chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Apprentissage informel : activités sociales organisées par National Museums Scotland

17/08/2016
par Jonny Lear
Langue: FR
Document available also in: EN DE IT PL ES

/en/file/national-museums-scotlandjpgNational Museums Scotland.jpg

National Museums Scotland


Depuis octobre 2015, l'équipe en charge de l'engagement communautaire, des programmes et de l'apprentissage sous l'égide de National Museums Scotland organise chaque mois les activités sociales des musées nationaux destinées aux personnes atteintes de démence et à leurs familles, amis et soignants.

On estime à 35 millions le nombre de personnes atteintes de démence à travers le monde. D'ici 2050, ce chiffre devrait dépasser les 100 millions.  Rien qu'en Écosse, on estime que plus de 90 000 personnes sont atteintes de démence.

Fermement implantées au sein du département de l'apprentissage et des programmes, ces activités sociales offrent aux participants une expérience d'apprentissage informel et différentes opportunités de participer à des activités autour des collections nationales et à des activités sociales au sens plus large.

Christine McLean, directrice en charge de l'engagement communautaire, organise le programme d'activités sociales en collaboration avec les Galeries nationales d'Écosse, la Bibliothèque nationale d'Écosse et le Jardin botanique royal d'Édimbourg.  Chaque lieu propose un évènement social mensuel destiné aux personnes atteintes de démence.

Au Musée national d'Écosse, nos activités sociales sont organisées par notre guide bénévole, Louise Donnelly, et deux membres de notre équipe en charge des initiatives, Rachel Drury et Fiona Johnston.

Basées sur le modèle « Meet Me At MoMA » du Musée d'Art moderne de New York, celles-ci offrent un apprentissage gratuit et informel et une opportunité sociale aux personnes atteintes de démence et à leurs familles, amis et soignants. Les participants peuvent téléphoner pour réserver ou simplement se présenter à 10 h 30 pour le thé/café et gâteaux, avant de suivre une courte introduction thématique qui fait souvent appel à des objets de notre collection d'objets à manipuler. Chaque séance comprend aussi normalement une activité artistique, artisanale ou musicale avec des chants, et se termine par une visite facultative des galeries.

Pour consulter notre programme actuel, rendez-vous sur:www.nms.ac.uk/museumsocials 

/en/file/national-museums-scolandceramicsblogjpgNational Museums Scoland.ceramics.blog.jpg

©The Trustees of National Museums Scotland.

Notre première séance, en octobre 2015, s'est inspirée de notre collection de verres et céramiques contemporains et, notamment, d'une pièce intitulée « Polka Dot Cotton » (tasse et soucoupe).  La collection a été rapidement présentée aux participants par le biais d'images agrandies puis ceux-ci ont été encouragés à imaginer leur propre création à l'aide de tasses en céramique et de feutres de couleur.

Ces 11 derniers mois, nous avons accueilli près de 200 personnes dans le cadre de nos activités sociales, dont un grand nombre de participants qui reviennent régulièrement. En moyenne, 18 à 20 personnes viennent assister à chaque séance, généralement en binômes (mari et femme, mère et fils ou amis).  Nous avons aussi accueilli des petits groupes de foyers d'accueil spécialisés.

Nous savons repérer les intérêts personnels et les intégrer aux futures séances : par exemple, une personne aime colorier pendant les activités, c'est pourquoi nous ne manquons jamais de prévoir de beaux dessins de certains des objets dont nous discuterons pour qu'elle puisse s'occuper de manière agréable pendant la séance.

D'autres personnes préfèrent la musique et chanter, et notre séance la plus populaire à ce jour a été celle sur celui qu'on appelle « le Barde écossais », Robert Burns, dont nous avons célébré la vie, l'œuvre et les chants, grâce aux chants et airs de violon d'une section du musée consacrée aux découvertes faites dans un bâtiment du 18e siècle à Édimbourg. Chaque participant a reçu une partition et a été invité à chanter avec Rachel et Fiona, toutes deux vêtues de costumes du 18e siècle.

La séance comprenait une courte visite dirigée par notre guide bénévole, Louise Donnelly, qui a dépeint la vie, les amours et l'œuvre de Burns. Nous recevions pour l'occasion plusieurs résidents de foyers d'accueil spécialisés, dont certains étaient restés très calmes et n'avaient pas communiqué jusqu'à ce que commencent les chants ; nous avons alors observé un changement significatif de leur comportement lorsqu'ils ont commencé à suivre les paroles ou à chanter.

Encouragés par ce succès, nous avons organisé une séance sur les Jacobites, en invitant cette fois-ci un historien professionnel venu reconstituer la vie du Prince Charles Edward Stuart (« Bonnie Prince Charlie ») et faire une démonstration des costumes et armements de l'époque.

/en/file/national-museums-scotlanddressblogjpgNational Museums Scotland.dress.blog.jpg

©The Trustees of National Museums Scotland.
Nous nous sommes aperçu que l'utilisation de costumes et la manipulation d'objets réels ou de répliques rencontraient un important succès auprès de nos invités, en tant qu'approche participative et inclusive d'un apprentissage informel. C'est pourquoi, à l'occasion d'une séance sur Marie 1re d'Écosse, l'équipe en charge de l'apprentissage a établi une liste d'affections courantes au 16e siècle et de leurs remèdes supposés à l'aide d'objets réels et de répliques tels que des escargots, des crapauds ou de la lavande. Chaque participant a reçu un indice sur l'affection et le remède et a été invité à le partager avec le groupe.

Les séances génèrent souvent plus de questions que nous n'avons de réponses, mais nous faisons de notre mieux pour en apporter autant que possible et sommes heureux de constater que les participants apprécient tant ces activités sociales d'apprentissage informel.

Les activités sociales du musée ont comme principal objectif d'offrir aux personnes une opportunité sociale informelle et décontractée de se réunir et d'explorer un aspect des collections des musées et galeries d'Écosse.  Bien évidemment, l'apprentissage est implicite dans toutes les activités que nous proposons, mais ce n'est jamais un objectif intentionnel de nos participants qui nous disent qu'ils sont juste heureux d'avoir quelque part où aller tous les vendredis, et de savoir qu'ils vont rencontrer des personnes amicales et cultivées et bénéficier de séances allégées.

Notre troisième série d'activités sociales du musée commencera en septembre 2016 et portera sur les dix nouvelles galeries d'art et design et de sciences et technologies qui ont ouvert au Musée national d'Écosse en juillet 2016. Avec nos partenaires, les Galeries nationales d'Écosse, la Bibliothèque nationale d'Écosse et le Jardin botanique royal d'Édimbourg, nous recherchons des manières de mesurer et d'évaluer l'impact de notre programme d'activités sociales, tout en maintenant la confiance particulière que nous avons développée auprès de nos invités.

Cet article est une traduction de l'anglais

Auteur:

/en/file/national-museums-scotland-logopngNational Museums Scotland logo.png

National Museums Scotland logo


Christine McLean est directrice en charge de l'engagement communautaire (programmes publics) de National Museums Scotland. Elle est responsable du développement et de la mise en œuvre des stratégies d'élargissement de l'accès et de la diversification du public de l'ensemble des musées sous l'égide de National Museums Scotland.
Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn