Aller au contenu principal
News
Actualités

Destination Pro : promouvoir la mobilité transnationale comme un outil d’inclusion sociale et professionnelle

Le projet "Promouvoir la mobilité transnationale comme un outil d’inclusion sociale et professionnelle et accessible à tous, et en particulier aux jeunes éloignés de l’emploi - Destination Pro" visait à démocratiser l'accès à la mobilité internationale et faciliter les échanges entre jeunes vivant dans différents pays d'Europe. Il s’agissait plus particulièrement d’offrir des bourses de mobilité Erasmus+ à des jeunes, âgés de 18 à 30 ans, avec moins d'opportunités, résidant dans des quartiers politique de la ville du Val d'Oise et accompagnés par une Mission Locale ou un Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi. Afin que les jeunes franciliens révèlent leur potentiel, ces mobilités prenaient la forme de stages d’une durée de 6 à 26 semaines au sein d’une entreprise partenaire en Europe.

Ainsi, le projet Destination Pro permettait aux jeunes de bénéficier d'une expérience au sein d’une entreprise européenne, dans un cadre sécurisé et sécurisant tout en facilitant l'accès et le maintien à l'emploi et l'ouverture culturelle. Le projet Destination Pro avait également trois sous-objectifs :

1. Sensibiliser les jeunes à la rencontre interculturelle, déconstruire leurs préjugés et stéréotypes sur les cultures des pays participants, établir des échanges intergénérationnels à travers la participation à une activité productive.

2. Favoriser la participation active des jeunes au marché du travail en leur permettant de devenir acteurs de leur projet, en encourageant leur créativité, en renforçant le sentiment de responsabilité à travers des outils et méthodes de l'éducation non-formelle et la formation basée sur le travail.

3. Découvrir le fonctionnement et l’organisation du travail d'une organisation productive étrangère. Les stagiaires gagnaient ainsi de l'expérience et se confrontaient à de nouvelles méthodes de travail.

Pour les candidats, les résultats visés étaient :

- devenir plus autonomes et responsables ;

- améliorer leur maîtrise technique du métier exercé ;

- augmenter leur employabilité au retour (en développant leurs compétences personnelles, professionnelles et sociales) ;

- créer des liens interculturels entre les quatre pays participants.

Les résultats visés par les structures d'envoi et d'accueil :

- gagner en compétences dans l'accompagnement des jeunes avec moins d'opportunités ;

- améliorer la qualité des projets de mobilité ;

- reconnaitre l'intérêt de la mobilité internationale en matière d'insertion sociale et professionnelle ;

- échanger les bonnes pratiques ;

- promouvoir le programme Erasmus+ et les actions de chaque structure ;

- développer l'apprentissage interculturel.

Au final, après 24 mois de projet, malgré la pandémie de Covid-19 qui a stoppé toute mobilité à compter de février 2020, 62 jeunes ont pris part à l’action Destination Pro dont 49 ont bénéficié de bourses de stages à l’étranger, comme suit :

- 18 bourses de 1 mois et demi (environ 6 semaines) :  12 stagiaires en Irlande, 5 en Espagne et 1 en Italie ;

- 18 bourses de 3 mois (environ 13 semaines) : 13 stagiaires en Irlande, 2 en Espagne et 3 en Italie ;

- 13 bourses de 6 mois (environ 26 semaines) : 10 stagiaires en Irlande, 3 en Espagne et 0 en Italie.

Les stagiaires ont réalisé des tâches et des missions en cohérence avec leurs besoins au sein d’entreprises européennes : découverte des métiers, orientation, confirmation de projet et acquisition de compétences, de savoir-faire et de connaissances linguistiques.

Tout au long du projet, les structures d'envoi et d'accueil se sont principalement appuyées sur la méthodologie et les outils de l'éducation non-formelle et de la formation basée sur le travail tandis que la gestion et l'évaluation du projet ont reposé sur des méthodes formelles.

Chaque structure a encouragé et soutenu la mobilisation des participants : elles sont demeurées attentives à leurs envies, compétences et besoins afin d’encourager et d’accompagner au mieux les initiatives et prévenir tout abandon ou rupture.

Les bénéfices à long terme pour les participants, ont été l'augmentation de leur sensibilité aux questions liées à l'interculturalité, le renforcement de leur citoyenneté et identité européennes, une remobilisation dans leur parcours et une meilleure employabilité, une estime de soi restaurée par l'acquisition de nouvelles compétences notamment linguistiques. Les données récentes montrent que 12 mois après leur retour de mobilité, une grande majorité des jeunes ont suivi une formation, trouvé un emploi correspondant à leur projet ou repris des études.

Pour plus d'informations, veuillez contacter l'Association de Gestion des Fonds Européens : contact@agfe95.eu 

Login (1)

Vous souhaitez écrire un article?

N'hésitez pas à le faire!

Cliquez sur le lien ci-dessous et publiez un nouvel article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus