chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Pourquoi les formateurs en éducation permanente devraient-ils envisager de travailler dans les prisons ?

05/07/2019
par NSS UK
Langue: FR
Document available also in: EN

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

Haut du formulaire

 

L’enseignement délivré en prison a fait beaucoup de chemin au cours des dernières années. L’éducation est de plus en plus perçue comme un moyen d’éviter la récidive; les détenus qui sortent avec des qualifications et de nouvelles compétences sont mieux armés pour trouver un emploi qui leur assurera un revenu stable. Le travail de certaines associations caritatives telles que Clink a également permis de faire une énorme différence dans le domaine. Sur le terrain de la prison de Brixton, Clink a ouvert un nouveau restaurant qui forme les détenus à travailler dans le secteur de la restauration et les autorise à servir le public. Le Prisoners’ Education Trust (PET) finance plus de 250 cours d’enseignement à distance permettant aux détenus d’explorer différents centres d’intérêt et de trouver la formation qui leur convient. En 2018, 272 nouveaux apprenants ont ainsi pu suivre une série de modules d’accès à l’Université ouverte et 66 ont eu accès à une formation en éducation physique. Bien qu’une partie de ces cours puissent être dispensés en ligne, de nombreux programmes permettent encore aux détenus de suivre ces formations dans un environnement traditionnel en classe avec un enseignant. Les avantages de l’enseignement en milieu carcéral sont évidents pour les prisonniers, mais quels sont-ils pour les professionnels de l’éducation?

 

 

Travailler avec les personnes les plus désireuses d’apprendre

/fr/file/unlockingcelldoorjpgunlocking_cell_door.jpg

Hand unlocking the door to a prisoner's cell

Les détenus sont souvent conscients de la nécessité d’acquérir des qualifications pour améliorer leur avenir et nombre d’entre eux ont déclaré avoir reçu la majeure partie de leur éducation en prison. En effet, pour les individus qui ont éprouvé des difficultés à l’école ou qui ne se trouvaient pas dans un état d’esprit leur permettant de se concentrer sur leur scolarité, la prison constitue souvent leur meilleure expérience en matière d’éducation. Cela ne signifie nullement que les prisonniers n’auront jamais de comportements perturbateurs ou envie de tout envoyer promener, mais plutôt qu’ils sont susceptibles de s’intéresser à des sujets qui les intéressent, la possibilité d’avoir accès à une carrière professionnelle à leur libération pouvant être une grande source de motivation.

Plus que jamais auparavant, les apprenants des prisons peuvent choisir parmi une grande variété de matières scolaires et professionnelles. Du jardinage aux sciences en passant par la menuiserie et l’anglais, tout est disponible, ce qui permet aux détenus de toujours trouver des cours qui leur conviennent. On a constaté que le domaine de l’éducation des adultes y était bien plus vaste que dans les écoles. Cela peut permettre aux apprenants d’aborder leur formation dans un état d’esprit différent et de se sentir réellement impliqués dans la gestion de leur parcours d’apprentissage.
 

Entendre des opinions diverses

Les enseignants peuvent avoir des difficultés à encourager leurs élèves habituels à exprimer des opinions diverses. Au contraire, les détenus ont souvent moins peur de dire ce qu’ils pensent, même si cela est susceptible d’offenser d’autres personnes. Cela peut sembler intimidant et, bien que les désaccords soient de mise pendant les cours, les formateurs peuvent aussi constater que les débats les plus houleux sont canalisés par les détenus eux-mêmes.  

La presse a récemment fait état du manque de diversité des points de vue exprimés parmi les élèves et les enseignants, les journalistes décrivant le déclin de l’individualité dans la pensée critique et la fin de l’institution scolaire comme un tremplin pour la politique. Il n’est pas si simple d’harmoniser les opinions en prison; de nombreux détenus ont des idées bien arrêtées qui, dans certains cas, ont contribué aux circonstances qui les ont menés là où ils sont. Ces opinions peuvent se révéler difficiles à contester, mais c’est justement cela, le débat. Si vous êtes à la recherche d’échanges intéressants entre des individus aux points de vue très variés, l’éducation en milieu carcéral est faite pour vous.
 

 

Construire des relations dans des groupes de plus petite taille

/fr/file/booksinprisonjpgbooks_in_prison.jpg

Books on a table in a prison

Les enseignants se plaignent souvent de la taille des classes; dans un grand groupe, il est difficile d’accorder à chacun une attention adéquate et d’établir des relations avec les élèves. De plus, les perturbations sont susceptibles d’être plus importantes, car les élèves ont plus de possibilités de se distraire mutuellement. En milieu carcéral, les classes excèdent rarement les huit étudiants, ce qui permet aux enseignants de communiquer plus facilement avec chacun d’entre eux et d’accorder une attention particulière à ceux qui en ont besoin. Les avantages tirés de l’enseignement reçu se manifestent aussi plus facilement dans un petit groupe dans la mesure où l’enseignant peut constater plus rapidement et clairement les progrès de ses élèves.

Les rapports entre les détenus et leurs enseignants sont essentiels à la réussite. Les prisonniers ayant souvent connu des expériences éducatives difficiles, il est important pour eux de sentir qu’ils peuvent faire confiance à leurs enseignants pour faire les meilleurs choix en gardant toujours les intérêts de leurs élèves à cœur. Les éducateurs doués de beaucoup de compassion et désireux d’établir des relations constructives avec leurs élèves auraient toute leur place dans le domaine de l’éducation pénitentiaire.
 


Bien sûr, travailler dans une prison n’est pas une promenade de santé, les enseignants doivent faire preuve de résilience pour faire face à la détresse émotionnelle dont ils sont témoins, préparer des cours qui ne peuvent pas être aussi facilement modifiés à la dernière minute (à cause du manque de ressources, comme l’accès à Internet qui peut être facilement obtenu en dehors, mais pas à l’intérieur) et comprendre les limites de la relation prisonnier-enseignant. Toutefois, les personnes capables de supporter la pression en milieu carcéral trouveront certainement leur travail incroyablement gratifiant. Les formateurs en éducation permanente intéressés par les postes proposés en prison peuvent effectuer une recherche sur des sites d’emploi ou contacter directement des associations caritatives telles que The Prisoners’ Education Trust.

/fr/file/wandsworthprisonjpgwandsworth_prison.jpg

Exterior shot of entrance to HMP Wandsworth

 

Vous pourriez également être intéressé(e) par :

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn