chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Des modèles d’enseignement novateurs et leur approche de l’évaluation

12/07/2018
par Rumen HALACHEV
Langue: FR
Document available also in: EN PL DE IT ES LV NL

/fr/file/skills-work-programme-0Skills for Work programme

Skills for Work programme

 

Dearbháil Lawless de l’Organisation nationale pour l’éducation et la formation des adultes (AONTAS) en Irlande, parle du programme «Skills for Work» (Des compétences pour l’emploi) et de la manière dont son modèle didactique novateur et son approche de l’évaluation peuvent aider les apprenants ayant de faibles compétences de base.

 

AONTAS est l’Organisation nationale pour l’éducation et la formation des adultes en Irlande. Nous représentons près de 500 membres dans tout le pays. Nous promouvons et défendons la mise en place d’un service de qualité pour les apprenants adultes et mettons en avant la valeur et les avantages de l’éducation et la formation des adultes. Une partie de notre mandat consiste à remplir la fonction de coordinateur national pour mettre en œuvre l’agenda européen dans le domaine de l'éducation et de la formation des adultes, fonction qui dans la plupart des États de l’UE, est assurée par un ministère.

 

Embarquer les apprenants dans un voyage éducatif

En Irlande, le taux actuel de participation des adultes à l’apprentissage tout au long de la vie est de 6,5 %. Nous nous situons bien en dessous de la moyenne de l’UE 28, qui s’établit à 11 %, les pays qui se classent en tête de liste comme le Danemark atteignant 31 %. Toutefois, l’Irlande se démarque sur d’autres plans. Nous nous enorgueillissons de proposer un certain nombre de modèles novateurs qui sont largement reconnus dans toute l’Europe; notre secteur d’éducation communautaire et le programme Skills for Work (Des compétences pour l’emploi). Tous deux utilisent des pratiques d’éducation et de formation des adultes informelles dans leurs efforts visant à atteindre les groupes minoritaires, désavantagés et «invisibles». Ils doivent principalement leur réussite au fait qu’ils vont toujours à la rencontre des apprenants là où ils se trouvent. Cela signifie que nous travaillons avec les apprenants pour déterminer leur niveau actuel d’apprentissage et nous les embarquons dans un voyage éducatif en identifiant et en évaluant leur progression au lieu de nous limiter à leur indiquer une destination finale. C’est là l’essence de l’éducation et de la formation des adultes: favoriser la croissance personnelle et motiver le changement transformateur.

 

Cibler les groupes «invisibles»

Le suivi de l’éducation et de la formation (2017) de la Commission européenne fournit des informations sur les statistiques de l’Irlande dans le secteur éducatif. Des inégalités subsistent, les adultes hautement qualifiés étant trois fois plus susceptibles de participer à l’éducation et l’apprentissage tout au long de la vie que ceux identifiés comme ayant des compétences de base. AONTAS soutient que l’éducation communautaire est essentielle pour inclure la participation des personnes les plus désavantagées au système éducatif. Cette idée est confirmée par le Rapport sur les bénéfices de l’apprentissage tout au long de la vie (2014), qui indique que celui-ci profite bien plus aux adultes ayant de faibles compétences de base qu’à ceux identifiés comme hautement qualifiés. Ce rapport a également souligné la perspective de la Commission selon laquelle l’incapacité du secteur à démontrer les avantages de l’apprentissage des adultes est une grande faiblesse. Dans cet esprit, AONTAS continue de partager des expériences d’apprenants montrant la nature complexe et personnelle du secteur de l’éducation communautaire et son rôle clé pour fournir des opportunités d’apprentissage formelles et informelles.

Un exemple de réussite

L’histoire de Liz McDonnell Smith, une apprenante adulte du programme «Skills for Work», constitue un exemple de réussite. Liz a quitté l’école à l’âge de 14 ans, sans avoir passé aucun examen formel d’État, pour travailler dans une usine de couture. Devenue mère célibataire, les obstacles financiers conjugués avec sa peur des environnements d’apprentissage formels l’empêchaient de reprendre des études. Toutefois, elle a récemment saisi l’occasion offerte sur son lieu de travail de participer à un programme d’apprentissage informel mis en place en partenariat avec Skills for Work et son entreprise, Woodies. Ce programme fournissait des cours gratuits à des employés ayant de faibles compétences de base dans un éventail de matières afin de répondre aux besoins des apprenants. Lors du premier jour de classe, le coordinateur a donné l’instruction suivante: «dites-nous ce que vous voulez apprendre». Le groupe a appris comment se servir d’un ordinateur, envoyer des courriels et utiliser Microsoft.

L’évaluation a eu lieu dans un environnement détendu et propice, par démonstration, observation et dialogue. Le tuteur a progressé avec les apprenants au fur et à mesure de leur parcours, étape par étape, en suivant les progrès accomplis par rapport à chaque objectif d’apprentissage sur une base individuelle plutôt que dans un délai fixe défini dans un programme prédéterminé. Cela signifie que si un apprenant souhaitait passer plus de temps sur le courriel, il pouvait le faire. Si un apprenant voulait passer à Outlook, le tuteur l’aidait à le faire. Liz et les autres étudiants qui ont suivi le cours ont tous terminé le programme. Woodies a souligné que la formation du personnel avait eu un gros impact sur le travail, que de nombreux employés avaient évolué vers de nouveaux rôles au sein de l’entreprise et que les magasins dans lesquels travaillaient des apprenants adultes étaient mieux notés dans toutes les inspections. Liz a terminé un programme d’apprentissage formel avec Skills for Work et dispose d’un niveau QQI 4 sur les tableurs (niveau 3 du CEC).

Consultez des exemples de ressources sur la nutrition sur le lieu de travail de Skills for Work

 

L’évaluation personnalisée est essentielle

L’éducation et les programmes communautaires comme Skills for Work sont des modèles complets qui assurent que le processus éducatif intègre des approches efficaces et personnalisées pour évaluer les besoins de l’apprenant. Il s’agit de donner aux gens le temps de découvrir leurs propres styles d’apprentissage, leurs besoins et leurs forces, de les aider à penser à leurs aspirations sur le plan éducatif, de leur fournir des conseils pour les aider à choisir des cours appropriés et donc de faciliter la poursuite des études. Il s’agit d’inclure les intérêts de la personne et le contexte de l’environnement d’apprentissage dans l’approche éducative et les méthodes utilisées afin de les rendre pertinentes et de normaliser le contenu enseigné. Ainsi, cette approche donne à chaque personne la possibilité de comprendre ce qui s’applique à sa vie dans ce qu’elle apprend en réduisant l’importance de l’«autre» dans l’éducation et en suivant les principes de l’andragogie.

Donner à l’éducation informelle les mérites qui lui reviennent

La validation de l’apprentissage souligne les compétences et les expériences des apprenants adultes. C’est particulièrement important pour les personnes qui progressent à partir de compétences de base, conformément aux parcours de renforcement des compétences et à l’agenda européen dans le domaine de l'éducation et de la formation des adultes, tels que définis par la Commission. Le récent Festival européen de validation qui s’est tenu à Bruxelles (14-15 juin) a clairement montré l’intérêt et la motivation des États membres. Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a affirmé le besoin urgent d’éducation et de formation embrassant tous les aspects de la vie et tout au long de la vie. Elle a affirmé que le marché de l’emploi devenait de plus en plus fluide, dynamique et évoluait de plus en plus rapidement.

Si tel est le cas et si nous souhaitons réellement aider les adultes ayant de faibles compétences de base à prendre part à un programme d’apprentissage tout au long de la vie, AONTAS insisterait sur la nécessité d’avoir une compréhension et un respect partagés de la valeur du secteur éducatif de la communauté et de programmes novateurs tels que Skills for Work. Grâce à ces pratiques informelles, nous réussirons à assurer la participation significative des groupes cibles désavantagés et des groupes d’apprenants «invisibles». Sans ces pratiques, nous continuerons d’encourager les adultes hautement qualifiés à reprendre des études, mais nous risquons d’exclure et de marginaliser encore plus ceux qui sont déjà restés à la traîne. L’éducation informelle permet de fournir des expériences d’apprentissage personnel axées sur les besoins et fournit un coup de pouce à ceux qui attendent peut-être derrière la porte de pouvoir saisir une opportunité. Il ne tient qu’à nous de mettre cette porte en place et de la leur ouvrir.


/fr/file/skills-work-programmeSkills for Work programme

Skills for Work programme

Dearbháil Lawless est responsable des projets de l’UE d’AONTAS, l’Organisation nationale pour l’éducation et la formation des adultes en Irlande. Elle dirige le projet actuel de l’agenda européen dans le domaine de l’éducation et de la formation des adultes «Increasing Pathways, Increasing Participation». Mme Lawless a enseigné dans des programmes communautaires, pour adultes, de formation continue et d’enseignement supérieur. Elle a coordonné des programmes pour des minorités ethniques, l’emploi dans les communautés et des groupes désavantagés et a enseigné dans ces programmes. Mme Lawless est titulaire d’une licence en sciences de l’éducation et de la formation de l’université de Dublin, d’une maîtrise en sciences de l’éducation du Trinity College Dublin et prépare actuellement un doctorat dans le domaine des politiques et des pratiques en sciences de l’éducation. Sa recherche se concentre sur la relation et l’impact des programmes de liaison entre la formation continue et l’enseignement supérieur.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 2 sur 2
  • Portrait de Daiga Dzene
    Manuprāt, Latvijā, vārdi- prasības, kritēriji, uzņemšanas kārtība, iestājeksāmens u. tml., izskan pārāk bieži un biedējoši..pieaugušjaiem ar zemām pamata zināšanām - pat apkaunojoši. Mums ir ko mācīties no Īru tolerances.

  • Portrait de Maria Perna
       Per perseguire qualsiasi tipo di insegnamento rivolto agli adulti, bisogna seguire i principi dell’andragogia. Per questa ragione, concordiamo con l’eccezione secondo la quale “la valutazione personalizzata è la chiave affinchè  vengano messe alla luce le esigenze  del discente”  e perché questi sia protagonista del proprio percorso d’apprendimento acquisendo fiducia. Ciò vale particolarmente per quegli adulti che hanno una bassa scolarità e che devono necessariamente acquisire specifiche competenze applicabili nel mondo del lavoro sempre più esigente ed in evoluzione. Sicuramente, i programmi innovativi riferiti alle competenze lavorative sono, oggi più che mai, indispensabili anche per abbattere le disuguaglianze culturali e di istruzione, permettendo al discente di scegliere il percorso a lui più consono ed  ottenerne  il massimo beneficio. Purtroppo, però, siamo ancora, a mio avviso, agli albori del processo, perché  anche se a livello legislativo ci si sta muovendo in questa direzione, mi pare però di capire che questi percorsi siano intesi come mero ampliamento dell’offerta formativa dei CPIA (Centri Provinciali Istruzione Adulti), il che non è proprio ciò di cui si ha bisogno. Pur essendoci una consapevolezza da parte della Istituzione scuola, molto - ed in tempi ristretti - ci sarebbe ancora da fare, al fine  di dare una risposta con  reale ricaduta in tutti i settori in cui il discente gravita.