Aller au contenu principal
Blog
Blog

Validation de l’apprentissage non formel et informel: une approche globale en Écosse

Andrew McCoshan, le coordinateur thématique d’EPALE en charge de la qualité, étudie les pratiques mises en œuvre en Écosse et constate qu’elles présentent de l’intérêt pour les professionnels d’autres pays.

Andrew McCoshan, le coordinateur thématique d’EPALE en charge de la qualité, étudie les pratiques mises en œuvre en Écosse et constate qu’elles présentent de l’intérêt pour les professionnels d’autres pays.

Par rapport à de nombreux autres pays, l’Écosse dispose d’une approche bien développée en matière de validation de l’apprentissage non formel et informel (ou de validation des acquis de l’expérience - VAE) qui remonte à plusieurs années.  Trois aspects ressortent particulièrement:

  • La VAE est intégrée dans le «Scottish Credit and Qualifications Framework» (SCQF ou Cadre des unités capitalisables et des certifications de l’Écosse);
  • Le recours à la VAE est encouragé et soutenu grâce à la mise à disposition de lignes directrices et de ressources;
  • Le type de soutien dont les apprenants ont besoin est clairement défini: aide.

 

Intégrer la VAE dans le système

La VAE fait partie intégrante du «Scottish Credit and Qualifications Framework» (SCQF ou Cadre des unités capitalisables et des certifications de l’Écosse): 6 des 25 principes relatifs au SCQF concernent la VAE, comme le signale le manuel du SCQF. Ces principes spécifient que la VAE doit concerner l’apprentissage et pas seulement l’expérience; que les certifications et les programmes d’apprentissage liés au cadre des certifications doivent permettre de faciliter et de promouvoir la reconnaissance des unités capitalisables dans le cadre de la VAE; et que les unités capitalisables du SCQF acquis dans le cadre de la VAE ont la même valeur que celles de l’apprentissage formel. Ils précisent également que les procédures d’évaluation et de suivi de la VAE doivent être intégrées dans les procédures de qualité existantes.  Les principes fondamentaux de la VAE y sont également présentés, tel qu’indiqué dans l’encadré ci-dessous.

 

 Principes fondamentaux de la VAE en Écosse

La VAE doit être...

centrée sur l’apprenant: il doit s’agir d’une passerelle et non pas d’un obstacle qui entrave l’apprentissage. Les besoins de l’apprenant sont primordiaux;

accessible: elle doit concerner tous les apprenants, quel que soit leur niveau. Des conseils et des orientations appropriés doivent être fournis. Ses processus doivent être faciles à comprendre et à mettre en œuvre. La VAE doit s’inscrire dans l’offre de formation;

souple: elle doit s’adapter à l’ensemble des besoins d’apprentissage, des objectifs et des expériences;

fiable, transparente et cohérente, afin de générer un sentiment de confiance à l’égard des résultats.

dotée d’un système d’assurance qualité: la VAE doit être soutenue par des mécanismes d’assurance qualité. Des intervenants doivent être à la disposition des apprenants afin de les aider à mener une réflexion sur leur expérience et à définir ce qu’ils ont appris.

Source: outils pour la VAE, pages 9 et 10.

 

Soutenir les prestataires de VAE

Outre ces aspects, les prestataires de VAE et les apprenants bénéficient d’une aide dans le cadre d’un partenariat avec le SCQF. Le site web du SCQF propose des conseils aux employeurs, aux apprenants et aux établissements d’enseignement. Un outil de VAE oriente les personnes ou les organisations vers les informations pertinentes en fonction du type d’apprentissage à valider et du type de résultat souhaité par la personne qui sollicite la VAE (par exemple l’obtention d’une unité capitalisable pour une certification ou l’accès à d’autres programmes d’apprentissage). Outre cette aide en ligne, des ateliers d’initiation sont régulièrement offerts aux apprenants et aux professionnels.  Il existe aussi un réseau du SCQF consacré à la VAE.

 

Définir clairement ce qu’implique le rôle d’aide

L’aide comprend aussi une série d’outils: Faciliter la validation des acquis de l’expérience. Ce manuel de 58 pages comporte des documents d’orientation destinés aux apprenants et des idées d’activités à proposer aux personnes qui souhaitent valider leurs acquis de l’expérience. Le contenu de ce manuel a été élaboré dans le cadre d’un projet financé par le programme Socrates. Il convient de souligner que cette série d’outils insiste sur le rôle de l’aide apportée dans le cadre de la VAE. C’est essentiel car les apprenants doivent effectuer une présentation orale et/ou écrite sur les compétences et les connaissances qu’ils ont acquises en dehors de l’apprentissage formel. Ce travail les oblige à mener une réflexion sur leur expérience et à définir ce qu’ils ont appris, ce qui nécessite l’aide d’un intervenant.

Parmi les principaux rôles de l’intervenant, citons:

  • fournir aux apprenants des informations et des conseils sur la VAE;
  • aider les apprenants à comprendre comment tirer des enseignements de leur expérience et à assimiler le processus de la VAE;
  • aider les apprenants à comprendre la relation entre leur apprentissage non formel et informel et les acquis pédagogiques associés à la certification ou au programme d’apprentissage qu’ils visent. 

Les intervenants doivent non seulement être des acteurs éducatifs mais ils peuvent aussi agir en tant que responsables opérationnels, superviseurs, tuteurs ou collègues expérimentés.

 

Les secrets de la réussite

En Écosse, une approche globale est clairement adoptée en ce qui concerne la validation.  Elle fait non seulement formellement partie du système des unités capitalisables et des certifications, mais il est aussi reconnu que la généralisation du recours au processus de validation nécessite un soutien pratique et une définition claire de la meilleure façon d’aider les apprenants. Ce n’est sans doute pas un hasard si ce programme met fortement l’accent sur la collaboration entre l’ensemble des parties prenantes. Voilà bien un autre enseignement important à tirer de l’Écosse.

Andrew McCoshan travaille dans le domaine de l’éducation et de la formation depuis plus de 25 ans. Il se spécialise depuis plus de 10 ans dans les études et les évaluations dans le domaine de l’élaboration des politiques pour l’UE. M. McCoshan est actuellement consultant indépendant et un expert de l’ECVET pour le Royaume-Uni. Il a également été expert de la qualité pour le Réseau transnational d’apprentissage du FSE sur la mobilité des jeunes et des jeunes adultes issus des milieux défavorisés.

Login (4)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus