Blog
Blog

Réussir son expérience MOOC : c’est plus facile si on connaît les obstacles au départ !

Article de Divina Frau-Meigs, sociologue spécialiste médias à l'Université Sorbonne Nouvelle

Réussir son expérience MOOC : c’est plus facile si on connaît les obstacles au départ !

Les MOOC, ces cours massifs ouverts en ligne, font l’objet de spéculation quant à leur efficacité. Ils présenteraient des expériences problématiques liées aux défis de l’apprentissage, surtout à distance. La question de savoir si les obstacles à l’apprentissage sont liés au dispositif MOOC ou pas se pose donc pour les chercheurs comme pour les éducateurs, animateurs et formateurs, dans le cas de la formation continue des adultes notamment. Identifier ces obstacles pour mieux s’y préparer, voire les lever, est un défi qui interpelle les chercheurs, comme Divina Frau-Meigs et Adeline Bossu, préoccupées de « présence à distance et de maturité épistémique ». Les résultats des recherches et les précautions d’usage à suivre sont donc adossés à l’expérience de Savoir*Devenir et aux travaux de l’équipe Eco-learning, pilotée par Sara Osuna et Divina Frau-Meigs, résumés dans l’ouvrage publié chez Springer en 2021, MOOCs and the Participatory Challenge : from Revolution to Reality

Une grande liberté d’apprentissage, non sans obstacles

Les MOOC se différencient des autres formes d’apprentissage à distance : ils sont limités dans le temps (4 à 8 semaines maximum), ils sont gratuits, ne réclament aucun diplôme de base ou prérequis, n’ont pas d’obligation de réussite, voire ne délivrent aucun certificat. En outre, les participants sont libres de s’organiser comme ils le souhaitent et peuvent s’arrêter dès qu’ils ont trouvé l’information ou la mise à jour qu’ils cherchaient. Cette nature ouverte laisse les apprenants face à leurs motivations, leurs objectifs et leur propre capacité à s’organiser et gérer leur temps.  Mais cette liberté même est un défi en soi ! Surtout pour les adultes éloignés de l’apprentissage depuis longtemps ou employés à plein temps. Le risque d’abandon - ou attrition - peut alors être une frustration face à des objectifs non atteints.

Les obstacles à l’apprentissage liés aux MOOC sont souvent mis sur le compte du manque d’interaction entre les participants, du manque de présence des formateurs ou experts tandis que les obstacles non liés aux MOOC ont à voir avec le manque de connaissances de départ, le manque de temps ou le manque de compétences numériques. Tenir compte de la distinction entre les deux peut permettre de mieux gérer la forme choisie pour sa formation à distance.

Les solutions sont plus visibles et identifiables si les obstacles sont clarifiés 

  • Le manque de temps, lié aux autres activités professionnelles et personnelles est un des obstacles majeurs. Il réclame une discipline personnelle, sur le lieu de travail comme à la maison, avec un temps dédié et inaliénable.

​​​​​​​==> Avertir ses collègues, afficher son temps d’auto-formation pour éviter trop d’interruptions, enrôler les proches dans la situation d’apprentissage pour obtenir leur aide à domicile sont des solutions probantes.

  • Le manque d’interaction entre pairs et avec les experts est aussi un obstacle car l’isolement n’est pas propice à l’apprentissage qui nécessite du soutien sous la forme de retours, d’apports complémentaires, de clarifications.  

==> Choisir des MOOC animés, avec des mentors, avec des interactions entre pairs peuvent s’avérer un bon endroit pour commencer.

  • Le design du MOOC lui-même peut être un obstacle, si les contenus ne sont pas clairement transformés en « granules », si les activités associées n’ont pas de consignes claires, si les prérequis ne sont pas mentionnés mais existent réellement et si les contributions des participants eux-mêmes ne sont pas prises en compte alors qu’ils ont leur propre expertise à apporter.

==> Apprendre à identifier des contenus de qualité est un bon début. Mais aussi ne pas hésiter à contribuer des expériences (dans les forums et les chats des MOOC) et proposer des ressources ou en demander font partie d’une expérience réussie.

  • Le manque de compétences techniques et numériques est aussi un obstacle, outre la question de l’accès au service, car les plateformes de MOOC ont des navigations inédites et certaines activités supposent de prendre en main des outils comme Zoom, Padlet, etc. qui sont de plus en plus conviviaux et intuitifs à l’usage.

​​​​​​​==> Se familiariser avec les outils d’apprentissage en ligne est indispensable et peut faire l’objet d’un tutoriel à l’intérieur du MOOC lui-même. De même que se doter de quelques compétences en Education aux Médias et à l’Information (EMI), notamment en matière de navigation en ligne, de repérage de sources fiables et de présence à distance peut s’avérer utile.

De fait, il semble que les obstacles à l’apprentissage sont en grande majorité non liés au dispositif MOOC. Les obstacles les plus associés ou partiellement associés au MOOC sont l’interaction sociale, le design du cours et les problèmes techniques.  Mais de toutes les manières, la connaissance de toutes ces limitations peut être une bonne situation de départ pour se préparer mentalement à assister à un MOOC et s’organiser matériellement pour le faire !

Le MOOC Désinformation Pas à Pas

Forts de ces connaissances, nous vous invitons à participer au MOOC « Désinformation Pas à Pas » dans le cadre du projet européen « YouVerify! » pour lutter contre l’infox et se former à l’EMI. Celui-ci essaie de pré-empter certains des obstacles reconnus de la formation à distance.

mooc

  • C’est un MOOC qui présente 6 modules clairement identifiés : Esprit critique, Education aux Médias et littératie visuelle, Désinformation, Vérification, Réfutation et Montage de projets EMI.  
  • Son contenu est accessible à tous sans prérequis, et intègre des propositions pour aller plus loin à destination des participants les plus avancées.  
  • Il s’appuie sur une variété de formats : texte, audio, vidéo, graphismes afin de varier l’expérience et de prendre en compte les différents modes d’apprentissages.  
  • Un module supplémentaire explique la navigation sur la plateforme de e-learning.  
  • Le design du cours comporte des ateliers pour inciter à mettre en œuvre des éléments de contenu présentés.  
  • Une forme d’animation spécifique est prévue pour chaque module : apprendre à organiser un débat, se mettre à la place d’un vérificateur, produire des démentis aux « fake news ».  
  • Des activités proposées par des animateurs et mentors permettent de renforcer les interactions entre pairs.  
  • Des webinaires live sont proposés régulièrement pour discuter avec des experts.   
  • Le forum, animé par nos équipes, invite les participants à échanger leurs idées, questions, pratiques, ressources et se créer un réseau.

Et nous vous informons qu’EPALE dispose désormais d’une offre de MOOC sur sa plateforme : https://epale.ec.europa.eu/fr/content/lancement-du-mooc-youverify-contre-la-desinformation-le-15-novembre

educ médias

 

Login (0)

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus