European Commission logo
Créer un compte
Blog
Blog

L'e-learning en Islande à l'époque du Covid-19

En ces temps étranges, où les gens sont censés rester chez eux autant que possible, de nombreuses initiatives sont apparues les unes après les autres pour offrir toutes sortes de formations en ligne.

[Traduction (anglais-français) : EPALE France]

Auteur : Dóra Stefánsdóttir

En ces temps étranges, où les gens sont censés rester chez eux autant que possible, de nombreuses initiatives sont apparues les unes après les autres pour offrir toutes sortes de formations en ligne. En Islande, il y a des informations presque tous les jours sur de nouveaux cours, souvent totalement gratuits, dans d'autres cas peu coûteux. Il existe même une combinaison de ces deux options, le cours lui-même est gratuit, mais si les étudiants souhaitent obtenir une sorte de certificat, ils doivent payer une petite somme. Lorsque cela entraîne des frais, de nombreux syndicats et organisations d'employeurs ont ouvert la possibilité de payer la totalité des frais de cours directement sur leurs fonds d'éducation. Jusqu'à présent, la règle était que 75 % de ces frais étaient remboursables à partir de ces fonds, dans lesquels les employeurs et les employés paient une cotisation mensuelle.

Voici quelques-unes de ces offres :

  • Les centres d'éducation et de formation tout au long de la vie offrent une grande variété de cours en ligne, tant pour le travail que pour le plaisir. Il y a eu une forte demande pour des cours qui apprennent aux gens à se détendre et à ne pas s'inquiéter en cette période de crise, toutes formes d'exercices physiques pour les personnes qui travaillent à domicile, souvent dans des situations dégradées à celles auxquelles elles sont habituées sur leur lieu de travail.

 

  • En coopération avec divers prestataires de formation, le Centre de compétences touristiques propose une grande variété de cours destinés aux personnes travaillant dans ce secteur. Beaucoup d'entre eux ont perdu leur emploi (temporairement, espérons-le) et d'autres travaillent à temps partiel. Ils disposent de temps pour apprendre de nouvelle chose, qui pourront être utile lorsque les gens recommenceront à voyager.

 

  • Idan, le centre d'éducation, qui propose des formations pour les professionnels de l'EFP, a mis à la disposition de son groupe cible toute une série de cours. Les plus populaires ont cependant été les drôles de "pauses le vendredi" proposées par le comédien Ari Edjárn. Comme tout le monde, il travaille à domicile, équipé d'un ordinateur portable et d'une bouteille de désinfectant.

 

  • Plusieurs enseignants de l'Université d'Islande et de l'Université d'Akureyri ont organisé des camps éducatifs en ligne le 26 mars, où chacuns d'entre eux a partagé des outils et des techniques utiles pour l'enseignement en ligne.

 

 

  • Les étudiants de l'université ont reçu une formation inattendue pendant la crise de Covid. Alors que les étudiants en dernière année de médecine, d'infirmerie et d'autres disciplines similaires ont assuré la surveillance dans les hôpitaux sous une supervision stricte, les étudiants en psychologie ont proposé des consultations en ligne à leurs camarades et à leurs familles, qui souffrent de différentes formes d'anxiété. La demande pour leurs services augmente rapidement et la liste d'attente s'allonge de jour en jour.

 

  • L'université d'Islande propose depuis un certain temps des cours en ligne gratuits grâce à la coopération en matière d'edex de nombreuses universités de renommée mondiale. L'offre a été augmentée et cinq cours sont maintenant disponibles (voir https://www.edx.org/course?search_query=university+of+iceland(link is external)), tous liés à la nature islandaise, à la saga et aux moutons islandais !

 

  • Les personnes privées, qui ne sont parfois que partiellement employées, apportent également de nouvelles idées. Dans le journal Fréttablaðið du 30 mars, on trouve par exemple une interview d'une mère et de son fils qui ont mis au point des cours pour les personnes âgées sur l'utilisation de toutes sortes d'outils en ligne. Après avoir enseigné ce cours une fois en présence des étudiants, ils développent maintenant une version en ligne. Le principal problème est qu'il est difficile d'utiliser la même technologie que celle que les gens ne connaissent pas, pour leur apprendre à l'utiliser. La première solution qu'ils ont trouvée est de simples vidéos YouTube, qui enseignent aux gens la magie de l'apprentissage en ligne en très peu de temps.

 

Il sera intéressant de voir comment les choses évolueront avec tout cet apprentissage en ligne, une fois le virus corona vaincu. De nombreux étudiants pourraient vouloir explorer les possibilités de validation de ce qu'ils ont appris, soit pour poursuivre leurs études dans des écoles secondaires supérieures ou des universités par exemple, tandis que d'autres pourraient vouloir voir s'ils ne peuvent pas trouver un nouvel emploi ou un meilleur emploi avec les compétences qu'ils ont acquises pendant cette accalmie dans l'hyperactivité habituelle qui semble être la situation normale en Islande.

 

 

 

Login (4)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Appel aux associations innovantes en transition écologique

Appel aux associations innovantes en transition écologique

Plus

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus