Aller au contenu principal
Blog
Blog

Le sport: un important moteur d’apprentissage

Andrew McCoshan, coordinateur thématique d’EPALE, examine des projets cofinancés par Erasmus+ et découvre de nombreuses informations sur le rôle du sport en tant que moteur de l’éducation et de la formation des adultes.

Sports in adult learning Projects

 

Andrew McCoshan, coordinateur thématique d’EPALE, examine des projets cofinancés par Erasmus+ et découvre de nombreuses informations sur le rôle du sport en tant que moteur de l’éducation et de la formation des adultes.

 

«Le sport a un pouvoir énorme, purement et simplement. Il peut transformer la vie des gens de tellement de manières différentes. Il peut améliorer la santé, renforcer le travail d’équipe et mettre les jeunes les plus révoltés sur la voie d’une pratique disciplinée. Le sport peut également unir les communautés. Des sports comme le football constituent un "langage universel" commun à toutes les cultures où sa discipline, ses règles et ses normes sont facilement comprises. Le sport a également le pouvoir d’inspirer des équipes et des personnes et de créer un sentiment d’accomplissement qui peut se renforcer semaine après semaine et année après années.»

Ainsi, le projet Erasmus+ Sport for Change (Le sport au service du changement) reflète bien les bienfaits du sport. Mais comment ceux-ci peuvent-ils être mis au service de l’éducation? Les projets Erasmus+ apportent des réponses à cette question dans trois domaines clés.

Projects with sports in adult learning

 

Le sport en tant qu’outil de développement des compétences

Tout d’abord, les projets Erasmus+ illustrent très bien la manière dont il est possible d’utiliser le sport pour développer un large éventail de compétences: 

  • Apprendre à adopter un style de vie sain est une compétence sur laquelle de nombreux projets mettent l’accent, à l’instar de Lifelong Swimming (Nager tout au long de la vie), surtout en raison des craintes liées au fait que la vie moderne n’encourage pas l’exercice physique, ce qui entraîne des problèmes de santé comme l’obésité ou des maladies cardiaques.
  • Les projets soulignent également les valeurs et les attitudes sociales et civiques que le sport permet de promouvoir, notamment la compréhension mutuelle entre les communautés et le fait de fournir aux groupes qui peuvent être confrontés à la discrimination ou des difficultés, notamment les personnes handicapées, des possibilités d’accéder au sport. Le projet Chain Reaction (Réaction en chaîne) met en exergue le concept de l’esprit sportif, et le projet Fair Play A Rule for Life (Esprit sportif: une règle pour la vie) utilise l’expression «le football de rue pour la tolérance» et développe des compétences de gestion des conflits. She Runs (Elle court) utilise le sport comme moyen d’autonomiser les filles.
  • De nombreuses compétences et aptitudes non techniques peuvent être acquises dans le sport, notamment le travail d’équipe, la résolution de problèmes, la confiance en soi et l’estime de soi. Le sport, comme dans le projet Sport for All (Le sport pour tous), permet de sortir les personnes de leur zone de confort; les projets fournissent des espaces sûrs permettant à des adultes de surmonter leur crainte d’entreprendre des activités qu’ils n’avaient pas pratiquées depuis l’école.
  • Il permet également d’acquérir des compétences professionnelles. Le projet Mobilities (Mobilités) met fortement l’accent sur les compétences pour l’employabilité; et le programme du LFC Foundation College Enhancement & Exit And Progression Opportunities  (Amélioration, débouchés et possibilités de développement) est axé sur le renforcement des connaissances dans le domaine des perspectives professionnelles.

 

Le sport en tant que moteur d’apprentissage

Le sport a le pouvoir d’ouvrir l’apprentissage à des personnes qui autrement, n’entreprendraient peut-être pas une formation. En ce sens, nous pouvons le voir comme une force de changement positif, car il amène des personnes à acquérir de nouvelles compétences sans même qu’elles s’en rendent compte. Les projets Erasmus+, qui ciblent souvent les jeunes provenant de milieux défavorisés qui ont peut-être eu une expérience négative de l’école, des personnes âgées qui n’ont probablement pas suivi un programme d’apprentissage formel depuis de nombreuses années et des adultes économiquement inactifs, le montrent clairement. Les familles et les personnes handicapées ainsi que leur aidant comptent parmi d’autres groupes cibles. Le projet Enabled Media relève que de nombreuses personnes handicapées ne connaissent pas les possibilités dont elles peuvent bénéficier, que «le handicap rend les choses difficiles, mais pas impossibles […] et que les personnes handicapées peuvent elles aussi participer, réussir et profiter du sentiment d’accomplissement».

Les projets ciblent également les animateurs socio-éducatifs, les formateurs, les bénévoles et d’autres acteurs qui offrent leur soutien. De fait, comme énoncé dans le projet Sport for Change: «Le bénévolat constitue […] une excellente manière de faire participer les adultes à l’apprentissage formel et informel ou de les y faire revenir. Le travail de bénévolat fournit une importante formation professionnelle et une passerelle vers l’emploi. Le sport et le bénévolat dans le sport sont reconnus comme des outils efficaces pour intégrer des groupes qui ont pris des distances avec l’apprentissage formel classique.»

 

Le sport comme outil d’apprentissage informel par excellence

Le sport permet à un large éventail d’organisations, non seulement des établissements d’enseignement pour adultes, mais aussi des organisations non gouvernementales de la société civile, des clubs sportifs et des établissements d’enseignement supérieur, de participer à la planification et à la mise en œuvre de programmes d’apprentissage. C’est là l’un des atouts du sport: il permet à des organisations ayant une vaste palette de compétences et d’expertises de travailler ensemble.

Compte tenu de ce rôle moteur, les méthodes d’apprentissage informelles sont courantes dans les projets d’Erasmus+ axés sur le sport. Les projets mettent souvent à l’honneur des méthodes telles que:

  • l’apprentissage par la pratique
  • l’apprentissage par les pairs
  • les discussions de groupe
  • les présentations
  • les activités pour briser la glace
  • les jeux

ainsi que des activités permettant aux participants de réfléchir à ce qu’ils ont vu durant une activité sportive, par exemple des comportements intolérants.

Les projets reposant sur le sport soulignent les dimensions mentales et physiques de l’apprentissage. Le projet MEMTRAIN associe l’exercice physique et l’entraînement cérébral pour promouvoir le vieillissement en bonne santé et le développement de la mémoire chez les personnes d’âge mûr. Le projet Promoting Active Engagement In Sports (Promouvoir la participation active dans le sport) propose à des personnes de plus de 55 ans de faire de l'exercice par la pratique du karaté traditionnel, soulignant ses avantages en termes de patience, d’équilibre, de coordination, de force, de mobilité et d’estime de soi.

Le sport en tant que moteur d’apprentissage offre de nombreuses possibilités. Il permet d’acquérir des compétences au moyen de méthodes et d’environnements informels et met sur la voie de l’apprentissage de nombreuses personnes qui n’envisageraient peut-être jamais de participer à des programmes d’apprentissage formel. Quelle est votre expérience?


Andrew McCoshan travaille dans le domaine de l’éducation et de la formation depuis plus de 30 ans. Pendant plus de 15 ans, il a mené des études et des évaluations pour l’UE. Auparavant, il était consultant au Royaume-Uni. M. McCoshan est actuellement chercheur et consultant indépendant et associé de recherche principal au Centre des difficultés éducatives (Educational Disadvantage Center) de l’université de Dublin en Irlande.

Login (7)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus