chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

L’enseignement et la formation professionnels au service du développement des communautés locales en Géorgie

30/11/2017
by Raffaela Kihrer
Langue: FR
Document available also in: EN DE IT PL ES HR

En octobre 2017, des représentants de DVV international et de l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA) ont effectué une visite d’étude au centre de formation des adultes de Koda, en Géorgie. Grâce à ses différents programmes de formation des adultes et à ses cours de formation professionnelle, ce centre est devenu une source importante d’acquisition de nouvelles compétences et de perfectionnement pour les habitants de la ville.

«Notre centre de formation des adultes est au cœur du développement de la communauté de notre ville», explique Galina Okropiridze, directrice du centre de formation des adultes de Koda. La plupart des habitants de Koda appartiennent à une communauté de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays. On estime qu’il existe 250 000 personnes déplacées en Géorgie, soit environ 5 % de la population du pays.

«Les années 90 ont été une période très difficile pour nous, car de nombreux Géorgiens ont quitté le pays pour rechercher un emploi et une vie meilleurs», explique Mme Okropiridze. «Les communautés locales ont non seulement souffert de cette perte de main-d’œuvre, mais aussi de la disparition de la cohésion sociale qui unissait les familles et les communautés».

Koda, une petite ville au sud de Tbilissi, a été doublement touchée par ces mutations sociétales, car elle a également accueilli des personnes déplacées provenant d’autres régions du pays. Suite aux conflits armés en Abkhazie et en Ossétie du Sud, des personnes ont quitté ces régions pour se rendre dans d’autres parties du pays.

«Ces communautés vivaient très isolées du reste de la population locale. Pour leurs habitants, les perspectives d’instruction et les possibilités d’occuper un emploi qualifié étaient très limitées», explique Dalia Santeladze, directrice de pays de DVV International en Géorgie. Afin de répondre aux besoins d’apprentissage des personnes déplacées, au milieu des années 2000, DVV International a commencé à créer, en collaboration avec des partenaires locaux, des centres de formation des adultes dans les zones rurales.

Aujourd’hui, il en existe dix en Géorgie et trois autres sont prévus. «Ce bâtiment nous a été fourni par la municipalité», explique Mme Okropiridze à propos du centre de formation des adultes de Koda. «Nous l’avons rénové avec l’aide de membres de la communauté locale. Et la population se l’est complètement approprié».

Les centres de formation des adultes proposent des «programmes de formation». Il s’agit de cours d’éducation non formelle pour adultes et de programmes d’enseignement et de formation professionnels. «Ici, nous plaidons non seulement en faveur d’une approche globale de l’apprentissage tout au long de la vie, mais nous la mettons en œuvre dans toutes les activités éducatives», explique Mme Santeladze. Les apprenants peuvent suivre des cours d’enseignement et de formation professionnels, notamment dans les domaines de la couture, du bâtiment, de l’agriculture, de la fabrication de meubles, de la coiffure, de la cuisine et de la pâtisserie, ainsi que de nombreux autres cours présentant un intérêt pour les communautés et l’économie locales.

/fr/file/koda-adult-learning-centreKoda Adult Learning Centre

Koda Adult Learning Centre

Parallèlement, le développement personnel des apprenants joue un rôle central. Le centre de formation des adultes de Koda assure l’éducation civique au moyen de débats en cours, de réunions avec des responsables politiques locaux et de consultations juridiques. En outre, ce centre organise des actions culturelles et propose des sorties permettant aux apprenants d’assister à des événements culturels. Les cours d’éducation à la santé et d’éducation financière, qui constituent le troisième pilier de l’offre de développement personnel, sont très demandés. Des cours favorisant le développement personnel et professionnel, tels que des cours dans le domaine des TIC et des langues, complètent le programme.

«L’un des principaux objectifs de l’intégration de l’éducation non formelle pour adultes et des cours d’enseignement et de formation professionnels est de promouvoir l’esprit d’entreprise. Il est impossible de créer ou de diriger une entreprise sans compétences sociales ou créatives, que ce soit en Géorgie ou ailleurs», a déclaré Mme Santeladze. Elle ajoute par ailleurs que cette approche a considérablement contribué à la création d’entreprises et d’emplois dans les régions où les centres de formation des adultes sont implantés. Des entreprises sociales ont également commencé à être créées dans les centres dans l’objectif de parvenir à l’autonomie financière. Ces entreprises sociales comprennent, entre autres, un atelier de couture et de production de miel, un café ainsi qu’un atelier de recyclage et de surcyclage pour l’électronique domestique.

/fr/file/koda-centre-timetableKoda Centre Timetable

Koda Centre Timetable

Le personnel du centre de formation des adultes de Koda s’enorgueillit du calendrier des cours et des installations qui accueillent les formations et les ateliers. «Tous les âges sont représentés, des enfants aux personnes âgées», explique Mme Okropiridze. «Notre apprenante la plus âgée, qui est maintenant aussi formatrice, a plus de 80 ans. Elle donne des cours de matelassage et de capitonnage». Alors qu’au début du projet, les formateurs et les éducateurs venaient d’autres villes, ils sont maintenant tous issus de la communauté locale, grâce à un programme de renforcement des capacités destiné aux nouveaux formateurs et éducateurs. La plupart d’entre eux étaient auparavant des apprenants du centre.

À mesure que les centres d’apprentissage se développent, les groupes d’apprenants qui fréquentent les cours se diversifient. «De nos jours, les apprenants viennent de tous les horizons», explique Mme Okropiridze. Depuis la création des premiers centres de formation des adultes en Géorgie en 2006, ces derniers ont accueilli plus de 60 000 personnes et leur nombre ne cesse d’augmenter. Mme Santeladze conclut la visite par ces mots: «Nos centres de formation ne sont pas de simples lieux d’apprentissage: ce sont des espaces de rencontre pour l’ensemble de la population locale. Ce n’est pas pour rien que notre slogan est: "Améliorer les conditions de vie"».

Les centres de formation des adultes de Géorgie ont été fondés par DVV International, avec le soutien financier du ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement et de l’Union européenne. Actuellement, tous les centres sont membres de la plateforme nationale GAEN, le Réseau géorgien de formation des adultes (Georgian Adult Education Network) fondé en 2014. Et depuis 2015, ils sont membres de l’Association européenne pour l’éducation des adultes.


Raffaela Kihrer travaille dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie et de la formation des adultes au niveau de l’UE depuis 2013. En tant que chargée de mission à l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA), elle promeut les valeurs de l’éducation et de l’apprentissage non formels pour adultes par l’intermédiaire d’activités de plaidoyer et d’information au niveau européen. Mme Kihrer s’intéresse particulièrement au domaine de l’éducation à la citoyenneté et porte la voix de l’éducation non formelle pour adultes au sein du groupe de pilotage sur l’éducation à la citoyenneté à l’échelon mondial de Concord Europe.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 3 sur 3
  • Portrait de Laura Austen-Gray
    Lovely to hear your capacity building programme is successfully helping some of the learners to become trainers and educators themselves. The best of luck to the social enterprises in the centres to become financially self-sustained. Thanks for the inspiring article! 
  • Portrait de Monika Gromadzka
    Normal 0 21 false false false PL X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

    Jako osoba związana z andragogiką cały czas zafascynowana jestem aktywnością edukacyjną człowieka. Dlaczego podejmuje działania edukacyjne, dlaczego z nich rezygnuje, co skłania go do zaangażowania się w nową rolę w swoim czasie wolnym itd. Dlatego wszelkie przejawy właśnie takiego dowolnego uczestnictwa są dla mnie niebywale frapujące. Trochę ubolewam, że w Polsce w małych miasteczkach mało jest takich miejsc, gdzie za darmo albo za niewielką opłatą można rozwijać swoje umiejętności, ale też i pasje. Może więcej relacji (takich jak ta z Gruzji) z innych krajów, jak również przedstawienie rozwiązań organizacyjnych i technicznych   wspomoże rozwój polskich centrów edukacji dorosłych szczególnie w małych miejscowościach.

  • Portrait de InaWORD GAD
    InaWord is a Foreign Language learning Institute in Chennai. We conduct classes for several languages - German language course, French classes, Spanish language, Japanese classes, Mandarin Chinese classes and English classes.