chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Blog

LEI - Langues européennes d'intégration

26/03/2020
par Maria Giovanna ...
Langue: FR

Introduction

Dans un contexte migratoire particulièrement prégnant dans notre Europe actuelle, nous, partenaires du projet LEI (European Integration Languages), avons travaillé sur une amélioration du cadre d'apprentissage des langues européennes par les migrants.

Grâce à ce projet financé via Erasmus + KA2, nous avons créé un outil en ligne - MOOC, destiné aux formateurs de langues européens pour les inspirer dans leur enseignement  avec leurs étudiant.e.s. Il est ouvert, gratuit et avec un accès illimité.

 

Les activités du projet

Pour rendre cette idée concrète, nous nous sommes appuyés sur les expériences et expertises de chacun :

- Ecrimed', le cabinet d'ingénierie linguistique, a conçu des matériaux didactiques reposant sur la notion de "langue d'intégration" (et non plus "langue étrangère"), visant une participation active du nouveau citoyen, suivant une dynamique à trois niveaux : les compétences langagières pour le fonctionnement dans la vie quotidienne, les compétences langagières pour la participation à la vie citoyenne, les compétences langagières pour le projet de vie pour soi et ses enfants.

- Des ateliers sociolinguistiques ont été organisés sur base de ces matériaux didactiques par Ecrimed' à Rennes; par ARSAP (centre de formation pour adultes) à Pordenone; par la Maison des Femmes de Schaerbeek (service public consacré à l'émancipation des femmes) et animés par Euro-Idea (expert en éducation aux adultes) à Bruxelles. Les participants de Rennes étaient demandeurs d'emploi et avaient une connaissance du français satisfaisante mais souffraient d'une absence de réseau "utile", susceptible de les aider dans la recherche d'un emploi.  Un atelier "formel" a été organisé à Pordenone pour des migrants souhaitant une certification de compétences langagières.  Un deuxième atelier s'est inséré dans une dynamique existante : une chorale multiculturelle où on a rajouté un répertoire de chants traditionnels du pays d'origine des chanteurs et chanteuses (y compris des chants italiens).  Un troisième atelier s'est improvisé à la demande d'une communauté de mamans venant du Bengladesh, à qui on avait demandé un buffet festif pour clôturer le projet, mais qui a préféré apprendre l'italien et proposer des cours de bengali à leurs enfants. À Bruxelles, les femmes ont pu être valorisées dans leurs savoir-faire culinaires, et sont parties de leur pratique pour apprendre le vocabulaire de leurs recettes, lire une liste de courses et, peu à peu, organiser des événements gourmands et artistiques de A à Z.

- Les participants de ces ateliers ont eux-mêmes été acteurs du projet et ont co-construit de nouveaux matériaux didactiques pour articuler la réflexion théorique et son application à deux outils : l'Audio-Psycho-Phonologie et la biographie transculturelle.

- Au fur et à mesure, les matériaux didactiques ont été numérisés par Klyolab qui était chargé de la création d'un MOOC sur une plateforme d'apprentissage à distance, afin que tous les enseignements soient accessibles gratuitement, disponibles sans limite de temps, téléchargeables dans leur intégralité et visant les formateurs en langues européennes, travaillant dans les centres de formation et/ou le secteur associatif actif dans l'accueil des migrants. 

Nous avons donc atteint tous les objectifs fixés à court terme : de la création de matériaux didactiques à leur mise en ligne sur une plateforme d'apprentissage à distance, via un MOOC, en passant par l'organisation de plusieurs ateliers sociolinguistiques participatifs où les migrants ont pu être acteurs de leur propre intégration (apprentissage individuel et socialisation).

Le projet s'est soldé par la mise en ligne du MOOC https://www.udemy.com/course/langues-europeennes-dintegration-lei/ , et, depuis, le nombre d'abonnés est en constante augmentation.  Ce qui nous fait penser que nos expériences sont d'ores et déjà lues, écoutées, testées et réutilisées dans des cadres différents que le nôtre, et nous fait estimer que l'impact à moyen terme (une meilleure intégration via l'apprentissage des LEI) ne va cesser de se faire sentir.

Le travail que nous avons réalisé avec les 110 migrants ont donné des résultats particulièrement positifs : tous, ils ont atteint leurs propres objectifs : améliorer leurs compétences langagières, trouver une formation qualifiante ou un emploi, sortir de leur isolement, participer à des projets valorisants, rencontrer d'autres cultures, accepter les nouvelles normes de leur pays d'accueil… 

Par ailleurs, le réseau que nous avons tous développé par le biais du projet LEI nous a permis de créer, chacun, une "chaîne" d'accueil d'aide à l'intégration, car nous avons rassemblé des professionnels du monde associatif, du monde du travail, du secteur social et du secteur public, ainsi que des responsables politiques, afin de mieux correspondre aux besoins et aux propositions citoyennes des migrants.  Nous sommes fiers également d'avoir rassemblé des migrants de toutes les origines et des autochtones, car nous savons d'expérience que la meilleure chance qu'a le vivre-ensemble de fonctionner, c'est de l'essayer.  Nous estimons à 1500 le nombre de personnes que nous avons touchées par ce projet. 

Partenaires du projet:

Maison des femmes de Schaerbeek (coordinatrice) -Belgique; Euro-Idea -Belgique, Ecrimed ’-France, ARSAP-Italie, KLYOLAB-Italie

L'ensemble du processus de projet est expliqué sur le site du projet bilingue français / italien.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn