Aller au contenu principal
Blog
Blog

Véronique Berthollet partage avec la communauté un récit tout droit venu de Belgique

"L'idéal aurait été d'organiser des cours en ligne sur la plateforme Zoom pendant la période de confinement, mais notre public est constitué d'adultes qui ont peu d'expérience de l'école et qui vivent dans une situation précaire. La majorité d'entre eux n'a pas accès à un ordinateur."

Véronique Berthollet

 

[Cet article a été initialement publié en anglais, traduit en français par EPALE France].

 

Je m'appelle Véronique Berthollet et j'enseigne aux migrants adultes le français langue étrangère (FLE) à Partenariat Dplus à Schaerbeek et à Saint Josse (Bruxelles). J'ai découvert EPALE grâce à un e-mail du ministère de la Communauté française de Belgique.

L'idéal aurait été d'organiser des cours en ligne sur la plateforme Zoom pendant la période de confinement, mais notre public est constitué d'adultes qui ont peu d'expérience de l'école et qui vivent dans une situation précaire. La majorité d'entre eux n'a pas accès à un ordinateur.

Il y a deux ans, nous avons créé un groupe Facebook où nous partagions les vidéos visionnées en classe afin que les apprenants puissent les revoir à leur rythme. Nous utilisions cet espace pour envoyer de courtes vidéos FLE depuis YouTube tous les jours de la semaine, y compris pendant les vacances de Pâques, afin que les élèves puissent revoir les points déjà abordés en classe.

Nous avons alors décidé, en accord avec les apprenants, de programmer des sessions vidéo sur Messenger plusieurs fois par semaine afin que les apprenants puissent avoir une chance de pratiquer activement la langue et donc de ne pas oublier ce qu'ils ont appris. C'était également l'occasion pour eux de communiquer entre eux et avec le professeur.

Le confinement est source de stress pour de nombreux apprenants.

Malgré des revenus parfois stables, il se retrouvent tout de même isolés. Certains ne peuvent même pas sortir pour prendre l'air avec leurs enfants et laissent à leur conjoint le soin de faire les courses de première nécessité. Il était donc important, non seulement d'un point de vue pédagogique mais aussi d'un point de vue humain (social), de renouer un contact plus direct avec notre public. Nous avons d’abord planifié des cours sur WhatsApp. Mais ce n’était pas idéal, car les appels vidéo sur WhatsApp sont limités à quatre personnes.Fin avril, le nombre maximum de participants à un appel de groupe WhatsApp a été porté de quatre à huit, nous permettant ainsi de créer un groupe pour nos cinq apprenants débutants qui, pour des raisons personnelles, n'avaient pas Facebook et ne souhaitaient pas ouvrir de compte. Pour ce qui est des groupes Messenger, nous avons divisé la classe en deux car il était difficile de travailler avec plus de huit participants.La taille des écrans de téléphone compromet l’affichage des 14 ou 16 apprenants et les travaux de groupe ne sont pas aussi fluides que sur Zoom. Dans un grand groupe, le temps de parole de chaque apprenant est réduit.À Partenariat Dplus, les cours sont basés sur la communication et l’interaction.

Nous utilisons des supports pédagogiques tels que des jeux de société sur la grammaire et le vocabulaire, nous encourageons le travail en duo, les apprenants se déplacent dans la salle pour faciliter les échanges.

Le travail en ligne ne permet pas tout cela, c’est pourquoi nous avons dû nous adapter et trouver de nouvelles façons d’animer les cours. Avec une tablette, les apprenants auront plus de facilité à s'adapter aux cours en ligne. Ils pourraient recevoir des photos, des documents, des exercices et les ouvrir sur un écran suffisamment grand, tout en visionnant la vidéo sur leur téléphone. L'écran du Smartphone étant plus petit, il est difficile d'avoir une vue d'ensemble du document. L’idéal pour cela serait d’avoir une tablette avec une carte SIM ou un abonnement Internet. Comme ce n'est pas possible, nous envoyons des documents (photos, dessins, vidéos) via Messenger pour prévenir les apprenants à l'avance des sujets qui seront abordés lors des cours. Nous envoyons les supports chaque jour avant le cours afin que chacun ait le temps d’en prendre connaissance.

Nous consacrons beaucoup de temps à la recherche de supports pédagogiques exploitables en ligne et adaptés au niveau des apprenants. Nous utilisons les ressources du site « Les Zexperts »mais, bien que certains d'entre eux aient été récemment adaptés pour une utilisation en ligne, ils sont parfois difficiles à utiliser sans ordinateur et doivent être adaptés à nouveau pour nos cours (ils sont parfois trop longs ou trop difficiles). En d’autres termes, nous devons en sélectionner certains, les copier sur un document, puis faire une capture d'écran avant de les envoyer sur Messenger. Le document doit donc être relativement succinct et ne pas dépasser deux pages pour que les apprenants puissent s'y référer pendant le cours.Après chaque cours, nous envoyons quelques exercices qui reprennent les points qui ont été abordés ce jour-là. Les apprenants peuvent envoyer leurs réponses depuis leur compte Messenger personnel ou attendre que nous corrigions l'exercice ensemble au début du cours suivant. Nous avons choisi de consolider et de développer ce que les apprenants avaient déjà vu au cours des mois précédant le confinement, car il était difficile dans ces conditions d'étudier de nouveaux éléments et d'essayer de comprendre, de structurer et de produire du nouveau support.Ces cours en ligne furent une expérience intéressante et ont permis aux apprenants d'approfondir leurs connaissances, de maintenir leur niveau de français et de ne pas oublier leurs acquis.

Toutefois, pour notre public, rien ne peut remplacer les leçons en « face à face » et les échanges directs dont le langage corporel et les expressions du visage font partie intégrante.

 

Login (5)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus