chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

L'éducation en milieu carcéral : un projet difficile – 1ère partie

12/12/2018
par NSS UK
Langue: FR
Document available also in: EN DE ES PL

/fr/file/booksladder1smalljpg-0books_ladder_1_small.jpg

A ladder leans against a stack of books
En 2016, l'administration pénitentiaire écossaise (SPS) a lancé sa nouvelle stratégie relative à l'apprentissage et aux compétences (Learning and Skills Strategy), qui communique une vision précise garantissant « que chaque personne qui nous est confiée a la possibilité de s'investir dans un apprentissage créatif et flexible qui exploite son potentiel, inspire le changement et développe ses points forts ».

Cette stratégie repose essentiellement sur une approche pédagogique axée sur les arts libéraux, qui offre un ensemble d'activités créatives et, dans la mesure du possible, adapte le programme d'apprentissage aux besoins de la personne.

Si les compétences en littératie et en numératie sont bien entendu importantes pour favoriser la communication, la compréhension et l'insertion dans le monde du travail, elles sont souvent enseignées au moyen de méthodes traditionnelles et obsolètes, à l'aide d'un tableau noir. Pour favoriser une approche axée sur la « pratique sociale » en matière d'éducation, nous avons étendu notre gamme d'apprentissage mixte ou thématique par projet.

Apprentissage mixte ou thématique par projet

Les services éducatifs n'ont pas su fournir un éventail de sujets suffisamment attrayants pour stimuler l'intérêt et susciter le désir d'apprendre. En Écosse, en étroite collaboration avec notre prestataire de services éducatifs, l'établissement Fife College, nous avons amélioré et affiné nos méthodes pédagogiques pendant plusieurs années en utilisant l'apprentissage mixte ou thématique par projet.

Cette méthode d'intervention éducative exploite un éventail de sujets contemporains ou historiques, car elle a pour objectif principal l'étude de questions présentant un intérêt majeur (et souvent controversées), afin d'encourager la pensée critique et latérale et, si possible aussi, l'autoréflexion. Ces sujets ont notamment trait à des événements sportifs nationaux, des actualités et des questions controversées, qui se sont révélés particulièrement efficaces pour susciter l'intérêt, motiver et informer les apprenants, et remettre en question leurs convictions profondes.

L'attrait général qu'exercent les sujets contemporains permet également d'offrir un éventail d'activités de niveaux différents adaptés à chaque apprenant, qui donnent souvent lieu à des activités créatives associées à l'écriture, à la poésie et aux arts. Par conséquent, il est possible d'inclure ou de concevoir de nombreuses accréditations basées sur des activités pour agréer ou favoriser des programmes d'apprentissage plus vastes.

Ces projets prévoit souvent la contribution « externe » de partenaires, notamment le musée The Black Watch pour notre projet sur la Première Guerre mondiale et le Holocaust Memorial Trust pour notre projet sur la Seconde Guerre mondiale ainsi que divers intervenants politiques défendant leurs différents points de vue au cours de notre débat sur le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Des projets ont également fait intervenir diverses causes caritatives ainsi que des contributions en vue d'obtenir le statut de « Capitale de la culture ».

Programmes partenaires

Nous avons également favorisé et établi des programmes partenaires élargis, pour proposer des programmes d'études riches et approfondis qui n'auraient pas été accessibles autrement aux apprenants incarcérés. Par exemple, notre projet Cell Block Science financé par le Welcome Trust et mené par l'Université de St Andrews propose aux détenus de six établissements carcéraux écossais et à leurs familles un enseignement STIM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques). 

Les universités d'Aberdeen, d'Édimbourg et de Strathclyde participent également à ce programme. Récemment, le quotidien écossais The Herald a attribué à ce programme novateur le prix du partenariat national en raison de son « impact de transformation » en matière d'éducation et de travail collaboratif.

De même, notre initiative en astrobiologie menée en partenariat avec l'université d'Édimbourg a donné d'excellents résultats et a conduit à la publication d'un ouvrage rédigé par notre partenaire principal et la British Interplanetary Society « Life Beyond, from prison to Mars » (La vie au-delà, de la prison à Mars), mettant en avant le travail des détenus écossais sur la conception d'une station spatiale sur Mars.  Ce programme a fait la promotion des avantages de l'exploration scientifique, de la collaboration, de la démocratie, de la citoyenneté et du développement de l'empathie.

Aujourd'hui, les détenus de l'un de nos établissements sont impliqués dans la culture et le suivi de la culture d'aliments végétaux dans la pierre de basalte pour reproduire les conditions sur Mars. Cette recherche scientifique menée en situation réelle alimentera les travaux futurs de l'université et de l'ensemble des partenaires participant à cette initiative novatrice.

Notre partenariat avec d'autres départements des universités d'Édimbourg et de Glasgow a conduit au lancement et au développement de projets relatifs à la philosophie dans plusieurs prisons écossaises.

Ces projets étudient les principes sous-jacents d'une bonne société à travers l'épistémologie, l'éthique, l'autoréflexion et la pensée critique. Ces partenariats ont également favorisé le soutien des apprenants de niveau supérieur par le biais de programmes de lecture structurés et du soutien des autres étudiants, fournis par l'université Napier.

Les succès et les défis

En résumé, la gamme d'initiatives novatrices et créatives en partenariat suscite l'intérêt et la participation des détenus, dépassant les méthodes pédagogiques obsolètes basées sur le rattrapage, qui avaient connu jusqu'ici un succès limité. Selon notre expérience, pour susciter l'intérêt des apprenants adultes qui ont été marginalisés ou qui n'ont suivi aucune activité éducative depuis très longtemps, nous devons leur proposer des activités attractives qui leur donnent envie d'acquérir de nouvelles compétences, tout en remettant en question leur façon de penser et leur vision du monde à l'aide de méthodes pédagogiques libérales critiques.

Bien qu'à l'instar d'autres pays nous restions confrontés à des défis concernant la participation, la culture et les effectifs dans les prisons, nous sommes convaincus que notre approche donne des résultats et explique les réductions récentes sans précédent de la population carcérale et de la criminalité. Cependant, nous ne tenons pas ces tendances pour acquises et nous consultons toujours nos divers partenaires et les organismes artistiques pour mettre en place des programmes et des interventions qui continuent d'inspirer le changement et de transformer la vie des détenus.

A photo of James King

Jim King a rejoint l'administration pénitentiaire écossaise (SPS) en 2002 après avoir travaillé dans le secteur de l'éducation des adultes à l'échelle locale. Il était responsable de la gestion d'un projet national mené par le gouvernement écossais et destiné à analyser l'étendue des difficultés en matière de littératie et de numératie dans les établissements pénitentiaires écossais.

Jim occupe le poste de Responsable du service éducatif depuis 2011 et supervise l'ensemble de l'enseignement, des arts et des bibliothèques en milieu carcéral ; il représente aussi SPS dans les forums sur l'éducation nationale. Jim a promu le recours aux arts et à l'apprentissage thématique par projet pour encourager la participation et l'innovation dans l'apprentissage en milieu carcéral. Originaire de Glasgow, Jim est basé au siège social du SPS à Édimbourg mais se rend régulièrement dans toutes les prisons du pays. Il dirige actuellement une évaluation internationale sur l'apprentissage en milieu carcéral au nom de Europris et de la European Prison Education Association (EPEA).

Jim est titulaire d'une licence en sciences sociales (GCU, Glasgow), d'un diplôme de troisième cycle sur les troubles du développement (Université du sud du pays de Galles), d'un master of science (MSc) en éducation des adultes (université de Glasgow) et d'un master of arts (MA) en Études de littératie et langage (université de Lancaster). Il a récemment obtenu un master of studies (MSt) en criminologie à l'université de Cambridge. 

Les ressources suivantes sont susceptibles de vous intéresser :

L'éducation en milieu carcéral : un projet difficile, 2e partie (blog)

La musique comme outil de développement, d'éducation et de réinsertion (blog)

L'éducation en milieu carcéral sous forme « d'activité réfléchie » dans les établissements pour jeunes délinquants écossais (blog)

Méthodes pédagogiques du Belfast Met dans les prisons d'Irlande du Nord (blog)

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn