Blog
Blog

[Semaine thématique] Creative Change : ou comment s’inspirer des artistes pour gérer des projets européens

Prenez une pincée de gestion, ajoutez un peu de créativité, mélangez le tout, et vous obtenez de nouvelles idées pour vos projets européens.

[Traduction : EPALE France]

 

L’objectif, c’est de mettre côte-à-côte deux univers, d’apprendre de l’un et de l’autre, puis de réunir leurs meilleurs aspects. D’un côté, on a la gestion de projet de l’Union européenne, structurée, encadrée par des plannings, des budgets et des régulations. De l’autre, la scène occupée par les artistes et les créateurs, souple, peu conventionnelle, souvent à la limite du chaotique. Mais loin de nous la volonté de perpétuer des clichés ! Les artistes et les professionnels de la culture savent depuis longtemps qu’ils ne peuvent faire l’impasse sur les compétences de gestion pour survivre dans le monde du travail. Idem pour la gestion des projets de l’UE : il est temps de mettre au placard méthodes désuètes et procédures figées, afin d’obtenir des résultats plus efficaces, par l’application d’approches innovantes de résolution de problèmes et d’émergence d’idées. On ne veut plus entendre les sempiternels : « on a toujours fait comme ça et ça a toujours très bien marché » et autres « Pourquoi réinventer la roue ? », mais au contraire élargir nos horizons ! Ces principes sont au cœur du projet Erasmus+ Creative Change, dans sa méthode autant que ses résultats.

Mettre l’accent davantage sur les personnes que sur le processus. La demande de projet définit la mission de la manière suivante : « Creative change vise à développer les compétences des éducateurs d’adultes, afin de généraliser l’adoption de : 

  • méthodologies de projets créatives,
  • d’outils numériques,
  • et de stratégies collaboratives.

Le but, c’est de pousser les éducateurs à passer d’une gestion de projet mobilisant peu de ressources et orientée sur le processus à des pratiques plus larges, centrées sur les personnes et le résultat obtenu ».

Toutes les activités du projet Creative Change se fondent sur une « conception centrée sur la personne », une méthode de résolution de problème créative. Elle commence par la prise en compte des désirs, des idées, des doutes, etc. des personnes, et aboutit à la création de solutions sur mesure pour un groupe-cible spécifique.

Konzept des personenzentrierten Ansatzes.

Le travail du projet se concentre sur la production de trois ressources. Les partenaires du projet (un éventail de prestataires d’éducation et d’organisations issues de la gestion de la culture et des secteurs de la création du Danemark, de l’Irlande, d’Italie, de Belgique, de Hongrie et d’Autriche) transposent des méthodes créatives du secteur de la culture aux projets d’éducation des adultes. Nous employons déjà dans une certaine mesure quelques-unes de ces approches. La conception créative (ou « Design thinking » en anglais) nous est désormais familière, et bien que l’actualité nous ait quelque peu forcé la main, nous avons renforcé le développement de nos partenariats virtuels ces dernières années. Plus expérimentés, nous n’hésitons plus à tenter.

Nous voulons que les résultats de Creative Change aident les chefs de projets du secteur de l’éducation, les artistes et les professionnels de la culture à appliquer des méthodes de projets créatives et innovantes. Avec les ressources que nous développons et fournissons, penser en-dehors des sentiers battus doit devenir un réflexe. Il faut réussir à mettre nos réserves de côté, à expérimenter, quitte à se rater ou à passer plus de temps sur un projet. Il faut savoir remettre en question ses collègues, ses partenaires, en les encourageant à voir les choses d’un autre œil, et peut-être même à s’amuser au passage.

Se mettre à la place de l’autre – observer – participer Cependant, certains principes de gestion et processus restent indispensables. C’est pourquoi les partenaires du Creative Change ont commencé le projet par une phase de recherche destinée à établir les bases du « Guide de la conception centrée sur les personnes dans les programmes d’éducation pour adultes ». Il doit servir de base pour l’approche centrée sur la personne. On y trouve des exemples montrant les changements possibles qu’apportent cette approche et le « design thinking ». Le guide propose aussi un récapitulatif de méthodes existantes et vérifiées, et recommande certaines stratégies plus adaptées aux projets d’éducation pour les adultes.

Dans le cadre de cette recherche, nous avons organisé un groupe de discussion en juillet dernier. Les 22 participants menaient des projets européens d’éducation pour adultes, ou bien étaient des artistes d’arts visuels ainsi que des professionnels de gestion culturelle. L’un des participants a produit un brillant dessin synthétisant la discussion de groupe, preuve que les notes classiques ne sont pas le seul moyen de garder trace de l’émergence des idées ! 

Sketchnote zur Fokusgruppe.

Image : Tanja Wehr, sketchnotelovers.de

Et la suite ?  Le travail sur le premier guide se poursuivra au cours de l’automne, avant le démarrage du second IO : le Creative Change Space. Son futur contenu et son format ne sont pas encore déterminés. Nous pouvons simplement dire qu’il sera probablement sous la forme d’une plateforme en ligne dédiée aux échanges, à l’information, à la présentation de méthodes créatives de gestion de projets. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site (anglais) : https://creative-change.eu

En outre, nous espérons élargir continuellement notre communauté de gestionnaires de l'éducation à l'esprit créatif, d'artistes à l'esprit de gestion et de tous ceux qui s'intéressent à ce sujet. Inscrivez-vous à notre newsletter et rejoignez notre groupe Creative Virtual Collabration sur LinkedIn !

Bien évidemment, libres à vous de nous écrire directement aussi : Maren Satke, Projektkoordinatorin, AT, die Berater®, m.satke@dieberater.com

Site internet : https://creative-change.eu

 

[Article paru dans la cadre de la semaine thématique européenne EPALE / art, créativité et culture. Consultez le sommaire de ce focus et découvrez des témoignages issus de Hongrie, Allemagne, Autriche, Belgique et Finlande].

Login (12)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus