les limites de leurs compétences. Je pense par exemple à tous les modèles de coronavirus produits par des ‘passionnés’ pendant l'état d'urgence provoqué par la pandémie », note Roos.
 

La valeur des enseignants est inestimable

Selon Roos, dans le contexte de la transformation de la vie professionnelle et de l'éducation, il est essentiel de comprendre que l'intelligence artificielle prend tout son sens dans le domaine de l'automatisation des tâches routinières. Les tâches basées sur des rencontres personnelles et des résultats ouverts sont difficiles à gérer pour l'intelligence artificielle. L'enseignement fait partie de ce type de tâches. 

« Dans un pays comme la Finlande, où les compétences professionnelles des enseignants sont du plus haut niveau, il ne sera certainement pas possible de remplacer les enseignants par des machines. Au mieux, cependant, l'intelligence artificielle peut aider les enseignants dans leur travail grâce à l'analyse de l'apprentissage. L'intelligence artificielle a un grand potentiel dans l'enseignement lorsqu'elle est exploitée pour l'utilisation d'un enseignant qualifié », déclare Roos. 

 

ENCADRÉ INFORMATIF

Comment l'intelligence artificielle va-t-elle révolutionner l'enseignement ?
L'intelligence artificielle influencera l'enseignement et le domaine de l'éducation de deux manières : en tant qu'assistant à l'enseignement et en tant qu'observateur de l'enseignement au méta-niveau.  

Assistant


Une application d'IA sur un ordinateur ou un appareil intelligent peut servir d’enseignant ou d'assistant personnel de l'apprenant, en suivant les progrès de l'étudiant et en lui recommandant des devoirs ou des modules d'étude adaptés. Dans ce cas, l'application à utiliser peut consister en des supports pédagogiques en ligne ou une application pour smartphone. Il ne s'agit pas nécessairement d'un enseignement à distance. Sur la base du profil de l'apprenant, une application d'IA peut recommander un enseignant ou un cercle d'étude adapté à la vie réelle.  

L'intelligence artificielle peut aider les enseignants dans les tâches mécaniques, comme la notation des devoirs à choix multiples. Cela donne le temps à l’enseignant d'interagir plus longtemps avec les apprenants.  

La capacité de l'intelligence artificielle à personnaliser l'enseignement fait naître l'espoir de pouvoir offrir une éducation abordable aux populations et ainsi de contribuer à la démocratisation de l’éducation. Des chercheurs, tels que Rose Luckin de l'UCL, soulignent que pour garantir leur qualité, le développement des applications de l'IA pour l'enseignement devrait être dirigé par des pédagogues. 

Observateur
Une application d'IA permet d'observer les progrès des apprenants tout en recueillant des données sur leurs difficultés individuelles et les blocages de chacun en matière de formation, donnant ainsi à l’enseignant la possibilité d’ajuster ses méthodes. Dans ce cas, l'application pourrait consister en un programme qui enregistre les expressions faciales de l'apprenant ou en un ensemble de supports de formation en ligne.


Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez les autres pages d'EPALE :


 

L'auteur, Markus Palmén (MSc/BA), est un journaliste, écrivain et producteur indépendant travaillant dans le domaine du journalisme en ligne et du contenu audiovisuel. Dans le domaine de l'éducation des adultes, Markus a travaillé auparavant comme coordinateur thématique à EPALE et, avant cela, comme rédacteur en chef du magazine européen sur l'éducation et la formation tout au long de la vie (Elm) à la Fondation finlandaise pour l'éducation et la formation tout au long de la vie. Dans le monde de l'enseignement, Markus s'intéresse tout particulièrement aux différents apprenants et à l'éducation libérale des adultes. Twitter : @MarkusPalmen 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email
Refresh comments Enable auto refresh

1 - 1 as 1 á dtaispeáint
  • Jana Komleva's picture
    Thank you very much for this article!
    I've read a lot about artificial intelligence recently but nothing concerning education. The idea of it bringing affordable education to masses and thus helping make education more democratic is so inspiring! I can imagine what global changes it can make to our today's world. And AI as a support for teacher might be a very useful innovation as well, as classes are very diverse and one teacher might not have enough possibility to help each student separately.  
    I feel so inspired and eager to see how things are going to develop in the next 5-10 years after reading your article, so thank you very much for sharing this information!