chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

L'éducation en milieu carcéral: un projet difficile, 2e partie

13/12/2018
par NSS UK
Langue: FR
Document available also in: EN DE ES PL

/fr/file/booksladder2smalljpgbooks_ladder_2_small.jpg

A ladder leans against a stack of books, which has another ladder leading to the top of a taller stack of books
Dans une optique européenne plus large, l'administration pénitentiaire écossaise (SPS) a été ravie d'être invitée l'an dernier à participer à l'élaboration de la politique d'éducation en milieu carcéral au nom de Europris et de la European Prison Education Association (EPEA), puis à en mener l'évaluation.

Ce projet a été entamé en raison de la durée écoulée depuis la dernière évaluation, réalisée dans les années 80, qui avait conduit :

Domaines d'amélioration principaux

Bien que ces recommandations aient inévitablement été adoptées et mises en œuvre de manières différentes à travers l'Europe, il est impossible d'ignorer la croissance et le développement exponentiels de la technologie numérique, qui a des répercussions sur tous les aspects de notre vie.

Ainsi, tandis que certains pays fournissent un accès à Internet afin de promouvoir l'éducation du détenu et les contacts avec sa famille, cet accès est souvent surveillé de près et limité à un nombre de sites préalablement autorisés. Bien que l'accès à Internet présente des limites, des risques et des préoccupations en termes de sécurité qui sont manifestes, il existe des alternatives viables qui peuvent être disponibles par le biais de la technologie innovante de l'intranet ou de Moodle, qui reproduit la majorité des fonctionnalités de la technologie Internet dans un environnement fermé et sécurisé.

L'éducation constitue une considération majeure dans tous les aspects de la vie moderne, mais elle joue un rôle essentiel dans la dispense de formations et l'acquisition de compétences visant à apporter aux apprenants des connaissances et capacités particulières, et à optimiser ainsi les avantages des compétences technologiques.

L'un des autres domaines d'amélioration principaux au cours des 20 dernières années a été la recherche dans le domaine des difficultés/troubles de l'apprentissage. Elle a inclus des études au sein de la population carcérale, qui ont révélé que 20 à 30 % des détenus étaient probablement atteints d'une forme de handicap qui les empêche de supporter une peine de prison (Talbot, 2008). Les études ont révélé que ces handicaps sont invariablement associés à des troubles concomitants en règle générale.

Et enfin, l'innovation pédagogique a évolué grâce à des méthodes comme l'apprentissage thématique par projet, cité dans la 1ère partie 1 de cette série de blogs, afin de ne plus proposer des programmes de rattrapage souvent ennuyeux pour enseigner des compétences basiques et professionnelles.

Atelier 2017 à Chypre

Bien que l'évaluation actuelle n'ait aucune autorité nationale ou internationale auprès du Conseil de l'Europe ou de toute autre instance, elle commence à traiter les principaux problèmes devenus manifestes à la suite de plusieurs études et en raison de l'innovation technologique. Ce sont ces problèmes, associés aux préoccupations sous-jacentes, qui ont favorisé le consensus parmi le groupe d'experts pédagogues des services pénitentiaires en Europe, qui se sont réunis à Chypre en 2017.

L'atelier de Chypre s'est soldé par un accord unanime sur la nécessité d'évaluer la politique européenne d'éducation en milieu carcéral et de désigner un petit groupe de travail en la matière présidé par James King, Responsable du service éducatif de l'administration pénitentiaire écossaise. Outre la réalisation d'une évaluation des recommandations de 1989 du Conseil de l'Europe, il a été convenu que le groupe examinerait dans quelle mesure les pays ont respecté un aspect essentiel du rapport, qui exige que l'éducation en prison réponde aux besoins de l'ensemble de la personne.

Questionnaire sur les pratiques et la politique d'éducation

Depuis la réunion initiale à Chypre l'année dernière, le groupe d'experts a conçu et distribué un questionnaire complet avec l'assistance du Scottish Centre for Crime and Justice Research (SCCJR) (institut de recherche écossais sur la criminalité et la justice) à l'université de Glasgow. Le Président du groupe d'experts a également informé les groupes d'établissements pénitentiaires associés travaillant pour Europris lors d'événements en Europe. Les échanges et consultations entre membres du groupe d'experts ont conduit à un accord convenant d'établir un questionnaire pour recueillir des informations sur plusieurs points relatifs aux pratiques et à la politique d'éducation.

Les questions portent sur un certain nombre de domaines pertinents, y compris :

  • les contenus des programmes,

  • les types d'approches pédagogiques,

  • les arts,

  • les bibliothèques,

  • les ressortissants étrangers,

  • les problèmes relatifs à l'accès et aux exclusions.

Nous espérons identifier des exemples de bonnes pratiques qui pourront être partagées dans toute l'Europe et favoriseront l'exploration et l'innovation dans l'apprentissage. Nous aimerions également partager nos conclusions et les exemples de bonnes pratiques en matière d'innovation et d'éducation des adultes.

Le Président du groupe d'experts se fera un plaisir de vous communiquer toute information supplémentaire requise.

 

JAMES KING

Responsable du service éducatif

Strategy and Innovation Directorate, Scottish Prison Service, Calton House, 5 Redheughs Rigg, Edinburgh EH12 9HW

Tel: +(44) 0131-330-3760, james.king@sps.pnn.gov.uk

/fr/file/jameskingspspngjames_king_sps.png

A photo of James King

Jim King a rejoint l'administration pénitentiaire écossaise (SPS) en 2002 après avoir travaillé dans le secteur de l'éducation des adultes à l'échelle locale. Il était responsable de la gestion d'un projet national mené par le gouvernement écossais et destiné à analyser l'étendue des difficultés en matière de littératie et de numératie dans les établissements pénitentiaires écossais.

 Jim occupe le poste de Responsable du service éducatif depuis 2011 et supervise l'ensemble de l'enseignement, des arts et des bibliothèques en milieu carcéral ; il représente aussi SPS dans les forums sur l'éducation nationale. Jim a promu le recours aux arts et à l'apprentissage thématique par projet pour encourager la participation et l'innovation dans l'apprentissage en milieu carcéral. Originaire de Glasgow, Jim est basé au siège social du SPS à Édimbourg mais se rend régulièrement dans toutes les prisons du pays. Il dirige actuellement une évaluation internationale sur l'apprentissage en milieu carcéral au nom de Europris et de la European Prison Education Association (EPEA).

Jim est titulaire d'une licence en sciences sociales (GCU, Glasgow), d'un diplôme de troisième cycle sur les troubles du développement (Université du sud du pays de Galles), d'un master of science (MSc) en éducation des adultes (université de Glasgow) et d'un master of arts (MA) en Études de littératie et langage (université de Lancaster). Il a récemment obtenu un master of studies (MSt) en criminologie à l'université de Cambridge. 

Les ressources suivantes sont susceptibles de vous intéresser:

L'éducation en milieu carcéral : un projet difficile, 1ère partie) (blog)

Former des enseignants à l'éducation en milieu carcéral (blog)

Le sport au service de la formation des adultes dans nos prisons, 1ère partie (blog)

Des étudiants condamnés à apprendre (blog)

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn