Blog
Blog

Parlez pour vous !

Les lecteurs d'EPALE prennent pleinement conscience de l'importance de l'alphabétisation fonctionnelle comme base de l'éducation des adultes, mais il semblerait que lorsque nous parlons d'alphabétisation, nous oublions qu'elle concerne trois compétences étroitement liées : la lecture, l'écriture et l'expression orale. Dans le cadre de sa série d’articles de blogs, le dernier billet de Satya Brink traite de l’expression orale.

[Cet article a été publié en anglais, traduit en français par EPALE France].

Les lecteurs d'EPALE prennent pleinement conscience de l'importance de l'alphabétisation fonctionnelle comme base de l'éducation des adultes, mais il semblerait que lorsque nous parlons d'alphabétisation, nous oublions qu'elle concerne trois compétences étroitement liées : la lecture, l'écriture et l'expression orale. Dans le cadre de sa série d’articles de blogs, le dernier billet de Satya Brink traite de l’expression orale. Vous pouvez lire les deux précédentes publications de Satya sur l'importance des compétences en matière d'écriture et de lecture

Speak for Yourself.

   

Pourquoi les compétences orales sont-elles importantes pour vous ?

Selon une étude de McKinsey, nous passons les trois quarts de notre temps éveillé à communiquer avec les autres. Trente pour cent de ce temps est consacré à la parole. La compétence orale, appelée « oralité », est aussi importante que la maîtrise de la lecture, de l'écriture et du calcul. Pourquoi ? L'oralité est essentielle à la croissance personnelle, aux relations sociales et aux rôles sociétaux de leadership et de citoyenneté.L'utilisation stratégique de la langue, la fluidité et le vocabulaire se développent tout au long de la vie. Parler nous aide à penser clairement, à raisonner à voix haute, à faire preuve de curiosité et à nous forger des opinions. Les compétences orales stimulent la confiance, la concentration, l'esprit critique et la personnalité. Votre discours est l'expression de ce que vous êtes, il convient donc de faire attention aux mots que nous formulons.L'impression que vous donnez aux autres dépend de la façon dont vous parlez. Êtes-vous un collègue confiant, sincère, enthousiaste, auquel ils peuvent faire confiance ?  Une communication orale pertinente peut vous permettre de nouer une amitié, d'approfondir vos connaissances, d'élargir votre réseau professionnel et de progresser dans votre carrière.La communication orale est la pierre angulaire de notre société. C’est un élément essentiel pour transmettre des connaissances aux autres, dialoguer sur des idées et rappeler verbalement ce que nous avons appris collectivement. Elle renforce la solidarité en documentant les expériences partagées, en valorisant les liens communautaires et en transmettant le patrimoine culturel. Elle nous permet de nouer des liens, d'influencer des décisions, de formuler des arguments, de motiver le changement et de contribuer à la réalisation d’objectifs sociétaux. Les mots ont du pouvoir, nous sommes responsables de ce que nous disons. Ils peuvent inspirer le dévouement à une cause ou inciter à la rébellion. Un discours responsable favorise l'harmonie, le progrès et le développement collectifs. 

    

Quand votre discours est-il efficace ?

On considère qu'une personne parle bien quand elle communique de manière naturelle, appropriée et éloquente, qu'il s'agisse d'une conversation avec une seule personne ou d'un discours devant un large public. Les gens veulent vous écouter, croient en ce que vous dites, s'identifient à vous et se souviennent de vous. Votre discours est réussi lorsque vous obtenez la réponse souhaitée de l'auditeur, qu'il s'agisse d'une approbation, d'un rire ou d'une contribution.Une étude menée par l'UCLA, aux États-Unis, a estimé que 55 % de l'impression que vous donnez en parlant est visuelle, que 38 % repose sur le ton de votre voix et 7 % sur les mots que vous employez. Toutefois, la manière dont les mots sont enregistrés et assimilés dépend généralement la présentation dans son ensemble. Pour être convaincant, l'orateur prend des décisions concernant la langue parlée, le langage vocal et le langage corporel afin d’adapter son discours à l’occasion, au public et au sujet.   

      

Langue parlée

Choix des mots : Un bon vocabulaire peut rendre vos messages compréhensibles, les descriptions vivantes, les idées convaincantes et les instructions claires. À l’aide de simulations et de métaphores, vous pouvez créer des images mentales et stimuler l’imagination pour faire appel aux sens. Nous pouvons citer certains choix de mots mémorables. Par exemple, Lincoln a choisi de dire « Fourscore and seven years ago » (huit décennies et sept ans), au lieu de « quatre-vingt-sept ans ».

