Blog
Blog

La formalisation de l’apprentissage des adultes permet-elle vraiment d’apprendre plus?

Pourquoi faut-il, selon Simon Broek, continuer à accorder du crédit à l'apprentissage non formel et informel?

La source média référencée est manquante et doit être réintégrée.

J'aimerais vous proposer mon point de vue critique sur la distinction entre apprentissage formel, non formel et informel. Non pas sur la distinction en elle-même (qui est pourtant discutable), mais sur la tendance que nous avons à vouloir formaliser ce qui est non formel et informel.

En effet, parfois, certains concepts ne gagnent pas à être trop définis ou formalisés. Prenons par exemple une œuvre d'art émouvante ou une pièce de théâtre passionnante, sommes-nous entièrement capables de mettre des mots sur ce qui se passe sur la toile ou sur scène? Les choses peuvent perdre de leur beauté, de leur valeur, de leur signification ou de leur importance lorsque l’on met des mots dessus (je n'ai jamais vu quelqu'un pleurer en lisant le résumé d'un opéra ou la quatrième de couverture d'un livre).

Je ne vais pas lancer ce débat philosophique (si certains sont intéressés, cherchez Hans-Georg Gadamer sur Google) mais le même principe peut s'appliquer à l'apprentissage: est-il possible d'appréhender avec des mots tout ce que des apprenants ont assimilé? La réponse est probablement non, et nous le savons bien, ce qui ne nous empêche pas d'essayer par tous les moyens de formaliser et de définir l'apprentissage.

Formel, non formel ou informel? Quelle est la différence?

Tout d'abord, un petit rappel terminologique, dans son Mémorandum sur  l'éducation et la formation tout au long de la vie (CE, 2000), la Commission européenne distingue:

  • l'apprentissage formel, qui débouche sur l'obtention de diplômes et de qualifications reconnus. Il se déroule dans des établissements d'enseignement et de formation publics pour les jeunes, des institutions publiques s’adressant aux adultes, et dans des structures  ‑gérées par des organisations non-gouvernementales, par des services de proximité ou encore par des entreprises privées.
  • l'apprentissage non formel, qui n'aboutit généralement pas à l'obtention de certificats officiels. L'apprentissage non formel peut intervenir dans différentes structures, dans les établissements d'apprentissage formel ou dans le cadre d'activités proposées par des organisations non gouvernementales à but non lucratif, comme des organisations de la société civile. Il peut aussi être dispensé par des organismes éducatifs comme les écoles, les collèges et les universités; des collèges communautaires, des associations dans le domaine de l’éducation, des universités populaires, des centres religieux, des syndicats, des partis politiques, des organismes rattachés aux chambres de commerce, des associations professionnelles, des entreprises, des associations patronales, des prestataires d’éducation et de formation privés; des organisations de la société civile; des musées et des bibliothèques privées ou publiques; des centres communautaires, culturels ou de loisirs.      L'apprentissage non formel passe également par la formation à distance, grâce aux moyens de communication virtuels, et d’autres canaux.
  • L'apprentissage informel est le corollaire naturel de la vie quotidienne. Contrairement à l'apprentissage formel et non formel, il n'est pas forcément intentionnel et peut donc ne pas être perçu, y compris par les individus eux-mêmes, comme un apport à leurs connaissances et leurs compétences.

Les tendances à la formalisation de l'apprentissage

Il y a clairement une tendance à la formalisation de l'apprentissage, qu'illustre parfaitement le développement de cadres de qualifications ou de systèmes de validation des acquis. Ces deux initiatives reposent sur l'hypothèse qu'il est possible de décrire un apprentissage en termes de résultats.

Prendre en compte les résultats d'un processus d'apprentissage n'est pas mauvais en soi: c'est un moyen de mettre au clair ce qui a été appris, de développer des programmes de formation ciblés, de valider un certain nombre d'acquis selon des normes préétablies.

Mais la formalisation permet-elle vraiment d'apprendre davantage?

En ne mettant en avant que l’apprentissage mesurable en termes de résultats, on a tendance à oublier qu’une part importante de ce que nous apprenons ne peut se mesurer  et donc à avoir une vision étroite de l’apprentissage.

Ce qui ne peut être compté compte pourtant! De ce point de vue-là, ne devrions-nous pas prendre le problème dans l'autre sens? Afin de réellement intégrer l'apprentissage dans la vie, peut-être faut-il ne pas tout formaliser, mais plutôt faire en sorte que notre environnement quotidien, dans le cadre privé et professionnel, soit propice à l'apprentissage, sans que les apprenants soient conscients d'acquérir de nouvelles connaissances et compétences.

Ainsi, nous pourrions tous apprendre un peu plus, en permanence – sans que l’apprentissage ne soit nécessairement défini par des résultats formels.

____________

Simon Broek a participé à plusieurs projets de recherche européens sur la formation, le marché du travail et le secteur des assurances. Il a conseillé la Commission européenne, le Parlement européen et les agences européennes sur les politiques éducatives, sur la formation tout au long de la vie et sur des problématiques liées au marché du travail. Il est aujourd'hui co-gestionnaire de l'Ockham Institute of Policy Support.

Login (0)

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.
Switch Language

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Exemples de ressources pédagogiques pour les publics NEETs et Migrants

En préparation d'un stage d'observation en Italie, une équipe de professionnels de l'insertion socioprofessionnels en Wallonie présentent des outils pédagogiques de base accessibles et potentiellement transposables dans d'autres pays, pour accompagner les NEETs et les primo-arrivants

Plus

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus