chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Espace actualités

Compte-rendu de la conférence européenne „Quel rôle la formation des adultes peut-elle jouer dans l´inclusion sociale ? » du 25 octobre 2018 à Bruxelles

21/11/2018
Langue: FR

C´est sur invitation d´EPALE Belgique, France et Luxembourg qu´a eu lieu en octobre dernier une conférence commune aux trois pays. Celle-ci traitait un sujet plus qu´actuel tant pour les institutions qui s´engagent dans l´inclusion sociale de chacun et de chacune en Europe que pour les formateurs.


Après les courtes présentations de Laure Coudret-Laut (FR), Chantal Fandel (LUX) et Dominique Denis (BE) qui ont salué les 200 invités présents, Eric Mangez, Professeur de Sociologie à l´Université Catholique de Louvain, a, dans son exposé, attiré l´attention du public sur le fait que nous vivons une « accélération du temps » qui influence fortement notre vie quotidienne ainsi que notre système éducatif. Eric Mangez explique que cette accélération du temps est due à la globalisation et résulte en un manque de temps, en un rétrécissement du présent soit en une diminution « du laps de temps où on sait à quoi s´attendre ». Ceci provoque des incertitudes, par exemple sur le choix des choses à apprendre. L´éducation se doit donc d´être maintenant orientée vers les risques possibles au futur et se doit de protéger tout particulièrement les plus vulnérables dans notre société.


Autour d´une table ronde, Michèle Minne (BE), Samia Gholaine (FR) et Raymond Ceccotto (LUX) présentent divers projets qui visent l´accompagnement et la formation de personnes à risque ou sans travail. L´importance de la création de centres de compétences et de ressources ainsi que la nécessité de former ces personnes à la créativité et à l´autonomie sont particulièrement mises en valeur. Pour permettre aux personnes fragilisées de participer pleinement à la vie sociale et de trouver leur place sur le marché du travail, il est indispensable de valoriser leurs compétences:  l´éducation permanente et une formation diversifiée tout au long de la vie sont des soutiens indispensables à cette valorisation ainsi qu´à toute intégration.


/fr/file/helenesajonsvhsolching-gaellegautiernabibbjpghelene_sajons_vhs_olching_-_gaelle_gautier_na_bibb.jpg

Konferenz in Brüssel
Maude Sire (FR), Babsy Poos (LUX) et Jacqueline Pacaud (FR) présentent les possibilités de financement de projets dans le cadre d´Erasmus+ et avec le support du Fonds Social Européen. A partir de 2021, les fonds dédiés à ces programmes seront augmentés.


L´après-midi est consacré à la présentation de divers projets européens. On retiendra le projet « L´intégration dans une société multilingue », financé par le Fonds National Européen qui a été créé avec la coopération du Ministère du Travail et du Ministère de l´Education Nationale au Luxembourg.

Le projet « alphajeux » propose du matériel didactique sur le site de l´Office franco-allemand pour la jeunesse tandis que le projet « ELLE » vise l´alphabétisation et l´amélioration des compétences linguistiques de femmes migrantes.

 

La conférence et une journée bien remplie se terminent par l´annonce des dates de remise de projets :

  • 5 février 2019 pour les projets de mobilités (KA1)
  • 21 mars 2019 pour les partenariats (KA2).

Héléne Sajons, Volkshochschule Olching

                                                                              

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn