chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE - Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

Blog

Histoires d’apprenants : Avoir davantage confiance en soi grâce à la reconnaissance des NVQ (National Vocational Qualifications)

07/03/2017
par Tara FURLONG
Langue: FR
Document available also in: EN PL DE IT ES NL

/fr/file/learner-stories-gaining-confidence-through-nvq-opportunitiesjpgLearner Stories: Gaining confidence through NVQ opportunities.jpg

Learner Stories: Gaining confidence through NVQ opportunities

 

En nous inspirant des récits des apprenants, nous nous intéressons à la Résilience. Les histoires d’apprentissage des adultes, les exemples d'évolution des apprenants, le rôle de l’apprentissage tout au long de la vie et de l'alphabétisation des adultes sont le sujet de cette publication.

Le projet "Résilience : Histoires d'apprenants" bénéficie du soutien de RaPAL (Research and Practice in Adult Literacies) et ACAL( (Australian Council for Adult Literacy), chargés également de leur publication et diffusion.

L’extrait suivant de "Résilience : histoires d'apprenants", initialement publié par Tara Furlong et Keiko Yasukawa, a été synthétisé à des fins d’utilisation par EPALE, Royaume-Uni.

Margaret Green, Bradford College

Je m’appelle Margaret Green. J'ai cinquante-deux ans et je suis employée comme responsable de la chaîne d’approvisionnement pour le département de gestion des matériaux à la Calderdale and Huddersfield NHS Foundation Trust.

J’ai commencé à travailler pour NHS il y a dix ans, au sein du service de blanchisserie. Je suis restée à mon poste pendant deux ans et j'ai réussi à obtenir un autre poste dans le département de pharmacie. Cela m’a ouvert beaucoup d’opportunités, dont l’une était de participer à une remise à niveau de mes qualifications. C’était quelque chose que j’appréhendais...

Il s'agissait d'une formation en alternance dans le service de pharmacie. Je devais suivre la formation NVQ (National Vocational Qualifications, qualification permettant d'acquérir des qualifications explicitées en termes de compétences par rapport à des situations de travail), d'obtenir le diplôme BTEC (Business Technician Education Council, diplôme spécialisé et opérationnel) et d’acquérir les principales compétences professionnelles (anglais et mathématiques de niveau 1). J’ai décidé de m’inscrire à la formation NVQ car c'était une formation en alternance qui permettait d’améliorer mes connaissances et de travailler ma confiance en moi.

La formation NVQ m’attirait davantage car on m’a dit que j’aurais un référent personnel à qui je pourrai poser toutes les questions ou faire part de toutes mes préoccupations. C’était très important pour moi car je n’avais pas beaucoup confiance en moi et je ne croyais pas en mes capacités. Je me suis également sentie rassurée car je savais que je n'aurais pas à passer un examen final et que je pourrais apprendre à mon rythme. Cela correspondait à mon style d’apprentissage car revenir à l’école à l’âge de cinquante-deux ans signifiait pour moi dépasser ma zone de confort.

Au début, j’ai été un peu intimidée par la large utilisation de l’ordinateur, mais grâce aux conseils de ma référente, Nicola Crawley, j'ai pu me servir de mon ordinateur à la maison avec beaucoup plus d'assurance. L’utilisation du système Ecordia était une très bonne façon d’enregistrer mon travail de cours. Je retenais facilement et pouvais retrouver mes travaux précédents. J’avais suffisamment confiance en moi pour appliquer ce que j’avais appris et occuper mon poste actuel qui implique une large utilisation et une connaissance approfondie de l’ordinateur, alors que je m'en croyais auparavant incapable. Je sens que j’ai vraiment acquis de nombreuses compétences dans le cadre de la formation NVQ. Les qualifications que j’ai acquises à l'issue de la formation m’ont ouvert beaucoup plus de portes.

Impact personnel

L’impact de la formation sur ma vie personnelle a été très positif et les commentaires que j’ai reçus de la part de ma référente ont été très encourageants, elle m’a toujours félicitée pour mes recherches. Il m’a fallu travailler dur pour atteindre un niveau qui me paraissait satisfaisant. Ce n’était pas toujours facile. Il y a eu des larmes de découragement lorsque j’avais l’impression que mon travail n’était pas assez bon, mais ma référente Nicola était toujours là pour me rassurer et me dire que mon travail était d’un très bon niveau. Ses paroles encourageantes m’ont aidée à aller de l’avant. J’ai travaillé jour et nuit, la plupart des soirées et des week-ends, et étais dévouée corps et âme à mes cours.

Ma famille et mon évaluateur ont été extrêmement encourageants et patients avec moi tout au long de cette formation et continuent à me soutenir dans mes nouvelles fonctions de responsable de la chaîne d’approvisionnement. Je n’aurais jamais postulé à ce poste si je n’avais pas les qualifications requises. Ma famille dit avoir remarqué que j'avais davantage confiance en moi et que ma capacité à étudier et à faire des recherches s'est nettement améliorée. Mes fils sont à présent impressionnés par mes compétences en informatique !

Mon nouveau poste implique davantage de responsabilités, je gère à présent une équipe de dix-neuf employés et je travaille sur deux sites. Une partie de mes tâches consiste à recruter du personnel pour notre département. J'utilise mes compétences et connaissances pour aider les personnes qui ont une faible estime de soi et peu confiance en eux et les aide à surmonter les obstacles qu’ils rencontrent tout en les encourageant à voir leurs propres capacités, comme mon évaluateur l'a fait pour moi.

Je suis si fière de moi et impatiente de faire face à mon nouveau défi : pas mal pour quelqu’un qui a grandi avec peu d’estime et de confiance en soi.

Dans l’ensemble, je recommande volontiers la formation NVQ à quiconque souhaite améliorer ses qualifications, mais surtout acquérir davantage des connaissances sur le poste qu'il s'apprête à occuper et travailler la confiance en soi, peu importe l'âge ou les capacités de départ. L’aide et l’assistance sont là, il vous suffit d’avoir le courage de sortir de votre zone de confort et d’accepter le soutien pour élargir les perspectives de votre avenir.

Vous pouvez lire la version complète en cliquant ici  (en anglais) ainsi que les observation du référent de Margaret.

RaPAL est l’unique organisation au Royaume-Uni axée sur le rôle de l'alphabétisation dans la vie adulte. Nous encourageons les pratiques efficaces et novatrices : enseignement, apprentissage et recherche, et apportons notre soutien aux praticiens et chercheurs en alphabétisation des adultes. Nous animons des débats en rapport avec la langue anglaise, l'alphabétisation, la numératie et les compétences numériques. Par le biais du travail de nos membres, des revues numériques, des conférences et des forums, à travers nos politiques et les activités de plaidoyer, nous sommes actifs en Europe et avons noué des relations au niveau international. Nous vous expliquons notre offre, ainsi que la façon dont vous pouvez vous participer à nos activités.

 

/fr/file/resilience-stories-adult-learningpngResilience Stories of Adult Learning.png

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn Share on email
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 1 sur 1
  • Portrait de Beata Ciężka

    Znam wiele takich pozytywnych historii. Znamienne jest w nich to, jak  wzrost kompetencji zawodowych wpływa na wzmocnienie poczucia własnej wartości i odzyskiwania kontroli nad własnym życiem. Zaskakujące, ale zauważyc można również zmiany w wyglądzie zewnętrzym - pojawia się większa dbałość o staranne uczesanie, ubranie, a nawet dyskretny makijaż. Sama nabieram wtedy przekonania, że moja praca w takich projektach ma sens.