chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - ríomhArdán d’Fhoghlaim Aosach san Eoraip

Blag

Éducation des adultes : de l’apprentissage à la participation

06/06/2019
ag Gina Ebner
Teanga: FR
Document available also in: EN DE EL HR HU ET CS

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

/ga/file/civic-engagement-epaleCivic engagement EPALE

Civic engagement EPALE

 

Silvia Tursi, assistante chargée des politiques de l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA), aborde le rôle de l’éducation des adultes comme média de participation à la société.

 

Dans nos sociétés modernes, la gouvernance a tendance à remplacer les gouvernements et la démocratie directe est fortement encouragée. Pour les citoyens, cela se traduit par une plus grande attente quant à leur participation aux activités de la communauté, non seulement en ce qui concerne les questions politiques, mais aussi dans la sphère de la vie quotidienne.

L’étude PIAAC a mis en évidence une corrélation claire entre la «confiance» ou encore «l’efficacité politique» et le niveau de compétence. Plus spécifiquement, on a constaté qu’un faible niveau de compétences de base était lié à un manque de confiance des individus dans les institutions et dans leur capacité à avoir un impact sur la société.

 

Éducation des adultes et engagement des citoyens

Diverses études ont souligné le rôle clé de l’éducation dans la prédiction des différentes formes de participation politique. Aujourd’hui, ce rôle de l’éducation des adultes dans la promotion d’une citoyenneté active paraît crucial, non seulement pour les personnes peu qualifiées, mais aussi pour tous les citoyens qui sont appelés à participer à la société.

Toutefois, ce lien se traduit par de multiples approches qui prennent vie dans un grand nombre de pratiques et d’initiatives.

D’un côté, l’apprentissage est considéré comme une condition préalable essentielle à l’accès et à la participation aux processus démocratiques. Dans cette perspective, il peut répondre à différents besoins : le développement de la littératie et de la numératie ou l’amélioration des compétences de base permettent de participer davantage à la société, et c’est aussi le cas des formations et discussions portant sur des questions et problématiques politiques spécifiques. Cela implique que les individus doivent d’abord acquérir certaines compétences participatives avant de pouvoir s’exprimer en tant que citoyens. Mais cela suggère également que ces personnes sont encouragées à activer et à acquérir les compétences considérées comme essentielles à un exercice responsable de la citoyenneté par la «communauté rationnelle». Cette vision implique l’existence d’une norme définissant le «bon citoyen».

D’un autre côté, l’apprentissage peut aussi être considéré comme une forme de participation à la communauté en soi, et non seulement comme un outil de préparation à cette participation. Cette perspective envisage la citoyenneté comme un engagement dans une «communauté de pratiques» et une participation à des activités conjointes.

 

L’apprentissage comme outil de participation active, quelques exemples

 

Lire et Écrire

On peut trouver un exemple de cette vision de l’apprentissage en tant qu’outil pour accéder à une participation active dans l’initiative belge «Lire et Écrire». Ce projet fournit un kit de Bienvenue abordant différents thèmes pertinents pour comprendre les activités de la vie quotidienne en Belgique : vivre ensemble, logement, santé, éducation, emploi et sécurité sociale, vie quotidienne, statut de résident et migration, institutions. Le kit s’adresse principalement aux nouveaux arrivants en Belgique, mais aussi aux personnes d’origine belge. D’un point de vue global, il s’agit d’un outil de réflexion qui vise à encourager ou à développer une participation active dans la société.

 

The People's Meeting

Les projets sont souvent abordés de manière à faire coexister les deux perspectives dont nous avons parlé. À ce titre, le «The People’s Meeting», Folkemødet», organisé depuis 2011 à Bornholm, au Danemark, constitue un bon exemple. Cet événement est une occasion spéciale de célébrer, de promouvoir et de développer des idées sur la démocratie, la citoyenneté active et l’éducation non formelle des adultes.

Il s’agit d’un festival politique qui offre une plateforme permettant de mener des débats ouverts entre politiciens, entreprises, ONG et citoyens ordinaires. Ce projet vise à renforcer la démocratie et le dialogue dans le pays en organisant des séminaires et des réunions informels et gratuits. Bien que cette initiative soit coordonnée par les autorités de Bornholm, dans les faits, elle est largement gérée par les organisations, les partis politiques et les différents groupes qui souhaitent s’impliquer. Les participants ont ainsi l’opportunité d’être également des organisateurs, un bon exemple de démocratie appliquée à la vie réelle.

 

100 Steps Towards Finnish Future

De la même manière, le projet «100 Steps Towards Finnish Future» propose une nouvelle méthode d’éducation à la citoyenneté dans le cadre de l’éducation des adultes en Finlande. L’idée principale consiste à inciter les gens à participer à des discussions civiques dans les centres locaux d’éducation des adultes, quels que soient leur âge et leur origine. Ces discussions en libre accès ont été planifiées de manière à présenter les centres d’éducation des adultes ainsi que leur travail à une nouvelle cible de participants. Tous les centres intéressés ont été invités à participer au projet. Initialement, 10 débats étaient prévus, mais 29 ont finalement eu lieu, démontrant ainsi de l’enthousiasme généré par cette initiative.

Les conclusions des débats ont été transmises aux décideurs politiques de chaque ville concernée et les citoyens ont eu l’occasion de commencer à améliorer leurs compétences participatives.

Ces quelques exemples donnent un aperçu des différentes façons dont l’éducation des adultes peut être utilisée pour promouvoir une citoyenneté active et encourager les individus à développer, accroître et interroger leurs compétences participatives.

 

Quelle est votre conception de l’éducation à la citoyenneté et comment est-elle utilisée dans votre organisation pour aider les individus à avoir la possibilité de jouer un rôle actif dans la communauté? Partagez votre point de vue dans les commentaires ci-dessous!


Silvia Tursi est assistante chargée des politiques de l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA). Elle est diplômée en sciences politiques et relations internationales et a suivi un cursus d’études supérieures en éducation. Elle jouit d’une expérience de terrain en tant que formatrice dans des projets européens et en tant qu’assistante de projet et de recherche dans diverses organisations.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email
Refresh comments Enable auto refresh

1 - 4 as 4 á dtaispeáint
  • Kristina Jovicic-Grmas's picture
    Pre svega, slažem se sa Vašom tvrdnjom da je za polaznike u obrazovanju odraslih najpre bitno sticanje funkcionalne pismenosti i bazičnih intelektualnih i socijalnih kompetencija, koje im omogućavaju dalju socijalnu integraciju i tranziciju ka tržištu rada. Tek nakon toga, oni se mogu aktivno i odgovorno uključiti u građanskom životu. Uostalom, to predviđa i jedan od očekivanih opštih ishoda funkcionalnog obrazovanja odraslih, odnosno stručnih kompetencija koje se stiču ostvarivanjem predviđenog nastavnog plana i programa za ovaj vid obrazovanja. Mislim tu pre svega na građansku odgovornost za demokratiju, koja predviđa jednu ovakvu participaciju, zasnovanu na znanju o političkim i društvenim vrednostima. U Vašem tekstu pominjete i primere prakse u kojima učenje služi kao alat za pristup aktivnom učešću u zajednici. U vezi sa tim, navodim i primere iz vlastitog dugogodišnjeg iskustva u radu sa odraslima, koji su se itekako pokazali značajnim za pripadnike naših ciljnih grupa, ali i same edukatore. U pitanju su dva Festivala obrazovanja odraslih za koje bi se moglo reći da su te 2001. i 2002. godine, predstavljali primere najveće aktivnosti u obrazovanju odraslih. Pomenuti događaj, sa čuvenom petočasovnom berzom obrazovanja odraslih, obuhvatio je svojevremeno na desetine centara i imao izuzetnu posećenost koja se brojala u hiljadama. Drugi primer je nezaobilazni, i projekat od izuzetnog značaja, projekat Druga šansa koji je dao osnove sistemu koji danas imamo u obrazovanju odraslih. Benefiti od ovih, ali i mnogih drugih primera dobre prakse ovog tipa, i dan danas imaju pozitivnog odjeka u animiranju polaznika različitih ciljnih grupa koje u našem centru okupljamo i svakodnevno uspešno edukujemo.
  • DUSANA FINDEISEN's picture
    Thank you. In my view one does not become an active citizen just like that since being an active citizen is not a state but a process depending on constant education, (gaining cognitive competencies) emotions, building attachment....and above all by upgrading or adding common goals and activities . At Slovenian Third Age University, established 35 years ago, as a common endeavour of different generations and different experts and volunteers we are convinced that structures created by citizens having established a clear mission serve as a platform for citizens' activities. Slovenian U3A chose study circle as its basic format with cognitive and activity goals serving local development, Moreover, over the last decade, Slovenian U3A has been conceptualising and dealing with socially engaged education and socially engaged art of older people ( social interaction within educational processes,, carefully selected public sites etc) that often get transformed into social practices where U3A's students act as politicians, active citizens, ethnographers etc for community's well being. Slovenian U3A stages a number of civil dialogues, sets up mutually supported structures and networks for learning and acting ( Each-one-teach-one). Slovenian U3A enacts active ageing on study programmes based on exploratory learning (understanding public space and its role), critical geragogy, silver economy, advocacy, let's become active citizen, critical thinking etc.
  • Elisabetta Cannova's picture
    Thank you for these contributions, and beyond the national programmes or targeted festivals, when working at micro level, and in peripheral areas, real life and civic participation show us a different prospect (how to contrast the fatal attraction of the town). Supporting the local cultural events and festivals in the rural area of my region (Latium) through an informal learning provision targeted to the community’s organisers, we are managing to engage adults in self-directed learning sessions aiming at valorising the cultural heritage, tangible and intangible, of the own communities. I still don’t know if this just started pilot (January ’19) will produce an improved active participation in the society, but I can confirm the fundamental role of the citizens’ associations, formal or informal, motivated by different interests, in our case committed in culture and performing arts, sustainable tourism, and inclusive citizenship. Another core issue in this field experience is the external support of the Municipality and the consensus about the key role of adults’ education… But I’m a lucky woman, the current Major was a teacher!
  • Kristaps Otersons's picture
    Thanks.
    You mentioned Folkemødet in Denmark. In Latvia, we have "Lampa" (lamp) for the 5th consecutive year, the talk or conversation festival where any organisation or individual can bring up a topic to be discussed in the proposed format, be it debates, panel discussion, game or whatever. The overall  condition to participate is to help democracy, to be open, to listen to every opinion. OK, you need also to be topical, And I can read on their website that "eight democracy festivals from the Nordic and Baltic regions, including the Conversation festival LAMPA, and a European-wide festival have joined their forces and established the International Democracy Festivals Association." Nice, this goes further.