Rythme : Comme les auditeurs ne peuvent pas relire ou rejouer vos paroles, ils doivent être en mesure suivre sans effort votre ligne de pensée. Selon les recherches, les présentateurs organisés sont considérés comme plus crédibles et plus compétents. Les phrases bien écrites peuvent s’avérer trop longues et compliquées pour être utilisées à l'oral. En général, les phrases plus courtes et plus simples sont plus faciles à assimiler et à comprendre pour le public qui écoute. Pour donner plus d’impact à votre message, vous pouvez faire l’usage, dans la mesure du raisonnable, de la répétition. Prenez l’exemple du discours « I have a dream », de Martin Luther King. 

Idées claires : Les auditeurs auront plus de facilité à se souvenir d'une courte déclaration claire qui résume votre message principal. Par exemple, on se souvient facilement de la phrase d’Einstein « L'imagination est plus importante que le savoir » que d'un traité sur la créativité.

                 

Langage vocal

Trente-huit pourcent de l’impact de votre message repose sur le langage vocal. Votre voix et la façon dont vous l'utilisez, ce que l'on appelle « paralangage », font partie de votre personnalité. Vos journalistes et narrateurs préférés ont une manière de s’exprimer qui leur est propre. Il s'agit notamment du débit, de la qualité, de l’intensité, du ton et du volume de la voix, qui sont les critères utilisés les correspondants téléphoniques pour vous identifier dès vos premiers mots. La clarté, l'intonation et l'accentuation des phrases sont associées à la confiance. Un volume fort, un ton grave, une inflexion et un certain style d'expression peuvent être liés à la conviction et à la vérité. La façon dont vous parlez peut signaler votre état émotionnel. 

                              

Langage corporel

Il représente 55 % de l'impression que vous donnez lorsque vous parlez. Souvent appelé présence, il s’agit de la manière dont vous soutenez votre message par votre posture, votre contact visuel, vos gestes, vos mouvements de tête et vos expressions faciales. Ils doivent être cohérents avec votre message. Le contact visuel est gage de sincérité. Un orateur souriant est plus agréable, surtout s'il utilise des gestes ouverts (paumes vers le haut et bras ouverts). Écoutez attentivement et penchez-vous légèrement vers l'auditeur pour lui faire comprendre que vous vous intéressez à sa réponse.  

Communiquer avec un auditeur à distance par téléphone ou en ligne pose des défis particuliers, car il n'est alors plus possible de se fier au langage corporel. Le temps peut être plus limité. Les retards de transmission lors des conversations en ligne affectent le lien entre la voix, les expressions faciales et les gestes.  Les mots que vous utilisez et la façon dont vous les prononcez deviennent donc particulièrement importants. Regardez directement la caméra et adoptez une expression faciale accueillante. Parlez lentement et articulez. Énoncez clairement lorsque vous mentionnez des chiffres (numéros de téléphone ou coûts) pour éviter toute confusion. L’auditeur pourrait par exemple confondre quatre-vingts et quatre-vingt-un. Faites preuve de précision si l'information est importante et répétez si nécessaire, car vous ne pouvez pas être certain que l'auditeur a compris votre message la première fois.  

                                    

Comment pouvez-vous améliorer vos compétences orales ?

Commencez dès maintenant à développer vos compétences communicatives ou orales. Les quatre éléments qui composent la langue ; la lecture, l’écriture, l'écoute et le parler ; sont étroitement liés, mais les deux derniers sont sans aucun doute les plus connectés. Pour exprimer un sens, vous parlez ou écrivez, c’est ce que l'on appelle le langage expressif. Mais pour savoir si vous avez été compris, vous devez écouter et entendre un retour d'information, c’est ce que l’on appelle le langage réceptif. Le langage réceptif vous aide à recadrer votre présentation et à adapter votre discours s'il n'est pas compris. Il est essentiel de développer ces quatre éléments à travers un processus de formation croisée où l'amélioration d'une compétence renforce aussi les autres.Écoutez les bons orateurs pour identifier ce qui rend leur message convaincant. Enregistrez des passages de votre propre discours pour réaliser une analyse critique de vos points forts et identifier ce que vous pourriez améliorer. Votre intonation baisse-t-elle à la fin de vos phrases ? Vos yeux sont-ils plutôt rivés sur votre script ou sur votre public ?Affinez votre style de parole et pratiquez pour vous l’approprier. Développez un modèle de discours efficace. Travaillez votre fluidité en éliminant les hésitations (« hum » et « euh ») et les artifices (« vous savez », « laissez-moi vous dire »). Entraînez-vous à respirer pour gérer les pauses, et à parler lentement pour être compris. Utilisez judicieusement vos stratégies les plus efficaces.L’expression orale ne repose pas seulement sur ce que vous voulez dire aux autres.  Il s'agit de faire en sorte que les gens comprennent facilement votre discours.  Comme l'a dit la poétesse américaine Maya Angelou, « j'ai appris que les gens peuvent oublier ce que vous avez dit, ce que vous avez fait, mais jamais ce que vous leur avez fait ressentir. » 

Login (19)
Étiquettes

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus