Blog
Blog

[Semaine thématique] Látod, amit én ? (Tu vois ce que je vois ?) Avec un théâtre invisible pour une société plus inclusive...

Le projet implique l'homme de la rue dans une expérience éducative fascinante, à travers une technique théâtrale interactive.

Langue originale : Hongrois

Notre objectif par notre projet intitulé Látod amit én ? (Tu vois ce que je vois ?) est d'œuvrer activement pour un monde où les gens remarquent quand quelqu'un est victime d'oppression ou de discours de haine et tiennent à élever leur voix. Nous ne sommes pas sans savoir : aujourd’hui, à chaque seconde, nous sommes exposés à un véritable tsunami d’informations, ce qui fait que, pour « survivre », nous avons déplacé notre seuil de tolérance : on a tendance à détourner les yeux, boucher les oreilles et fermer la bouche même lorsqu’une autre personne aurait réellement besoin de ce qu’on élève la voix contre l’oppression à laquelle elle est exposée.

Látod amit én látok projekt  

Nous aimerions bien briser ce mur, et selon notre conviction, plus on est nombreux, plus il sera facile d'y parvenir. Dans le cadre de notre projet intitulé Látod amit én ?! (Tu vois ce que je vois ?!), nous faisons participer l'homme de la rue à une expérience passionnante à vocation éducative, et ceci, à travers une technique théâtrale interactive. 

L’objectif de la série de programmes est de recourir au théâtre, à ses outils et des possibilités qu’il offre comme parties intégrantes d’un processus d’apprentissage, dans le but de parler à la société et à nous-mêmes, ainsi que d’essayer des stratégies susceptibles de déboucher sur des changements sociaux en faveur de la communauté, qui incitent à une prise de rôle active et contribuent au développement de notre personnalité.

Nous sommes engagés à créer une société dans laquelle les droits de l’homme sont acceptés, respectés et protégés par tous les membres de la communauté. En employant les méthodes du théâtre invisible, nous avons l’intention de faire appel au théâtre et à ses outils pour sensibiliser la société locale, et pour générer, à l’aide du projet, des changements sociaux au service des communautés locales.

Nous croyons à ce que tout un chacun porte en lui le germe du changement, soit tout un chacun peut devenir ‘un héros de tous les jours’.

Le projet part des différentes représentations des sujets liés au discours de haine et à l'oppression, et c’est à travers des situations de conflits interprétées par les acteurs et les bénévoles de la troupe de théâtre Nem Privát Színház (Théâtre non privé) à des endroits fréquentés qu’il incite les spectateurs à opter, au lieu d’une contemplation passive de la situation en question, pour une prise de rôle active, et ceci dans le but d’agir activement contre les attitudes négatives que subissent nos semblables en raison de leur sexe, identité ethnique, religieuse ou orientation sexuelle.  

Le projet compte sur une participation active des spectateurs, tout en générant une situation de conflit maintenue par les acteurs initiés jusqu’à l’intervention d’un héros courageux de tous les jours, soit un spectateur de bonne volonté. Il est récompensé par l’applaudissement et par le fait que, pour l’occasion, il est proclamé héros. Le projet est censé attirer l’attention, mais son but est de générer des changements sociaux, qui, tout en invitant au refus de l’apathie, et à travers le développement de la personnalité, soient bénéfiques à la communauté.

Source: Tudatos Ifjúságért Alapítvány (Fondation pour la sensibilisation des jeunes, Hongrie)

Login (9)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus