Aller au contenu principal
Blog
Blog

Inclusion: l'exemple des formations aux métiers du numérique de Simplon

Simplon a voulu faire du numérique un levier d'inclusion en formant aux métiers de l'économie digitale les profils défavorisés et demandeurs d'emploi. Entre déploiements de formations à destination des femmes ou encore des réfugiés, ouverture sur l'Europe et dans les territoires, découvrez par ce blog les différentes actions menées par cette entreprise sociales et solidaire.

Situé à Montreuil (Seine-Saint-Denis) depuis 2013 et développant ses activités sur tout le territoire national et à travers le monde, Simplon.co est un réseau sans frontières de fabriques sociales solidaires du numérique.

Au service des publics éloignés de l’emploi, nos formations intensives et gratuites aux métiers techniques en tension de l’économie digitale permettent d’insérer les profils défavorisés et demandeurs d’emplois. Nous souhaitons former autrement de nouveaux talents aux métiers de demain, notamment ceux qui sont peu représentés dans le numérique (femmes, jeunes NEETs, populations issues de Zones Urbaines Sensibles et de quartiers prioritaires de la politique de la ville, professionnels en reconversion, personnes en situation de handicap, seniors en chômage de longue durée, personnes en situation de handicap, ...).

Nous sommes convaincus que la (trans)formation numérique est un puissant vecteur d’innovation sociale et nos valeurs pédagogiques, innovantes et agiles, reposent sur l’entraide et la bienveillance. Nous formons des simplonien·ne·s (nos apprenant·ne·s) polyvalent·e·s, créatif·tive·s et coopératif·tive·s, qui ont l’esprit ouvert et critique.

Nos actions en France: 

  • Insertion de publics éloignés de l'emploi, défavorisés ou sous-représentés dans le numérique via la formation aux métiers techniques du numérique : en ce sens, nous avons développé de multiples programmes pour soutenir ces publics (#Hackeuses! à destination des femmes ; Refugeeks pour l’intégration de personnes réfugiées au sein de nos promotions ; CAPPRIO pour les jeunes décrocheurs scolaires, etc.) ;
  • Promotion de l'apprentissage de la programmation informatique pour tous : nous démocratisons l’apprentissage des compétences numériques à tout âge, notamment via notre FabLab Solidaire, le Simplon Lab ;
  • Développement via la cellule Simplon.Prod de l'innovation dans les applications, les contenus et les services, avec des axes forts sur la prise en compte de tous les publics : nous avons ainsi lancé en collaboration avec AG2R la Mondiale, le programme DigitESS, pour permettre d’accélérer la transformation numérique des acteurs de l’ESS sur les territoires au service de l’emploi et de l’innovation sociale ;
  • Soutien à la formation professionnelle et aide à la mobilité interne et externe des collaborateurs.rices : nous souhaitons accompagner la transformation numérique des organisations via notre cellule Simplon.Corp  ;
  • Déploiement territorial avec l’ouverture d’une vingtaine de fabriques sociales, notamment en milieu rural : nous souhaitons être présents sur tous les territoires fragilisés.

Simplon a un large réseau de prescripteurs pour “sourcer” (le terme employé au sein de notre organisme quand nous parlons de recrutement) les nouveaux talents de demain.

Depuis 5 ans, nous travaillons en étroite collaboration avec les acteurs locaux des territoires où nous nous implantons : les collectivités locales , les missions locales pour l’emploi, les associations de quartier, les divers acteurs de terrain issus du monde de l’économie sociale et solidaire, etc. Ces divers partenariats nous ont permis d’acquérir une réputation aujourd’hui bien établie et nous avons très peu besoin de communiquer pour mieux recruter car nous ne devons malheureusement accepter aujourd’hui en moyenne qu’une candidature sur dix.

De plus, Simplon est également membre de nombreux réseaux professionnels en France, ce qui a pu ainsi asseoir sa notoriété : que ce soit dans le milieu de la tech’ (membre de la Grande École du Numérique, de la Med), que dans le milieu de l’économie sociale et solidaire (membre d’Ashoka et Mouves, soutenu par La France S’Engage et le programme “French Impact”) ou dans le milieu de la formation (nombreux liens avec Pôle Emploi et les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés).

L’approche genrée du numérique souvent soulignée dans la composition des effectifs du numérique s’observe dès l’orientation scolaire. En plus d’être profondément injuste, ces situations s’avèrent paradoxales dans la mesure où les équipes mixtes connaissent un surcroît de performance de 16% en comparaison avec les équipes non mixtes dans le secteur du numérique[1], et que 9 milliards d’euros par an seraient ajoutés au PIB européen si les femmes occupaient autant d'emplois que les hommes dans le numérique[2] !

C’est conscient de cette réalité que Simplon développe depuis plusieurs années des programmes en faveur de l’inclusion des femmes et des adolescentes, convaincu que le numérique peut être un puissant levier d’insertion sociale et professionnelle s’il valorise la diversité. Nous défendons donc une vision du numérique inclusif, au service des publics en situation d’exclusion ou de discrimination, et favorisons à ce titre les candidatures féminines à nos formations.

Nous avons ainsi pu mettre en place diverses actions en ce sens :

  • Des sas de re-mobilisation et d’orientation dédié aux femmes : 5 semaines dédiés à l’initiation technique, à la découverte des métiers, à la déconstruction des clichés et à la lutte contre l’autocensure. Le dernier sas en date est celui mis en place avec leboncoin : #MISSCODE. Pendant 6 semaines, nos apprenantes ont pu acquérir une solide culture tech, explorer les notions d’identité numérique et des données personnelles, apprendre à maîtriser les outils digitaux de gestion de projet et apprendre les bases de la programmation. Elles ont également pu faire des rencontres avec des professionnels et visiter des lieux phares du secteur.
  • L’intégration de femmes au sein de nos formations gratuites, inclusives et innovantes aux métiers techniques du numérique : nous avons aujourd’hui 35% de femmes dans nos promotions et avons pour objectif d’avoir un taux de 50% en 2019, tel que l’a souligné dans une tribune de mars notre président Frédéric Bardeau.
  • Des ateliers de sensibilisation aux savoirs techniques et questions de genre dans le numérique : dans le cadre de notre programme Simplon.Kids, des sessions sont menées auprès de publics jeunes afin de les initier aux nouvelles technologies, d’enrichir leurs horizons professionnels et de contrer les approches genrées du numérique
  • Lancement de l’Appel à projet Makeuses par notre Fondation | Cet appel à projet a été lancé en vue de faire émerger et soutenir financièrement des projets féminisant le secteur des makers. Les résultats ont été donnés lors de l'événement “"Femmes dans la Tech : lever les freins, hacker les genres " , organisé dans nos locaux à l’occasion de la Journée Internationales des Droits des Femmes.
  • Participation au programme Wi-Filles | Programme inédit d'initiation aux métiers techniques de l'informatique réservé aux collégiennes et lycéennes pour sortir des préjugés
  • Participation à la Chabadabada Week | Semaine de hackathon et d’échange sur la diversité et la mixité dans les technologies, l’entrepreneuriat et la société civile
  • Participation à l’Ada Week | Semaine de conférences et d’événements de sensibilisation
  • Code : debugging the gender gap | Traduction, sous-titrage et projection du documentaire lors de la semaine du 8 mars 2017
  • Signature du Plan Mixité gouvernemental et participation au COPIL du 22 juin 2017 | Favoriser la mixité du secteur en travaillant sur les représentations associées aux métiers du numérique auprès du grand public

Témoignages de nos apprenantes :

« Cette formation a été pour moi une très belle expérience qui m’a permis de (re)découvrir le monde du numérique. J’ai rencontré des gens géniaux, parmi les professionnels du milieu ou parmi les autres participantes. J’ai pu mettre les mains dans le cambouis grâce aux différents ateliers (programmation, objets connectés, etc.) et j’ai découvert des endroits supers que je n’aurais sûrement pas pu visiter sans Simplon. Ce mois a été vraiment enrichissant et a confirmé mon envie de devenir développeuse web. J’ai découvert un univers plus ouvert, plus libre et avec plus de possibilités et une façon de penser différente. J’ai réalisé que les femmes avaient totalement leur place dans ce milieu et qu’elles avaient même eu un rôle important aux débuts d’Internet. Je conseille vraiment cette expérience à toutes, que vous soyez déjà attirée par ce milieu ou juste curieuse. Foncez ! » Shamila

« La formation m’a permis de confirmer mon envie d’être développeuse, tout en me donnant les outils, le réseau et la force pour y arriver. J’ai continué avec une formation longue développeuse web à Simplon et je suis maintenant salariée en tant que dev ! Nous sommes restées en contact avec le groupe des Hackeuses, et nous avons même plusieurs projets en cours comme monter notre agence digitale ou créer un webzine engagé. Avec hackeuses, j’ai codé, j’ai appris, et j’ai surtout fait de très belles rencontres. » Mahana

 

 

Pour contribuer à l’accueil des réfugié.e.s en France, Simplon.co et nos partenaires qui nous soutiennent (Ministère de l’Intérieur, Fondation de France, Fondation Valentin Ribet, Total, Accenture, BNP Paribas)  ont lancé en mars 2016 le programme Refugeeks, une formation intensive et qualifiante au développement web pour les  personnes réfugiées.

L’objectif est de permettre aux personnes réfugiées d’accéder à un métier en tension et à haute valeur ajoutée en leur proposant une formation adaptée à leurs besoins, en synergie avec les structures intervenant auprès de ces publics.

Les apprenants peuvent ainsi bénéficier de :

  • 2 mois de cours de français intensifs - dispensés par notre partenaire l’Alliance française
  • 7 mois de formation au développement web incluant 4 heures de français / semaine
  • un accompagnement vers l’emploi par les équipes de Simplon.co et ses partenaires employeurs

Après un pilote lancé en 2016 en Ile-de-France qui a vu 40 personnes entrer en formation de développement web, Simplon.co s’appuie aujourd’hui sur son réseau national de fabriques (écoles) pour déployer ce programme sur tous les territoires.

Simplon a pu essaimer son modèle de “fabriques numériques et solidaires” à travers l’espace européen via un système de franchises.

Ouverte par une simplonienne de la première promotion Roxana Rugina en 2014, la fabrique de Cluj donne le coup de d’envoi de l’essaimage de Simplon à l’étranger. En 2015, près de 60 événements (ateliers, bootcamps…) ont été organisés, réunissant 200 000 participants de tout âge.

Be.Code est une fabrique belge ouverte en 2017 par Karen Boers, Laurent Hublet et Rodolphe Verhaegen en partenariat avec Simplon.co. Implanté à Bruxelles et Charleroi, Becode propose une formation intensive en développement web et mobile.

Factoria F5 est une fabrique espagnole de formations gratuites au numérique qui ouvrira ses portes à Barcelone début avril.

Simplon.co et ses partenaires européens ont d’ailleurs déposé ensemble un projet Erasmus+, baptisé EUnited We Code, pour renforcer ce partenariat et travailler de concert pour créer des supports pédagogiques innovants et diffusables auprès de pairs européens.

Simplon est également membre du réseau européen Digital Skills and Job Coalition, dans l’optique de lutter ensemble contre le manque de compétences numériques en Europe, contribuer à une société numérique inclusive, et ce à destination des demandeurs d’emplois et professionnels en reconversion.

De plus, en coopération avec le think and do tank Pour la Solidarité, Simplon.co a écrit deux tribunes dont deux publications à visée européenne :


[1] Chiffres issus du Gender Scan dans le numérique, étude réalisée par Global Contact, novembre 2016

[2] Chiffres issus du Final report - Women active in the ICT sector, étude réalisée par la Commission européenne, janvier 2013

Login (1)

Users have already commented on this article

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour commenter.

Vous souhaitez du contenu dans une autre langue?

Ce document est également disponible dans d'autres langues. Sélectionnez-en une ci-dessous.

Want to write a blog post ?

Don't hesitate to do so! Click the link below and start posting a new article!

Dernières discussions

Discussion EPALE : les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation tout au long de la vie

Dans le cadre de notre focus sur les compétences numériques comme moyen d'accéder aux opportunités de formation, EPALE organise une discussion en ligne le 27 mai 2020.

Plus