chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Recommandations de l’UNESCO pour la conception de solutions numériques inclusives et le développement des compétences numériques

18/01/2019
by Camille POIRAUD
Langue: FR
Document available also in: EN LV HR SL DE PL HU EL CS RO

/fr/file/unesco-recommendationsUNESCO Recommendations

UNESCO Recommendations

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

Auteur : Simon Broek

 

Le coordinateur thématique d’EPALE Simon Broek commente les dernières recommandations de l’UNESCO et de Pearson pour la conception de solutions numériques inclusives et le développement des compétences digitales, et réfléchit à la manière de les appliquer au domaine de l’apprentissage des adultes.

L’UNESCO et Pearson ont récemment publié des recommandations à appliquer dans le domaine des solutions numériques afin de lutter contre l’exclusion digitale. Ces lignes directrices se concentrent sur l’exclusion numérique des personnes peu alphabétisées et peu qualifiées à travers le monde. Elles sont destinées aux fournisseurs de solutions numériques, aux organisations d’aide au développement, aux agences gouvernementales participant à la conception et au développement de solutions numériques et aux décideurs qui utilisent ces recommandations pour l’élaboration de politiques inclusives et de cadres réglementaires.

Bien qu’elles ne se concentrent pas spécifiquement sur « l’Europe » ou sur « les adultes », elles peuvent toutefois se révéler très pertinentes dans ces contextes. De plus, l’environnement numérique exige de plus en plus de tous les Européens qu’ils soient en mesure de travailler, vivre, apprendre et communiquer en ligne. En effet, sans ces compétences, il n’est guère possible, de nos jours, de participer pleinement à la société, et ceux qui ne les possèdent pas courent le risque d’être marginalisés.

L’UNESCO propose donc les lignes directrices suivantes, qui constituent un ensemble de recommandations visant à accroître l’inclusion numérique des personnes peu alphabétisées et peu qualifiées :

1. Concevoir le programme avec les utilisateurs en se concentrant sur leurs besoins et sur le contexte

Il est essentiel d’avoir une connaissance approfondie des utilisateurs cibles et de suivre des pratiques éprouvées pour concevoir des programmes avec (et non pour) eux, de manière à pouvoir répondre à des défis spécifiques. Cela implique :

  1. De comprendre les utilisateurs et leur écosystème
  2. De suivre les meilleures pratiques en matière de conception centrée sur l’utilisateur
  3. D’être conscient des défis à relever lors de la conception d’un programme avec un public peu qualifié et peu alphabétisé

 

2. Se concentrer sur les aptitudes et compétences numériques des utilisateurs

Cela peut paraître évident, mais il est toujours important de rappeler que les solutions doivent être élaborées en fonction des connaissances des utilisateurs et de leur aisance en matière de technologie. Cela implique :

  1. De favoriser le développement des aptitudes et des compétences numériques des utilisateurs
  2. D’effectuer une analyse et un suivi des aptitudes et des connaissances numériques des utilisateurs

 

3. Assurer la clarté et la pertinence du contenu pour un public peu qualifié et peu alphabétisé

De manière générale, les contenus fonctionnent mieux lorsqu’ils sont simples et que le public cible leur accorde sa confiance. À cet égard, un contenu créé par les utilisateurs finaux eux-mêmes peut se révéler être un atout précieux. Cela implique :

  1. D’élaborer une stratégie de contenu afin de répondre aux besoins des utilisateurs
  2. De créer un contenu simple, clair et suscitant la confiance
  3. De concevoir des contenus pour un usage numérique collectif ou médiatisé

 

4. Utiliser les médias appropriés et adapter l'interface à un public peu qualifié et peu alphabétisé

Les solutions numériques auront un meilleur impact auprès d’un public peu alphabétisé et peu qualifié si elles utilisent plusieurs médias de manière appropriée, en fonction des capacités des utilisateurs et de leur contexte technologique. Cela implique :

  1. D’envisager d’utiliser divers médias et méthodes adaptés aux utilisateurs peu qualifiés et peu alphabétisés
  2. De concevoir des solutions permettant de faciliter au maximum l’utilisation des technologies pour des utilisateurs peu qualifiés et peu alphabétisés

 

5. Fournir une formation initiale ainsi qu’un soutien continu

Il existe un réel besoin dans le domaine de la formation et du soutien aux utilisateurs peu alphabétisés qui entrent pour la première fois en contact avec les solutions numériques (processus d’intégration) et qui, par la suite, continueront à les utiliser. Cela implique :

  1. D’intégrer une dimension de soutien dès la conception de la solution numérique
  2. De maximiser les relations humaines lors de la formation et du soutien

 

6. Assurer un suivi, une évaluation et une amélioration permanents

L’analyse de l’utilisation des données est essentielle à une gestion efficace du système. En effet, elle permet de savoir si les objectifs du projet et de l’utilisateur sont respectés et, dans le cas contraire, d’identifier les modifications nécessaires. Cela implique :

  1. De s’assurer que des données appropriées sont recueillies et traitées de manière sûre et responsable
  2. D’inclure toutes les parties prenantes dans l’analyse des données

 

Embarquer pour un voyage d'apprentissage ?

Ces recommandations respectent clairement les principes de l’apprentissage des adultes, à savoir une conception avec les apprenants, un niveau adapté à leurs compétences ainsi qu’un soutien humain et un suivi continu.

Cela étant dit, ces lignes directrices pourraient davantage souligner que, grâce à l’apprentissage, ces adultes s’engagent dans une aventure qui va bien au-delà d’un parcours de formation spécifique. Pour ce faire, il faut établir un lien entre la trajectoire d'apprentissage et les moyens formels, non formels et informels de continuer à apprendre. Bien trop souvent, les solutions numériques servent à « combler » un déficit de compétences spécifique sans que cela soit lié à des connaissances déjà présentes (mais peu développées) ou à d’autres lacunes du groupe cible. Par conséquent, les cours devraient faire clairement ressortir les possibilités d’apprentissage qui peuvent compléter la formation.

Je suis sûr que les utilisateurs d’EPALE pourront soumettre des réflexions intéressantes concernant ces recommandations et peut-être des exemples pertinents à partager avec l’UNESCO et les autres adhérents d’EPALE.

Accédez au rapport complet

Que pensez-vous des nouvelles recommandations ? Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 3 sur 3
  • Portrait de Jean Pierre Candiotti
    Hi, thanks for sharing. Could you point me to a research, work or list of digital skills. thanks if possible please email to jeanpierrecandiottibustamante at gmail.com thanks and best regards from sweden
  • Portrait de Simon BROEK
    Please take a look at:
    /en/resource-centre/content/adult-learners-digital-learning-environments
    Or search for related resources at EPALE.
    Another source could be DigCom 2.0:
    Hope it is of help!
  • Portrait de Jolanta_ Zastavnaja_
    Atbalstu šīs vadlīnijas, jo tiek domāts par mazizglītotiem 
    un mazkvalificētiem pasaules iedzīvotājiem. Manuprāt, UNESCO un 
    Pearson izveidotās vadlīnijas palīdzēs nesašķelt sabiedrību, bet vienot to neatkarīgi no sociālā slāņa,
     ar digitālās platformas izmantošanas prasmēm. Piekrītu, par papildinošajiem elementiem vadlīnijās,ņemot vērā, šīs sabiedrības vajadzības un vēlmes, pieļauju, ka kursus beidzot tik tiešām būtu janoprecizē, kādas ir un varētu būt mācību iespējas tālāk, lai būtu jēgpilna mācīšanās, nezustu motivācija, bet gan izglītojamie redzētu tam jēgu un justos ieinteresēti.