chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Espace actualités

Diagnostics croisés d’établissements d’enseignement, de formation professionnelle et de validation des compétences

14/04/2020
par Michèle MOMBEEK
Langue: FR

Sitto Can, Coordinatrice du dispositif "Diagnostics croisés d'établissements d'enseignement, de formation professionnelle et de validation des compétences", a présenté les finalités du projet sur EPALE le 22 juin 2019.

Ce fut également l'occasion de proposer en illustration,le rapport d’activité 2018 de la cellule Diagnostics croisés ainsi que la synthèse des diagnostics croisés du métier de coiffeur réalisés en 2017-2018.

Elle nous rappelle aujourd'hui à l'occasion de la publication du rapport d’activité 2019 de la cellule Diagnostics croisés ainsi que la synthèse des diagnostics croisés du métier de coiffeur réalisés en 2017-2018 et 2018-2019, que "le dispositif Diagnostics croisés consiste à analyser de manière croisée le processus d'évaluation et de certification des acquis d'apprentissage de métiers disposant de profil de formation défini par le Service francophone des métiers et qualifications (SFMQ) et mis en œuvre dans des établissements scolaires, des centres de formation et des centres de validation des compétences".

Elle ajoute que ce dispositif complète et renforce les missions du SFMQ et du Cadre francophone des certifications (CFC) et qu'il permet "de vérifier que le déroulement des épreuves d’évaluation des unités d’acquis d’apprentissages définies par le SFMQ répond bien aux critères du profil d’évaluation du SFMQ. Les diagnostics croisés permettent donc d’assurer la transparence sur l’évaluation des acquis d’apprentissage pour les acteurs du SFMQ".

"La dimension croisée des diagnostics contribue à la transparence et la confiance entre les différents types d’opérateurs (enseignement, formation et validation des compétences). Cette confiance est essentielle pour rendre effective la transférabilité des unités d’acquis d’apprentissage définies par le SFMQ. En outre, pour que les certifications soient positionnées dans le CFC, elles doivent notamment être en adéquation avec les principes qualité du CFC centrés sur la définition des acquis d’apprentissage et leur évaluation, parmi lesquels l’appel à un dispositif d’évaluation externe. L’existence d’un profil de formation développé par le SFMQ et d’un dispositif d’analyse externe tel qu’un diagnostic croisé donne un ensemble de garanties au CFC quant à ses critères d’évaluation et de gestion de la qualité".

Sitto Can conclut en insistant sur l'importance de l'aspect systémique et complémentaire des trois services qui facilite "la transition d’un opérateur à l’autre, en garantissant davantage de lisibilité et de cohérence aux parcours de formation en Belgique francophone".

PDF icondc_rapportactivite2019.pdf

 

PDF icondc_rapports2017-2019_synthesecoiffeur.pdf

 

 

 

 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn