chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

L’évaluation des compétences pour fournir aux détenus des possibilités d’apprentissage efficaces et personnalisées

23/10/2018
by Rumen HALACHEV
Langue: FR
Document available also in: EN BG HR DE SK HU LV EL NL IT PL ES

/fr/file/prison-education-skills-assessmentPrison education Skills Assessment

Prison education Skills Assessment

 

Georgios Karaiskos, assistant de projet de l’Association européenne pour l’éducation des adultes, souligne qu'il est important d’évaluer les compétences et les besoins des détenus afin de renforcer l’efficacité de l’éducation en milieu pénitentiaire.

 

Une étape décisive vers le développement personnel et professionnel

Dans le cadre de l’action Parcours de renforcement des compétences: de nouvelles perspectives pour les adultes de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l’Europe, l’évaluation des compétences est la première étape décisive que doivent suivre les adultes ayant des compétences limitées afin de pouvoir accéder à d’autres possibilités d’apprentissage.

/fr/file/prison-ed-upskilling-pathwaysPrison ed Upskilling Pathways

Prison ed Upskilling Pathways

La procédure d’évaluation permet à des adultes ayant un faible niveau de compétences de déterminer les compétences dont ils disposent et celles qu’ils ont besoin d’acquérir. Ce processus constitue un outil précieux pour proposer aux personnes des possibilités d’apprentissage personnalisées et les aider à passer à la deuxième étape de l’approche en trois étapes illustrée ci-dessus. Il est important de relever que les compétences sont considérées comme des atouts essentiels au développement personnel et professionnel de toute personne, et particulièrement celles qui ont besoin de les renforcer. C’est la raison pour laquelle on considère l’évaluation des compétences comme un point de départ pour les adultes ayant un faible niveau de compétences en vue de s’assurer un avenir meilleur.

Les détenus constituent un groupe cible qui correspond à la description ci-dessus et ont un besoin urgent de bénéficier de l’évaluation des compétences et d’offres d’apprentissage plus efficaces.

 

La valeur ajoutée de l’évaluation des compétences dans l’éducation en milieu pénitentiaire

L’étude du PIAAC sur les détenus aux États-Unis, qui constitue actuellement la seule étude comparable sur le sujet, confirme l’hypothèse selon laquelle la population carcérale a moins de compétences de base en lecture, en écriture et en calcul que la population générale. Cette conclusion vient confirmer l’argument avancé plus haut sur le besoin urgent de fournir aux détenus des possibilités d’apprentissage supplémentaires et d’évaluer leurs compétences.

La Recommandation de 1989 du Conseil de l’Europe sur l’éducation en prison a identifié l’importance de fournir de larges possibilités d’éducation dans les établissements pénitentiaires, avec une mention spéciale à l’aptitude à lire et à écrire. Selon ces recommandations, l’éducation en milieu carcéral doit viser à développer la personne au niveau global en prenant en compte son milieu social, économique et culturel. L’évaluation des compétences est un outil puissant qui peut permettre de fournir aux détenus des programmes personnalisés d’une grande efficacité.

Selon le rapport de GHK sur l’éducation et la formation en milieu pénitentiaire en Europe, élaboré pour la Commission européenne en 2013, seulement 3 à 5 % de la population carcérale au sein de l’UE 27 est qualifiée pour suivre des études supérieures et le pourcentage de détenus ayant quitté l’école prématurément est élevé dans bon nombre de pays. Cette réalité a des répercussions sur les perspectives de développement personnel et professionnel des détenus après leur libération. L’enseignement de compétences de base (alphabétisation, apprentissage du calcul) et la formation professionnelle peuvent apporter des solutions à ce problème. Toutefois, les offres d’apprentissage doivent répondre aux besoins individuels et prendre en compte les aspirations des détenus, comme le soulignent les règles pénitentiaires européennes:

«Toute prison doit s’efforcer de donner accès à tous les détenus à des programmes d’enseignement qui soient aussi complets que possible et qui répondent à leurs besoins individuels tout en tenant compte de leurs aspirations.»

De ce point de vue, il devient clair que l’évaluation des compétences et des besoins précédant l’offre de possibilités d’apprentissage en prison ne doit pas être considérée comme une option, mais comme une nécessité.

 

Planification de l'avenir

Dans toute l’Union, plusieurs initiatives ont été menées en vue de développer l’évaluation des compétences en prison, mais la fragmentation et l’absence d’approche collective reposant sur une compréhension commune demeurent. Comme indiqué dans le rapport de GHK sur l’éducation et la formation en milieu pénitentiaire en Europe, des pays tels que l’Espagne et l’Irlande ont élaboré des programmes d’évaluation standardisée et de traitement individuel. Toutefois, le rapport relève également que le nombre de détenus adultes qui participent à un programme d’éducation et de formation reste peu élevé dans la plupart des pays. Cela peut être attribué à différents facteurs, notamment le fait que les matières proposées n’intéressent pas les détenus, une conclusion qui démontre une fois encore qu’il est nécessaire d’évaluer leurs compétences et leurs besoins.

Des programmes de l’Union soutiennent un vaste éventail de projets liés à l’éducation et la formation dans les prisons et de nouveaux efforts visant à faciliter la collaboration et le partage d’expériences et de connaissances ont été consentis. Parmi les nombreux projets novateurs qui envisagent un meilleur avenir pour l’éducation et la formation et l’évaluation des compétences en milieu pénitentiaire, citons:

  • Foriner – ce projet vise à permettre aux détenus étrangers incarcérés au sein de l’UE d’accéder à des possibilités de formation certifiée de qualité à bas seuil d’exigences.
  • Le partenariat de Grundtvig pour l’apprentissage Validation des acquis de l’expérience en milieu carcéral avait pour objectif de déterminer les facteurs entravant la validation des acquis de l’expérience dans les prisons.
  • Skills4freedom – ce projet est consacré au développement de compétences transversales.
  • SkillHUBS – ce projet vise à élaborer un modèle de conseil et de formation transnational pour les détenus, qui s’articule autour de l’évaluation des compétences et des besoins.

En nous concentrant sur l’évaluation des compétences et des besoins, nous mettons l’individu au centre de l’attention et ce faisant, nous exploitons au mieux le potentiel de transformation de l’apprentissage. Comme l’a souligné Steven Tyrell – lauréat du «Festival of Learning 2017» et ancien détenu au Royaume-Uni sur son expérience de l’apprentissage en milieu carcéral:

«J’ai beaucoup appris et j’ai réévalué ma vie et ce que je voulais en faire.»


Georgios Karaiskos est l’assistant de projet de l’Association européenne pour l’éducation des adultes. Il est titulaire d’un diplôme en philosophie et éducation de l’université Aristote de Thessalonique, en Grèce, et d’une maîtrise en éducation et formation des adultes de l’université de Glasgow. En tant qu’enseignant diplômé, il a un intérêt réel pour l’éducation inclusive et croit fermement au pouvoir transformateur de l’apprentissage.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 4 sur 4
  • Portrait de Maija Antīpina
    Esmu pārsteigta uzzināt par to, ka vispār ir šādas iniciatīvas, tāpēc google meklētājā ierakstīju dažus atslēgas vārdus, kas saistīti ar  cietumu, ieslodzījumu un izlglītību. Vēl viena no saitēm saistībā ar šo rakstu /lv/blog/izglitiba-cietumos kuru iesaku izlasīt arī citiem,iepazīties ar pamatnostādnēm. Izglītība maina cilvēku.
  • Portrait de Elīna Bogdanova
    Paldies par ieskatu izglītošanai ieslodzījumu vietās. 
    Mācīšanās ir pozitīvas uzvedības piemērs, kas ieslodzījuma vietās ir ļoti nozīmīgi - būt labākam un mainīties. Kā arī gūt gandarījumu no tā, ka ir gūtas jaunas prasmes un zināšanas. 
    Vislielākais ieguvums ir veiksmīga resocializācija. Izejot no ieslodzījuma vietas, cilvēkam ir jāsāk dzīve no jauna - ir jāmeklē sev darbavieta, kurā iegūtās prasmes un zināšanas ļoti noder.  
  • Portrait de Anna Rucka
    Wpis zmuszający do refleksji.
    Podejrzewam (choć może się mylę), iż ludzi dorosłych, takich jak Steven Tyrell, w zakładach karnych, jest bardzo mało. 

    W cytacie S. Tyrell'a: "„Sporo się uczyłem i przeprowadziłem ponowną ocenę swojego życia oraz tego, czego od niego chcę”, warto zauważyć bardzo ważną i moim zdaniem kluczową kwestię -  człowiek osadzony, musi dojść do tego, czego chce od siebie i od życia. 

    Ile jest ludzi w zakładach karnych, która potrafi i chce odpowiedzieć sobie na to pytanie?

    Być może warto pomóc im w zrozumieniu ich potrzeb, ich oczekiwań wobec życia teraźniejszego jak i przyszłościowego, w znalezieniu życiowych celów, których sami nie potrafią odnaleźć. Dać wiarę w to,  iż pomimo miejsca, w którym się znajdują są wyjątkowymi ludźmi, których stać na dużo więcej, którzy mogą zainwestować w siebie, poświęcić swój czas na rozwój. Pokazać im, że mogą się kształcić, poszerzać swoją wiedzę. A żeby uczestniczyć w tym wszystkim, wystarczy tylko (albo aż) chcieć

    Co zrobić, by ludzie w takich miejscach chcieli się edukować? Jak ich do tego przekonać? Jak pokazać, że warto?  

  • Portrait de Renāte Ēķe
    Paldies par plašāku ieskatu par mācību iespējām ieslodzījumā! 
    Protams, arī cilvēki ieslodzījumā ir cilvēki un arī viņiem ir jāprot lasīt, rakstīt, rēķināt, kas nepieciešamas ikvienam. Tā ir lieliska iespēja cietumā pavadīto laiku izmantot lietderīgāk. Tā ir iespēja ne tikai iemācīties šīs tik ļoti nepieciešamās prasmes, bet arī motivēt, saprast, sākt domāt par to, cik izglītība ir svarīga, lai ikdienā normāli komunicētu ar citiem, iegūtu darbu vai spētu darīt citus svarīgus darbus un pieņemtu sakarīgus lēmumus.
    Manuprāt, pedagogs ieslodzījumā nav tikai priekšmeta skolotājs, bet arī saikne ar brīvību. Prieks apzināties, ka arī ieslodzītajiem cietumā ir šādas iespējas, kas palīdz ne tikai indivīdam, bet arī sabiedrībai kopumā, jo tā mēs samazinam mūsu neizglītoto procentu skaitu, kas ir tikai pozitīvi.