chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Espace actualités

EAEA : Conférence annuelle 2019 : Les compétences de la vie quotidienne apportent une approche holistique à l'éducation des adultes

17/07/2019
Langue: FR

Lors de la conférence annuelle, les conférenciers ont été unanimes quant à la nécessité de faire preuve de plus de souplesse et de créativité dans les  offres d'apprentissage, si nous voulons accroître la participation des adultes.

Ils ont également insisté sur l'importance de la notion de plaisir dans l'apprentissage, ainsi que sur la valeur ajoutée d'une approche holistique de l'apprentissage.

Trouver le potentiel caché de chacun

La conférence s'est concentrée sur des sujets tels que les aptitudes à acquérir dans la vie quotidienne et la participation des adultes aux offres de formation.

Anna Nikowska, de la Commission européenne, a présenté les résultats de la dernière enquête sur l'éducation des adultes et de l'enquête sur les forces de travail et a déclaré que la participation à l'apprentissage formel et non formel a généralement augmenté dans les pays de l'UE. De même, la participation à l'apprentissage informel, par exemple l'apprentissage auprès d'amis ou l'apprentissage par les médias, a augmenté, en particulier chez les adultes peu qualifiés.

"Il y a un potentiel caché chez ceux qui participent à l'apprentissage informel et qui veulent apprendre. Nous devons leur tendre la main ", dit Nikowska.

Les employeurs jouent également un rôle important dans l'augmentation de la participation, car les gens passent beaucoup de temps sur leur lieu de travail, mais les employeurs ne devraient pas se contenter de former les employés qui sont déjà hautement qualifiés.

Anna Nikowska a également noté qu'il existe une corrélation claire entre la participation et l'orientation. Les pays qui fournissent de bons conseils ont de meilleurs taux de participation.

Les gens pensent souvent qu'une mauvaise expérience dans l'éducation formelle a un impact sur la participation à l'apprentissage non formel, mais selon les études, cela n'a pas une grande influence. Les raisons les plus importantes pour ne pas participer sont le coût, le manque de temps et la motivation.

Le plaisir pourrait être la clé de l'apprentissage

Lene Rachel Andersen, auteure du livre "The Nordic Secret", a montré à quel point l'éducation libérale des adultes a des racines historiques profondes dans le développement holistique et la démocratie dans les pays nordiques. Andersen a déclaré que l'éducation des adultes devrait aider les gens à s'adapter aux nouvelles réalités, comme elle l'a toujours fait. Plus que jamais, un apprentissage plus large et plus ciblé est nécessaire.

Andersen a utilisé les termes allemands "Erziehung" (élever des personnes) et "Bildung" (éclairer) pour décrire ce que devrait être le but de l'éducation des adultes.

"Si nous n'avons pas accès à la formation, nous ne serons pas en mesure de soutenir les droits de l'homme et la démocratie et de trouver des solutions au changement climatique", a souligné Andersen. "Nous devrions nous demander comment amener les gens à vouloir mieux comprendre. Le plaisir est peut-être la clé, pas les compétences professionnelles."

Se renseigner sur les soins de santé tout en faisant des travaux d'aiguille

"L'approche fondée sur les compétences nécessaires dans la vie courante consiste à élaborer un programme fondé sur les besoins de l'apprenant et à renverser le modèle traditionnel d'enseignement ", a déclaré Gina Ebner, Secrétaire générale de EAEA. D'un point de vue politique, le concept de compétences pour la vie élargit le concept de compétences de base. Alex Stevenson du "Learning and Work Institute" (Royaume-Uni) a déclaré qu'il fallait des moyens plus souples, innovants et créatifs pour apprendre les compétences de base :

"L'une des conclusions du projet de programme d'études pour les citoyens au Royaume-Uni est que certaines des capacités plus larges, comme les compétences en matière de santé et les compétences financières, peuvent fournir un moyen d'enseigner la lecture et l'écriture".

Le "Learning and Work Institute" a utilisé l'approche fondée sur les compétences nécessaires dans la vie courante au Royaume-Uni, et elle faisait également partie du projet "Life Skills for Europe", dans le cadre duquel l'approche fondée sur les compétences nécessaires dans la vie courante a été développée davantage encore dans le cadre de la coopération européenne.

Une approche commune est nécessaire

Au cours de la discussion entre les participants, il a été souligné que les prestataires d'éducation des adultes sont fiers de la diversité dans ce domaine. Toutefois, il y a certains domaines où une approche commune est nécessaire. Les aptitudes à la vie quotidienne pourraient être l'une d'entre elles. Nous devons également nous tenir au courant de l'évolution rapide de notre société, car dans cinq ans, nous aurons peut-être besoin de compétences de vie différentes de celles que nous avons actuellement.

"Les compétences nécessaires dans la vie courante pourraient nous fournir un cadre pour expliquer plus facilement ce que nous faisons dans le domaine de l'éducation des adultes", a déclaré Uwe Gartenschlaeger dans ses derniers mots. "Si nous pouvons continuer à travailler sur ce sujet et le combiner avec le concept inspirant de Bildung, cela pourrait peut-être nous donner plus de visibilité au niveau européen et mondial".

Vous retrouvez tous les détails de la conférence sur le site de EAEA.

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn