Aller au contenu principal
Blog
Blog

Les erreurs les plus courantes dans l'apprentissage des adultes avec le soutien de la technologie

Dans l'environnement des éducateurs, on sait plutôt ce qu'est l'andragogie et comment utiliser ses réalisations au quotidien. Nous sommes bien conscients que les adultes apprennent différemment et qu'il faut prêter attention à des aspects complètement différents de ceux des enfants. Cependant, le plus souvent dans l'apprentissage des adultes sont activement impliquées des personnes qui n’ont jamais entendu parler du mot « andragogie », mais en même temps elles ont une voix décisive sur ce à quoi cet enseignement devrait ressembler. (La traduction de la version polonaise)

La traduction de la version polonaise; NSS Pologne

Dans l'environnement des éducateurs, on sait plutôt ce qu'est l'andragogie et comment utiliser ses réalisations au quotidien. Nous sommes bien conscients que les adultes apprennent différemment et qu'il faut prêter attention à des aspects complètement différents de ceux des enfants. Cependant, le plus souvent dans l'apprentissage des adultes sont activement impliquées des personnes qui n’ont jamais entendu parler du mot « andragogie », mais en même temps elles ont une voix décisive sur ce à quoi cet enseignement devrait ressembler. C'est de plus en plus souvent un processus non seulement pour l'éducation mais aussi, ou surtout, pour les affaires. Le partage des connaissances avec les adultes (clients ou partenaires d'affaires, où vous devez éduquer, pour obtenir un avantage concurrentiel grâce à l'image de « l’expert ») est concentré entre les parties prenantes et l’attention des spécialistes d'un produit ou d’un service donné (par exemple, les chefs de produits), du marketing au sens large du mot, et même les Ressources Humaines, mais pas nécessairement les spécialistes de l'apprentissage électronique. Ces derniers sont souvent laissés sur la barricade de la numérisation du contenu de la formation interne, et peu de gens s'intéressent sur la façon d'utiliser leur expérience dans l'enseignement des adultes en dehors de l'entreprise.

Ce modèle est principalement une variété de formes vidéo, telles que des webinaires et d'autres programmes en ligne organisés sur Internet, en utilisant une variété de canaux. Donc, ce sont actuellement des formats très à la mode et largement développés.

Un éducateur en affaires

Il est également symptomatique que « l’enseignement numérique » ne puisse   non seulement trouver une place dans cette entreprise, mais qu’on ne lui permette même pas de grandir au nouveau rôle que l'entreprise exige de lui. Non seulement il est un « ingénieur » de conception, publication et mesure de l'efficacité des écrans de cours en ligne, mais il est surtout un consultant client spécialisé dans le domaine de l'accès effectif au contenu éducatif pour adultes, dans un contexte autre que la formation interne.

Les changements dans le rôle sont exigés par notre temps et les besoins du marché. Tout en essayant de remplir ce rôle, je suis pour le moment « déchiré » entre les questions d'apprentissage, la numérisation des connaissances, les nouvelles technologies et les thèmes strictement créatifs et productifs. J'ai l'impression que mes tâches sont encore qualifiées d’un peu exotiques, parce que je ne peux pas seulement préparer une personne pour la formation en ligne, aider à concevoir l'ensemble du processus, mais aussi enregistrer, émettre, assembler, publier et mesurer. Et puis également concevoir un studio de petite entreprise ou diriger un film de formation. Je dois avoir autant que possible des connaissances pratiques dans le domaine des processus d'apprentissage, de la production de contenu et des normes permises par l'évolution rapide de la technologie, mais aussi du marketing.

Pourquoi? Certains de mes clients se concentrent souvent sur des indicateurs tels que la qualité et la couverture, et trop peu sur la performance efficace. Ne vous méprenez pas, la qualité est excellente, et le large éventail est certainement satisfaisant, mais les éducateurs n'ont pas encore appris que seules les actions mesurables dans leur rapport aux bénéficiaires sont significatives. Et c'est le premier péché : traiter l'apprentissage numérique comme contenu marketing. Et souvent aussi : pas de buts et d'indicateurs mesurables.

Qui enseigne ?

Pour l'enseignement des autres, appelé par certains « transfert de connaissances », il y a souvent des gens sans expérience dans ce domaine. Ce sont des praticiens du marché et des spécialistes dans leur domaine, mais pas nécessairement des enseignants. Qui va deviner quelle est la plus grande peur des gens qui viennent à mon studio pour la première fois ? "Je n'ai aucune expérience devant la caméra et je ne sais pas comment elle va s'éteindre" - c'est la peur exprimée par les mots. Pratiquement moins de 2 à 3% des gens pensent à la façon de transférer les connaissances, mais ils se concentrent sur la technologie. Cela signifie qu'un autre péché consiste à jeter un caillou dans votre propre jardin : trop peu d'accent est mis sur la méthodologie et le travail avec les créateurs et les formateurs, en considérant – c’est là une moindre chose – qu’ils peuvent enseigner ... étant donné qu’ils dispensent des formations.

Sans vouloir stigmatiser aucune profession, je dois admettre que les avocats sont un parfait exemple. Ils ont beaucoup de connaissances et, en même temps, ils assurent des formations ou écrivent souvent des articles pour des portails spécialisés. Confrontés à la tâche de préparer et de diriger leur propre webinaire, ils font généralement appel à l'expérience professionnelle et ... scolaire. Les conférences d'une heure et demie, qui sont un courant de conscience de l'auteur, enrichies d'études de cas et de citations de lois, sont pour beaucoup un standard. Malheureusement, cela ne fonctionne pas. Ils n'ont pas travaillé à l'université, mais nous l'avons oublié. Il est dommage que trop rarement nous le rappelons à nos clients.

Forme et contenu

Ayant à transmettre autant de connaissances à la fois, il est très difficile d'échapper à la tentation de créer une formation en ligne idéale en 60 minutes. Les statistiques marketing ne le montrent pas, car le nombre de spectateurs ou les opinions dans les enquêtes sont loin de toute approche méthodique. Cependant, ce sont aussi les indicateurs les plus simples. Peu de gens se rendent compte que, par exemple, les programmes éducatifs diffusés en direct sur Facebook    concentrent en moyenne l’attention du spectateur ... une minute et demie.

Nous nous dirigeons inévitablement vers des formes courtes et dynamiques, et souvent les conférenciers n’aiment pas, car ils sont contractés pour mener une formation en ligne, où les connaissances de 8 heures de cours se compriment jusqu'à 45 minutes. La transmission des connaissances en compression vous oblige à vous pencher davantage sur leur forme, ne serait-ce que pour réfléchir aux relations qui les unissent. Cependant, un tel travail prend tout son sens d'un point de vue andragogique. Nous donnons à notre destinataire du matériel qui peut être consommé de manière plus pratique. Il n'a pas à regarder toute la formation pendant une heure pour trouver la réponse à une question. De cette façon, le destinataire crée le scénario de cours le mieux préparé et décide de ce dont il a besoin. Malheureusement, rarement, donc, sur la liste des péchés que j'écris : peu de flexibilité dans le travail sur la forme du contenu transmis.

Pseudo- éducation

Ainsi je nomme toutes ces situations qui en prétextant la transmission de connaissances pour l’enseignement d’un client organisent des échantillons ponctuels d'événements, de cours, de webinaires, de podcasts ou de formations vidéo à usage unique. Le projet principal est d'atteindre un objectif marketing, par exemple d'encourager les acheteurs à télécharger une offre, mais dans la pratique c'est une activité très nuisible. En fait, le mythe le plus dangereux de notre époque est la croyance répandue que nous voulons apprendre et développer. Ce n'est pas vrai, presque sans exception nous sommes des paresseux et nous avons seulement besoin de sentir ce que nous, nous développons. Nous avons besoin d'entraîneurs et construisons nos propres valeurs. Nous allons à des conférences, regardons des webinaires, nous incluons des MOOCs, mais apprendre est un processus trop sérieux pour le faire dans un hobby, entre un post Facebook et une série sur Internet.

Par conséquent, je ne souhaite pas contribuer à la création d’une pseudo-éducation avec mes actions. Le dernier péché, le plus important, est le manque de stratégies d'apprentissage pour les adultes. Les entreprises peuvent avoir des visions et des missions, des stratégies bien développées sur le marketing ou même la RSE, mais sortir sur le marché avec leurs propres connaissances semble être un sujet qui vient d'être testé sur les principes de « nous verrons bien ce que cela va donner ».

Qu’y a-t-il pour nous?

Le marché commence lentement à remarquer ces problèmes, bien que seulement trop peu d’entreprises viennent me demander de l'aide pour telle étape du projet où l'intervention de l'éducateur et non du producteur vidéo soit possible. Cependant, le multimédia n'est pas nouveau et toute personne qui entre dans cette rivière, en particulier avec la vision de transférer des connaissances à d'autres, devrait remarquer que la concurrence est grande. J'ajoute quelques questions à ma propre liste de contrôle basée sur l'expérience de l'andragogie et j'ouvre souvent les yeux sur ces questions. Et il est de notre devoir à tous de faire quelque chose, pas seulement de nous plaindre de la qualité et du contenu non standard. Nous, les éducateurs sommes le lien le plus important dans ce processus. Supposons parfois que nos clients travaillent pour nous, et non l'inverse.

 

Voir aussi:

3 changements technologiques dans l'éducation en ligne des adultes, ce que nous n'apprécions toujours pas

Login (4)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus