chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Blog

STE(A)M, APPRENDRE ET ENSEIGNER PAR L’APPRENTISSAGE

26/07/2017
par CEPA PEDRO MART...
Langue: FR
Document available also in: EN

 L’un des sujets brûlants du moment dans le domaine de la formation des enseignants au niveau européen est l’enseignement des sciences par la méthodologie innovante STEM.

Cette méthode place les étudiants en situation d’essayer de résoudre des problèmes réels en mettant en application des connaissances scientifiques. De plus, elle s’ajuste à certains aspects déterminants, comme l’investissement que les apprenants peuvent mettre dans le projet, la représentation qu’ils ont du phénomène scientifique ou le temps disponible. Pour cela, les apprenants doivent travailler par groupes, dans lesquels différentes affinités, expériences et personnalités sont bien mélangées pour qu’ils puissent apprendre les uns des autres.

Les enseignants de l’équipe STEM sont responsables de programmer et présenter le travail. Il est important que les élèves considèrent leur enseignant comme une personne de référence pour atteindre leurs objectifs. Les enseignants impliqués doivent donc savoir comment mettre en œuvre des dynamiques de groupe qui les aident à travailler de la manière la plus appropriée.

Quand le temps est écoulé, chaque équipe présente son travail au groupe. Ce qui importe ce n’est pas que le résultat soit correct mais ce que les étudiants apprennent au cours du processus. Avec cette méthodologie, les étudiants ne finissent pas seulement un projet mais ils utilisent aussi de nouveaux outils technologiques et acquièrent des compétences aussi essentielles les unes que les autres (dessin de croquis, calculs mathématiques, nouveaux matériaux, ébauches de conclusion, travail en équipe).

/fr/file/img0898jpgimg_0898.jpg

Nous avons eu la chance de trouver à Lisbonne un programme attractif qui ajoutait une lettre de plus à cette nouvelle méthode. Ainsi, nous avons assisté à une session STE(A)M pour tenter de joindre l’Art aux matières scientifiques. Suite à notre expérience Erasmus à Lisbonne, nous voulons partager avec la communauté éducative une partie de ce que nous avons appris et également faire progresser l’utilisation qu’il est possible d’en faire dans l’enseignement de base pour les adultes.

Nous avons pu vérifier que cette nouvelle méthodologie était appliquée avec succès dans différents pays de l’Union européenne comme la Belgique, la Croatie, la Roumanie, le Liechtenstein, Chypre et l’Estonie. Nous, les enseignants, avons partagé nos pratiques dans le cadre de l’apprentissage par projets dans nos centres. Elles consistent à prendre conjointement des initiatives d’approche interdisciplinaire qui favorisent un dialogue entre les sciences naturelles, la technologie, l’ingénierie, l’art et les mathématiques, disciplines dont sont tirées les initiales qui forment le nom de la méthode STE(A)M.

En ce qui nous concerne, nous avons eu la chance de nous trouver dans la situation de devoir relever le défi de finir un projet complexe pour lequel beaucoup d’entre nous pensaient ne pas être du tout préparés. Les résultats ont été fantastiques pour tous. En même temps que nous découvrions et expliquions nos pratiques antérieures, nous nous sommes mis dans la peau de nos étudiants et avons réalisé notre propre projet STE(A)M. Cela nous a permis d’observer de l’intérieur les avantages d’une telle méthode : l’exploitation des points communs entre ces cinq matières, l’usage d’outils technologiques et surtout la mise en situations de la vie quotidienne qui favorise le processus d’enseignement et d’apprentissage.

La méthode STEM est basée sur l’apprentissage par l’action, nous avons appliqué ce processus lors de notre expérience au Portugal. Nous sommes partis d’un problème réel de la vie quotidienne des habitants de Lisbonne : les embouteillages sur le Pont du 25 avril. Et, en équipes, nous avons dû élaborer une solution qui permettait un trafic plus fluide.

En procédant de cette manière, un adulte apprend à calculer ou à monter une vidéo pour la présentation finale. Le bénéfice le plus spectaculaire de cette méthode est la découverte de compétences personnelles qui, d’une manière ou d’une autre, aident l’équipe à obtenir un meilleur résultat. Au bout du compte, nous occupons tous un rôle important dans la prise de décision, la conception, l’exécution ou la présentation finale. La satisfaction du travail accompli collectivement constitue la récompense finale.

/fr/file/20170306135129jpg-020170306_135129.jpg

Suite à notre expérience STE(A)M, et l’application de cette méthode par nos collègues de l’enseignement primaire et secondaire, nous constatons qu’elle a toute sa place dans la formation pour adultes. D’un côté, les étudiants adultes ont besoin de percevoir l’utilité de ce qu’on leur enseigne et de sentir qu’ils peuvent être autonomes et indépendants. D’un autre côté, ils doivent pouvoir intégrer leurs expériences précédentes – travail, mariage, enfants – dans l’acquisition de nouvelles connaissances par une dynamique qui donne du sens à leur propre apprentissage.

Dans certains cas, des enseignants rencontrent la nécessité de déconstruire des connaissances antérieures qui forment une partie de l’imagination collective de nos étudiants adultes, parce qu’elles sont contredites par la connaissance scientifique que nous voulons transmettre. Sur ce point, nous considérons que la méthodologie STE(A)M peut nous aider d’abord dans cette déconstruction de quelques idées reçues et ensuite dans la construction des nouveaux savoirs, grâce au caractère pratique et au renforcement de l’autonomie qui en sont les piliers.

Il est intéressant de tirer parti de la très grande diversité d’étudiants présents dans un centre de formation pour adultes, particulièrement au moment d’établir les équipes de travail. Nos élèves possèdent des expériences très différentes et une connaissance antérieure qui pourraient enrichir les résultats de tout projet de travail.

Pour appliquer cette nouvelle méthodologie dans la formation pour adultes, trois conditions seulement doivent être remplies : une formation initiale des enseignants, la volonté de former une équipe STE(A)M, et une organisation adaptée du centre. Pour le reste, il s’agit d’innover selon l’inspiration. 

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn